Faire son sac : tous les indispensables pour un voyage réussi

voyage en corée du sud et photo de séoul

Faire mon sac est pour moi un véritable plaisir, qui me fait prendre conscience que le voyage est pour bientôt. Pourtant, pour certains, cela peut vite devenir un calvaire, lorsque l’on s’y prend à la dernière minute, et que l’on a aucune idée de l’équipement nécessaire.

Voici donc quelques conseils pour savoir ce qu’il est utile d’apporter avec vous, lorsque vous vagabondez à travers le monde, pour de petits ou grands voyages…

Les vêtements :

Faire son sac 4Selon la période et le lieu où vous partez, vous devez évidemment vous adapter.

Quelle que soit votre destination, prenez toujours un vêtement de pluie, un sweat ou pull pour les nuits qui peuvent être plus fraîches, et une paire de chaussures fermées afin de protéger vos pieds (des moustiques, des endroits pas toujours propres…).

Une paire de claquettes est toujours la bienvenue : dans les pays chauds vous serez plus à l’aise que dans vos grosses baskets, et partout vous serez heureux de prendre une douche, sans attraper de vilains microbes aux pieds. Et avec dix ans de voyages en tongs, ce n’est pas moi qui vous dirai le contraire !

Pas besoin de vider votre tiroir de sous-vêtements, de pantalons ni de t-shirts, si vous souhaitez voyager léger, faites votre petite lessive chaque soir, vous ne mettrez pas plus d’un quart d’heure à laver ce dont vous avez besoin pour le lendemain.

Un maillot de bain et une casquette sont toujours appréciés, sauf si vous partez affronter le grand froid. Préférez alors un bandeau cache-oreilles ou une chapka, des collants chauds et des bottes fourrées.

La trousse à pharmacie :

Cette dernière m’a souvent été d’un grand secours, bien que je sache désormais comment garder la santé en voyage.

Sachez que dans beaucoup de pays, vous aurez du mal à vous procurer les médicaments que vous souhaitez. D’une part parce que vous ne vous ferez pas toujours comprendre correctement par les médecins que vous rencontrerez, d’autre part parce que tous les médicaments ne seront pas disponibles partout, enfin parce que vous pourrez toujours tomber sur des contre-façons, inefficaces et parfois dangereuses. Pensez donc à prendre le nécessaire avant de partir.

Dans votre trousse à pharmacie, je vous conseille d’avoir de quoi vous soigner en cas de :

  • Fièvre,
  • Douleur au ventre,
  • Diahrrée,
  • De quoi désinfecter une éventuelle plaie,
  • Des pansements,
  • Un bandage,
  • Une pince à épiler,
  • Du gel anti-bactérien pour les mains
  • Un tire-tiques
  • Et des antibiotiques en cas de grosse infection.

Pensez à noter correctement les recommandations de votre médecin, et lisez toujours les notices des médicaments avant usage.

Attention!

Certaines douanes vous demanderont l’ordonnance de votre médecin pour tous les médicaments qui se trouveront dans votre sac. Pensez à l’avoir sur vous, si possible traduite en anglais. N’oubliez pas non plus que certains médicaments courants en France sont considérés comme étant des drogues dans d’autres pays (comme ceux à base de codéine, oxycodone, pethidine, hydrocodone…), notamment en Asie et au Moyen Orient.

Cette fois encore, je ne peux que vous conseiller de vous renseigner sur le site du ministère des affaires étrangères.

Si vous partez dans un endroit chaud, avec beaucoup de soleil ou de moustiques, n’oubliez pas de prendre des vêtements protecteurs contre les piqûres d’insectes et les coups de soleil, qui peuvent vite gâcher vos journées… Prenez également une moustiquaire, et des répulsifs pour peau et vêtements. À lire également : tout savoir sur les vaccins et la santé en voyage.

À savoir : mieux vaut acheter une moustiquaire imprégnée, qui repousse les moustiques plus efficacement. Comptez un peu moins de 30€.

De même, et après avoir testé de nombreux répulsifs différents, sachez que ceux comportant la mention DEET 50 % sont les plus performants. Comptez une dizaine d’euros. Pour ma part je ne m’en passe plus.

Enfin, ne vous encombrez pas avec les bracelets anti-moustiques, ils protègent très mal des piqûres.

