Vie nomade & réflexions

vie nomade

Depuis 2013, j’expérimente la vie nomade sous ses diverses formes : un an et demi de vie en camion aménagé, et près de trois ans d’auto-stop, de camping sauvage et de glanage alimentaire. Voici les textes reflétant un soupçon de ma philosophie du voyage, mon éternel amour pour la route, mais aussi un peu des difficultés que j’ai pu rencontrer ça et là…

Vie nomade et sentiments :

Avant toute chose, la vie nomade est un pêle-mêle d’émotions souvent contradictoires, qu’il faut parvenir à intégrer puis à maîtriser. Voici, dans un ordre chronologique, les différentes étapes par lesquelles je suis passée, en espérant que cela vous donne un petit aperçu de mon état d’esprit évoluant avec le temps :

vie nomade
La vie nomade, c’est aussi accepter de rester bloqué au beau milieu de nulle part…

Réflexions sur le voyage au long court :

Voyager durant plusieurs années n’apporte pas les mêmes réflexions qu’un voyage sur le court terme. Au travers de ma vie nomade, j’ai pris le temps de remettre en question beaucoup de choses que je tenais pour acquises. J’ai eu la chance d’apprendre au contact du monde et de l’Autre, et voici les quelques textes que je souhaitais partager avec vous :

Quand le corps se meut, l’esprit vagabonde, la pensée explore des recoins intouchés. C’est une loi que connaissent les professionnels de la cavale : camionneurs, clochards et randonneurs.

Sylvain Tesson, Berezina

vie de nomade
Traversée du Laos en stop (et retour jusqu’en France le pouce en l’air) / Crédits @Macadam Pixels

Un tour du monde sans retour ?

Moi qui pensais ne partir qu’un an, je ne suis finalement jamais rentrée, à part pour embrasser tendrement ma famille à Noël. Voici les quelques moments fort de mon tour du monde, notamment lors de mes débuts, lorsque l’émotion liée à ma nouvelle vie nomade était encore palpable quotidiennement :

Retrouvez également tous les articles pour préparer votre tour du monde !

mode de vie nomade
Dans mon van aménagé, quittant la Norvège au début de l’automne, pour descendre au Sud de l’Europe

Enfin, si vous aussi avez opté pour la vie nomade, n’hésitez pas à me contacter, je serai ravie de faire en sorte que nos routes se croisent prochainement…