Faire un tatouage en voyage : conseils et retour d’expérience

Se faire tatouer en voyage : le souvenir de vacances par excellence ! Si l’idée n’est pas déplaisante, qu’en est-il de la pratique ? Récemment, je me suis faite tatouer à Bangkok, un motif que je souhaitais me faire graver dans la peau depuis longtemps (désolée Maman, désolée Papa, mais je sais que vous m’aimez quand même !). Voici mon retour sur cette expérience, accompagné d’un dossier complet sur le tatouage à l’étranger. Quelles précautions prendre ? Dans quels pays se faire tatouer ? Comment entretenir son tatouage en voyage ? Toutes les réponses ci-après !

Dans quel pays se faire tatouer ?

En Nouvelle-Zélande :

Quelques pays sortent du lot pour se faire tatouer à l’étranger. Évidemment, on pense tout de suite à la Nouvelle-Zélande, et les fameux ta mako issus de la culture traditionnelle (réservés aux Maoris et représentant le courage). Le tatouage était alors effectué à l’aide d’un outil fabriqué dans un os : effectivement, du courage, il en fallait ! Les techniques utilisées aujourd’hui sont plus modernes, et les visiteurs peuvent se faire inscrire dans la peau un joli kirituhi, motif non-sacré mais semblable au ta malko.

À Tahiti :

Impossible de rédiger un dossier sur le tatouage en voyage, sans évoquer Tahiti, en Polynésie Française. Le mot tatouage provient d’ailleurs de la langue tahitienne : tatau signifiant frapper. C’est également à l’aide d’un os que les tatouages traditionnels étaient autrefois effectués. Il est encore possible aujourd’hui de recourir à cette technique, plus coûteuse et plus douloureuse que le dermographe : un souvenir qui pique !

Au Japon :

L’exemple du Japon est assez contradictoire, puisque le tatouage fait généralement « mauvais genre » dans ce pays. En effet, de nombreux Yakuzas (l’un des principaux groupes de crime organisé japonais) sont de grands adeptes des tatouages, qui revêtent souvent l’ensemble du corps. Pourtant, il s’agit d’une destination intéressante pour se faire tatouer en voyage, puisque les tatoueurs sont de véritables maîtres en la matière. Attention toutefois, les prix appliqués au Japon sont exorbitants.

Aux États-Unis :

Las Vegas héberge le plus grand salon du tatouage au monde, qui figure même dans le Guinness des records. C’est donc une ville incontournable pour ceux qui souhaitent rencontrer et se faire tatouer par des artistes de renom. Miami n’est pas en reste, dans toute sa démesure, la ville a même donné naissance à la première télé-réalité consacrée au tatouage ! De quoi donner des idées à toute une jeunesse absorbée par la télévision.

Pour du court terme, en Inde ou au Maroc, avec le henné :

Je m’étais faite tatouer au henné à six ou sept reprises, lors de mes différents voyages en Mauritanie, au Maroc et en Inde. Les motifs diffèrent selon le lieu, mais sont toujours élégants et discrets. Pour quelques dirhams ou roupies, on peut se faire tatouer en voyage et ramener chez soi ce souvenir éphémère, qui reste sur la peau deux ou trois semaines (comptez deux mois pour les ongles). La technique est simple, la tatoueuse (car il s’agit toujours de femmes) dépose sur la peau une sorte de pâte très fine, qui forme un dessin sur les mains ou les pieds. Après cinq heures de repos (si possible les membres emballés dans du papier toilette humidifié, puis protégés dans de petits sacs plastique), il suffit de nettoyer les tatouages en frottant légèrement, sans appliquer d’eau.

Se faire tatouer au henné en voyage
Enfants de l’ONG Asmita, à Varanasi en Inde

L’exemple du tatouage thaïlandais :

J’ai quitté Bangkok il y a quelques temps, après m’être offerte un joli cadeau que j’attendais depuis longtemps : faire un tatouage en voyage. L’occasion pour moi de développer un peu plus l’exemple du tatouage en Thaïlande.

Le tatouage traditionnel thaïlandais est connu et reconnu dans le monde entier, et ce à juste titre (le même type de tatouage est également présent dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est). Appelé Sak Yant, il arbore comme principale signification la protection. Il existe de nombreux motifs sacrés, qui deviennent de plus en plus à la mode. À l’origine, ils étaient gravés dans la peau par les moines bouddhistes, à l’aide d’une longue tige de bambou (le sak mai). Au temple, des prières (les mantras) étaient alors énoncées afin de donner au Sak Yant tous ses pouvoirs. À l’heure actuelle, même si elle persiste dans quelques villes du pays, la technique disparaît peu à peu au profit de la modernité.