Voir la moustiquaire impregnée Treck sur Amazon et la lotion anti-moustiques que j’utilise.

La trousse de toilette :

Le poids total de votre sac à dos dépendra en grande partie de votre trousse de toilette. Si vous voulez souffrir lors de vos grandes randonnées, choisissez un gros flacon de shampoing, un énorme gel douche, et tout l’attirail de la parfaite pin-up ou du top model.

Je reconnais qu’en voyage, on n’est jamais super sexy, allez savoir pourquoi ! Serait-ce parce qu’un mélange de cheveux décoiffés, de bivouac sous 40°C et de tourista ne nous montre pas sous notre meilleur jour ?

Toutefois, étant une fille qui voyage souvent seule, j’essaie de paraître présentable, pour ne pas faire peur aux enfants des familles qui m’accueillent. Enfin j’évite…

Je vous conseille donc d’apporter :

  • Une petite brosse à cheveux ou peigne
  • Une petite brosse à dents (vous pouvez couper une partie du manche)
  • Une savonnette (qui sert aussi de lessive)
  • Un petit flacon de shampoing
  • Deux ou trois paquets de mouchoirs
  • Un petit déodorant
  • Un stick à lèvres (pour les pays aux températures extrêmes)
  • Un échantillon de parfum (pour les grandes occasions seulement !)

Bref, tout est petit, n’est-ce pas mignon ?

Concernant la serviette de toilette, elle peut vite peser relativement lourd au fond de votre sac à dos.

Je recommande donc d’utiliser une serviette en microfibres, elles sont ultra-légères et ne prennent presque pas de place une fois pliées !

La mienne mesure 130 x 80 cm, c’est à mon goût la taille idéale pour voyager. Elle ne pèse que 250g et son petit sac est très pratique pour la ranger et la garder propre. Elle sèche très rapidement, ce qui est très appréciable lorsque l’on se déplace beaucoup. Elle coûte une dizaine d’euros.

Voir cette serviette microfibres sur Amazon

Les indispensables :

C’est pour moi la catégorie la plus importante, celle qui attire toujours le plus mon attention lorsque je prépare mes affaires. A chaque voyage, j’emporte toujours :

  • Un petit carnet de bord,
  • Un stylo,
  • Un couteau suisse,
  • Un rouleau de papier toilette,
  • Une sacoche dans laquelle je range les papiers et les affaires que j’aime avoir à portée de main,
  • Un briquet,
  • Et souvent un plan de l’endroit où je me rends (en langue locale, c’est mieux, surtout si l’alphabet change !).

Faire son sac 3

Je n’ai pas pour habitude d’apporter avec moi un duvet et un tapis de sol, même si c’est un choix plutôt atypique quand je me compare aux autres voyageurs. Je prends par contre un petit drap pour me protéger des insectes. Dans tous les cas, prenez avec vous de quoi dormir correctement.

Par ailleurs, je voyage toujours avec un grand chèche. C’est un peu mon objet fétiche car c’est un souvenir de Mauritanie, mon premier « grand voyage ».

Ce chèche me sert chaque nuit d’oreiller, mais aussi de foulard pour visiter certaines mosquées, ou me protéger du vent lors de longs voyages en pick-up, de paréo à la plage, de fine couverture lorsque je dors dans les aéroports (il peut faire très frais), et d’attelle de secours (plus rarement fort heureusement). Je vous en parle d’ailleurs plus longuement dans mon article 8 objets multifonctions pour nomade débrouillard. Pas la peine de préciser que je suis obligée de le laver souvent, vous l’aurez compris…


J’ai aussi acheté une sacoche plate qui se porte comme un ceinture pour protéger mes papiers importants. Elle se glisse aisément sous les vêtements et est donc très discrète.

Fabriquée en nylon, un possède une face recouverte en revêtement étanche imperméable à l’eau, tandis que l’autre côté laisse respirer la peau.

Cela m’est très utile pour transporter mon passeport, mes documents administratifs importants ainsi qu’un peu d’argent. Elle coûte 10€.

Voir cette pochette sur Amazon.

