De ce quai…

poésie sur le voyage

De ce quai j’entrevois toutes ces destinations,

à portée de ticket, sinon j’irai cachée.

Je cerne ces nouveaux mondes à en perdre raison,

et si le cœur m’en dit je pourrais m’y convier.

 

De ce quai je surveille cette mouette un peu paumée,

se prendre pour un pigeon qui règne sur la ville.

Cette confusion des genres, son allure affolée,

rappellent à qui voudra qu’on peut vite perdre le fil.

Quai gare Italie

De ce quai j’adresse un sourire à ces gamins,

qui ne savent pas qu’un jour l’innocence disparaît.

En face, ce vieux abandonne ses rêves un à un,

à la cadence stridente des coups de sifflet.

 

De ce quai j’interroge ces mannequins des enseignes,

distrayant l’attente des passagers trop pressés.

Révolu le temps où voyager enseignait,

Allons vite, allons loin, mais allons enchaînés.

Quai gare Japon

De ce quai je revois ton signe d’au revoir,

et ton ombre disparaître sans l’once d’un sourire.

Je regarde s’enfuir au loin notre heure de gloire,

se faisant la malle avec nos plus beaux souvenirs.

 

De ce quai je griffonne d’un trait ces quelques notes,

cédant au dernier train toutes mes évidences,

Des idéaux tout faits, d’obscures menottes,

dont je me défais taisant mon arrogance.

8 thoughts on “De ce quai…”

  1. Ce poême contient de belles lignes.
    Si je peux me permettre une critique au niveau de la forme, un peu trop scolaire à mon goût.
    C’ est peut être dû à ma préférence pour la prose.
    Je n’ ai pas souvenir d’ un carnet de voyage écrit uniquement en poésie, c’ est peut être là une bonne idée non? ))
    Je suis actuellement à une terrasse dont l’ espace est rempli par une musique assourdissante et ton poême m’ inspire (attention je ne suis pas un rimeur né).
    Rihanna a supplanté Baudelaire,
    Les pesticides tuent les précieux vers de terres,
    Et je lève mon verre à ce ciel bleu éclatant,
    Pendant que les passants, aux regards errants, font mine de savoir où ils vont.

    1. Coucou Peter,

      Merci pour tes quelques lignes, et je prends note de ta critique, c’est toujours constructif d’avoir des avis divergents 🙂 J’aime tes quelques vers au passage, notamment la fin qui m’a décroché un beau sourire… Bonne fin de journée à toi

  2. Joli poème 🙂 C’est vrai qu’il se passe tellement de choses sur le quai d’une gare… Perso j’adore ces ambiances avec celles de l’aéroport.

  3. Moi aussi j’ai d’horribles souvenirs de quais de gare
    Soit de quai qui s’éloigne, soit de train qui part
    Mais toi, par ce mystère que jamais tu ne dévoiles
    Tu réussis à en faire un poème qui me « met les poils ».

    Bises et bonne route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.