Un temple reste pourtant connu pour se faire tatouer de façon traditionnelle : le Wat Bang Phra, devenu touristique depuis qu’Angelina Jolie s’y est faite tatouer. Situé à environ 60kms de Bangkok, il accueille toujours de nombreux visiteurs. Sachez qu’il en existe bien d’autres, mais que choisir cette option de tatouage vous expose au virus SIDA et aux hépatites. Jusqu’à l’heure d’aujourd’hui, il n’est pas prouvé que des contagions ont ainsi eu lieu, mais quand on sait que certains moines ne changent même pas l’encre du pot entre deux clients, on y réfléchit à deux fois, bien que l’expérience soit sûrement mystique.

Où se faire tatouer à Bangkok?

Bien qu’étant en Thaïlande, je n’ai pas souhaité me faire graver un motif traditionnel, puisque j’avais déjà une idée précise en tête. En effet, je désirais me faire tatouer en voyage depuis plusieurs années, et séjournant quelques temps à Bangkok, j’ai sauté le pas, optant pour la technique moderne à la machine.

Il existe de nombreuses adresses où vous rendre dans la capitale. J’ai choisi un petit salon proche de Kao San Road, sur les recommandations d’un thaïlandais tatoué de la tête aux pieds. Sur place, j’ai été très bien reçue, les aiguilles étaient neuves et le matériel stérilisé. Il s’agit de Eak Tattoo Studio, et j’ai payé 2300 bahts (environ 62€) pour un tatouage noir de 10 cm.

Enfin, pour conclure sur le tatouage en Thaïlande, sachez que le gouvernement interdit désormais aux touristes de se faire tatouer le portrait de Bouddha. Depuis quelques années, beaucoup de visiteurs s’étaient en effet faits tatouer en voyage cette image sacrée, une mode qui a fortement déplu aux Thaïlandais, bouddhistes pour la plupart. L’état a donc demandé aux différents studios d’appliquer strictement cette interdiction. Se faire tatouer un souvenir en allant à la rencontre des mœurs d’un pays n’aurait aucun sens, jouez donc le jeu également.

se faire tatouer à bangkok en thailande
Quelques minutes avant l’action, le stress monte !

Précautions à prendre avant de se faire tatouer :

Si je n’ai pas une immense expérience dans le domaine, j’ai toutefois passé plusieurs années à hésiter et à me renseigner sur le sujet. Voici donc le fruit de mes recherches qui je l’espère, vous sera utile si vous souhaitez vous faire tatouer en voyage !

En premier lieu, réfléchissez bien. Un tatouage est indélébile, ne vous faites pas graver la peau sur un coup de tête, ou un coup de cœur. Ainsi, repensez-y à deux fois avant d’inscrire Jean-Michel forever au creux de votre bras. De même, il va de soi qu’il serait stupide de vous faire tatouer un symbole ou une ligne d’écriture dont vous ignoreriez la signification. Vous risqueriez de le regretter, voire de choquer !

Pour bien choisir votre tatoueur, vous pouvez tout d’abord vous informer sur Internet et lire les avis laissés par les clients. Ensuite, n’hésitez pas à regarder de près le style de l’artiste et la façon dont il dessine les motifs. Presque tous les tatoueurs possèdent de gros albums photos, qu’il vous suffira de feuilleter.

Soyez vigilants avec l’hygiène, le studio doit être propre, les aiguilles neuves et le matériel stérilisé. La santé n’a pas de prix, ne faites pas l’impasse sur ces quelques règles de base afin d’économiser de l’argent en voyage. Dans le doute, passez votre chemin. Vous pouvez également demander aux locaux qui revêtent des tatouages quels artistes recommandent-ils. Enfin, prenez votre temps, rien ne presse et dans la précipitation, vous risqueriez de commettre une belle erreur. Soyez prudent, faire un tatouage en voyage peut laisser un excellent souvenir, comme virer au cauchemar.

faire un tatouage en voyage
L’un des tatoueurs du salon de Bangkok

Entretenir son tatouage en voyage :

Dernier point important de cet article, il est primordial d’entretenir quotidiennement votre tatouage en voyage, même si les conditions sont parfois spartiates. Respectez les recommandations de votre tatoueur. En Thaïlande, l’artiste que j’avais choisi m’a confié les conseils suivants :

  • Juste après la séance de tatouage, emballez un film plastique autour du motif durant une heure (certains recommandent trois jours, mais j’ai pour ma part appliqué ses conseils) ;
  • Ensuite, rincez à l’eau claire et laissez à l’air libre ;
  • Deux fois par jour, hydratez la peau avec une crème (et des mains propres), j’ai préféré utiliser de l’huile pour bébé, cela rend la peau plus douce ;
  • Ne nettoyez pas le tatouage avec du savon qui agresserait la peau ;
  • Protégez le motif du soleil.

Si chez vous, vous appliqueriez peut-être des soins un peu plus poussés, sur la route, surtout lorsque l’on aime sortir des sentiers battus, l’affaire se corse. Mettre en pratique ces quelques conseils suffiront toutefois à préserver votre tatouage, tout beau, tout neuf, sans que cela ne soit trop compliqué.

Avant de conclure cet article, je glisse un petit remerciement à José pour les photos qu’il a gentiment pris durant ma séance. Et vous, faire un tatouage en voyage, ça vous tenterait ? Si vous avez déjà passé le cap, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous dans les commentaires…

Il est plus difficile de changer ce qui se trouve à l’extérieur que ce qui est à l’intérieur.

Tiré de Brida, un livre de Paolo Coelho

Enfin, pour aller plus loin, n’hésitez pas à retrouver mes deux récents articles sur mon voyage alternatif en Thaïlande et plus généralement sur l’auto-stop en Thaïlande, ainsi que tous mes articles sur mon tour du monde !


tatouage en voyage
Épinglez cet article sur Pinterest !

19 thoughts on “Faire un tatouage en voyage : conseils et retour d’expérience”

  1. Pour ma part, je me suis faite tatouer à Bangkok au bambou chez Bangkok Ok, 12/18 Sukhumvit 33. Très propre, tout stérile et travail sérieux ! J’ai fait un lotus sur la cheville interne. Mon mari a fait tatouer un tigre sur l’épaule.. . Juste extra. Un travail extra !!! De beaux souvenirs de vacances ! J’y retourne ce soir pour un goa yord. A savoir que les tatouages « sacrés » se font sur la partie supérieure du corps !

  2. bonjour moi j’ai fait la route 66 Chicago-Los Angeles , arrivée à L.A. je me suis fait tatouer le symbole de la route 66, salon propre et hygiène parfaite niveau prix c’est pareil qu’en France, là je pars en Thaïlande en décembre et je compte bien me faire tatouer aussi, ça au moins c’est un souvenir qu’on ne peut pas te casser ou te voler lol . Bonne journée à tous

  3. Bonjour, Perso je me suis fait tatouer à Chiang Mai lundi dernier dans un temple à la campagne par Master Damm (ancien moine) dans son temple. Il détient le brevet d’hygiène suisse, il est très talentueux à l’écoute et l’argent n’est pas sa priorité.
    Tout est stérilisé et scellé.
    Le tatouage est un talisman des cinq lignes protectrices.
    Pas de douleur, ni réaction. Résultat très satisfait et cicatrisation rapide.
    Je le recommande à 150%.
    Merci

    1. Bonjour peux tu préciser, le nom du temple et comment y aller de Chiang mai stp, j’aimerai
      Me faire faire un tatouage religieux mais pas dans un endroit touristique. Merci

  4. Salut,
    J’ai l’intention de partir en Thaïlande et de me faire tatouer (j’ai déjà des tatouages réalisé en France) j’aimerai savoir les salons de tatoo que tu peux me conseiller 😉
    Merci d’avance et bonne continuation dans tes voyages 🙂

  5. T’as vraiment de la chance d’avoir pu visiter tous ces pays. Je t’envie un peu, moi-même j’aimerai réaliser un petit tour du monde pour découvrir plus de pays étranger et faire quelques rencontre avec des tatoueurs réputés ou talentueux. J’espère en avoir l’occasion un jour quand j’aurai moins de travail dans mon atelier.

  6. Ahah moi j’ai fait original, j’en ai fait un des miens … en Ecosse. Très exotique hein! Mais c’était le moment, ça voulait dire quelque chose, donc je n’ai pas hésité longtemps 😉

  7. très joli motif discret et stylisé
    bien à l’abri du soleil sous l’avant-bras
    merci de ne pas m’avoir cité dans la liste des personnes désolées, tu me connais bien
    malgré tout, me voila rassuré après tous ces détails
    grosses bises

  8. J’aurais adoré être avec toi pour partager cette expérience et surtout pouvoir repartir en arborant également un beau tatouage, un vrai fait dans ce magnifique pays. Attention c’est très addictif ces petites choses là (je parle pour moi ) je crois alors que j’en aurai un peu partout mdrrr. Prends bien soin de toi ma chérie mil bisous ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.