Les papiers obligatoires :

Vous n’y couperez pas, il faudra vous organiser avec vos papiers administratifs. Mettez dans votre sac :

  • Votre passeport (ou carte d’identité si vous restez en Europe),
  • Votre permis international,
  • Votre carte vitale,
  • Votre carte d’assistance rapatriement que vous avez pensé à souscrire,
  • Votre carte bleue,
  • Votre carnet de vaccination contre la fièvre jaune si vous allez dans un pays touché,
  • Quelques photos d’identité (nécessaires pour obtenir une carte SIM à l’étranger, un visa…),
  • Vos billets d’avion.

Par ailleurs, je prends toujours avec moi une photocopie de mes documents d’identité, que je range à un endroit différent de mon passeport. Je m’envoie aussi ces copies par mail, en cas de vol.

Une fois de plus, nos valises cabossées s’empilaient sur le trottoir ; on avait du chemin devant nous. Mais qu’importe : la route, c’est la vie.

Jack Kerouac, Sur la route

Les gadgets :

Faire son sac 2Si vous dormez chez l’habitant, vous pouvez apporter un petit cadeau, pour remercier vos hôtes de leur accueil.

Pour de courts voyages, j’opte pour des petits souvenirs de la France. Si je pars plus longtemps et que je ne souhaite pas alourdir mon sac, je choisis plutôt des petites boucles d’oreilles fantaisies, des fils pour fabriquer des bracelets brésiliens, ou des cartes postales de ma belle ville d’Orléans.

Vous pouvez penser à prendre avec vous un guide de voyage du pays où vous vous rendez. Si vous devez aller dans plusieurs pays, choisissez plutôt des guides numériques, certains sont même gratuits.

Il est important d’avoir avec vous un cadenas (avec deux clefs en cas de perte) pour protéger votre sac des mains baladeuses lors des transports. Il existe aussi des chaînes plus solides mais plus lourdes qui entourent la totalité de votre bagage.

Aussi, libre à vous d’apporter une lampe de poche, une gourde, un bon livre, une paire d’écouteurs, ou une photo de votre chien

Enfin, concernant le matériel high-tech indispensable à tout voyageur connecté, je vous laisse lire mon article détaillé sur le sujet.

Tout cela vous suffira à coup sûr à ne manquer de rien en voyage. Certains objets cités dans cet article comportent des liens d’affiliation. Cela permet de faire vivre le blog et de m’offrir un café de temps à autres, sans pour autant augmenter le prix de vente de ces derniers.

Depuis la rédaction de cet article, j’ai parcouru le monde, avec un sac un peu trop lourd. Voici donc mes meilleurs conseils pour voyager léger, ainsi que ma liste des 8 objets multifonctions pour nomade débrouillard. Et vous, quelles sont vos astuces ?

10 thoughts on “Faire son sac : tous les indispensables pour un voyage réussi”

  1. Coucou Astride! Est ce que tu avais une tente lorsque tu faisait de l’autostop? Ou dormais tu? Je viens de prendre la route seule et pour l’instant je teste le couchsurfing. D’ailleurs pas toujours facile d’organiser un couchsurfing pour chaque soir! On a pas toujours Internet avec soit!

    1. Coucou Yaya! Alors, la plupart du temps, non, je n’avais pas de tente, car je ne voulais pas m’encombrer. Il m’est arrivée d’en emprunter, et je reconnais que c’est tout de même bien pratique. Pas de solution miracle : la tente c’est bien, mais c’est lourd, à chacun de faire la balance 🙂 Quant au Couchsurfing, c’est toujours plus simple si tu prévois de rester 2-3 jours avec chaque personne, ça te laisse le temps de partager plus de choses ensemble, mais aussi de planifier la suite 🙂 Bonne route à toi!

  2. Voilà un petit coucou pour vous dire que je pars à l’aventure d’ici 2 semaines. Donc évidemment je prépare mon sac et je tiens aussi à ce que ce soit “propre” derrière moi après mon départ.
    Mes proches sont là pour me soutenir, mais quelques idées ou quelques encouragements me feront du bien.
    a bientôt peut être sur la route !!!!

  3. Moi j´aurais juste ajouté un produit hydratant (type aloe vera, beurre de karité…) c´est multi usage et ça peut aider pour par exemple des coups de soleil, des irritations etc.
    Sinon ton sac me semble parfait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge