Road trip en France, des rencontres et de l’émotion

road trip en van en france itinéraire

Tout juste rentrée de mon road trip en Islande, je suis partie vadrouiller deux mois et demi, à travers mon pays natal, qui m’avait grandement manqué ces cinq dernières années. L’occasion pour moi de me ressourcer quelques semaines, en découvrant de nouveaux horizons, tout en faisant de magnifiques rencontres. Voici le compte-rendu de mon road trip en France en van aménagé : un bilan 100 % positif !

Rencontre inter-blogueurs, en Aveyron :

Mon voyage a commencé sur les chapeaux de roue, puisqu’à peine rentrée du grand Nord, où je dormais sous tente par -10°C, je devais me rendre à Montpellier sous un soleil de plomb. Là, je ne vous cache pas le plaisir que j’ai ressenti à me vêtir d’un simple t-shirt et d’une paire de tongs : le bonheur après mes quelques semaines islandaises, certes magiques, mais un peu trop fraîches à mon goût. Bob Dylan poussant la chansonnette dans mes haut-parleurs, je me suis ré-adaptée illico au confort que permet la van life : avoir dans ma petite maison roulante toute une pile de bouquins, ainsi que ma guitare et mon accordéon, et la possibilité de pouvoir m’allonger une fois la nuit tombée, sur autant d’oreillers moelleux que peut en contenir mon T4.

voyager en France en van
Dernier petit coup de ménage avant de commencer mon road trip en France !

Une fois installée confortablement dans la Villa Chapka, sur les hauteurs de Montpellier (une jolie bâtisse mise à disposition des blogueurs voyage, en préambule du salon professionnel ayant lieu en début de semaine suivante), je fus heureuse de plonger quelques jours mes orteils dans la piscine, à papoter de tout et de rien avec mes compères blogueurs présents. Un apéro voyageurs étant organisé ce même week-end, c’est avec joie que j’ai ainsi eu l’occasion de discuter plus longuement avec Isabella (de l’excellent blog Chaux me le monde), ainsi qu’avec Nath et Seb (un couple de baroudeurs, qui nous font rêver sur Voyageurs sans frontières). Étant donné que je suis rarement dans les parages, j’ai peu d’occasions de partager mes passions de blogging et de vie nomade avec d’autres, et ces quelques moments passés à échanger sur le sujet en si bonne compagnie me furent précieux, bien que trop brefs.

En effet, le WAT arrivait à grands pas (le Salon des blogueurs voyage), et c’est à Millau que nous nous sommes alors tous déplacés. Le salon a duré trois jours, et fut d’une intensité à laquelle je ne suis plus vraiment habituée : un rythme soutenu, entre conférences, soirées festives et rencontres professionnelles. Cela m’a toutefois permis de créer des liens avec des blogueurs que je suivais en ligne depuis longtemps, notamment avec Lucie (Voyages et vagabondages), Linda (l’Apprentie voyageuse, qui n’a pourtant rien d’une voyageuse débutante…) et bien d’autres.

Une journée était entièrement consacrée aux blogs trips (voyages de presse), et nous avions le choix entre de nombreuses possibilités. Il faut dire qu’en Aveyron, ce ne sont pas les activités qui manquent, qu’elles soient culturelles, gastronomiques, ou de plein air. Contrairement à d’autres blogueurs, plus téméraires, qui ont opté pour le saut en parachute, j’ai sélectionné des loisirs plutôt calmes, me correspondant mieux. Ainsi, le matin, c’est à Micropolis que je me suis rendue (la Cité des insectes), et cette visite fut contre toute attente mon grand coup de cœur de la journée. Une guide passionnée et incollable, des insectes dont j’ignorais l’existence, la possibilité de découvrir les recoins secrets du site (l’élevage des insectes) : un sans faute de la part de l’équipe d’organisation. D’ailleurs, sur ma page Facebook, j’offre en ce moment 4 entrées pour celles et ceux qui souhaiteraient visiter Micropolis et je vous invite grandement à venir tenter votre chance !

visiter micropolis la cité des insectes
Un magnifique phasme feuille, lors de ma visite de Micropolis

Avec ma petite équipe, nous avons ensuite déjeuné à l’aveugle, ce qui était l’un de mes rêves – et la raison principale pour laquelle j’avais choisi ce blog trip. Croyez-le ou non, je pensais être imbattable au jeu de reconnaître les aliments, uniquement grâce à leur goût, mais ce fut loin d’être le cas. D’ailleurs, le reste de la tablée a également connu quelques déboires pour identifier les différents plats. Cela n’a rien enlevé au fait que le repas fut délicieux (préparé avec amour par les Loco Motivés), et nous avons tous partagé un excellent moment.

La journée s’est poursuivie en nature, avec un petit tour en moto électrique, avant d’effectuer une promenade en pirogue bucolique sur le lac de Pareloup. Activités agréables, dans une ambiance bon enfant : de quoi profiter à fond des premiers jours de mon road trip en France !

Mon séjour a Millau est ainsi passé à une vitesse folle, et il fut rapidement temps pour chacun de reprendre sa route. J’avais pour ma part rendez-vous à Langogne avec Cédric, un ami un peu azimuté : grand fan de vélo solaire, il a (entre autres) rejoint le Kazakhstan en pédalant furieusement, il y a quelques années. Il est aujourd’hui membre de l’équipe d’organisation du Sun Trip, une aventure qui débute sous peu et que je vous encourage vivement à suivre : depuis Lyon, une poignée de cyclistes audacieux s’en iront résolument rouler en direction de Canton ! Cédric, c’est le genre de mec avec qui l’on passe forcément une bonne soirée. Source intarissable de petites anecdotes, aventurier hors pair et pourtant fin gourmet, ce retour au calme en sa compagnie fut pour moi l’occasion de souffler après toutes ces émotions : merci à lui !

Après ce joli moment, je devais me rediriger vers la Sologne, mais j’ai toutefois profité d’être dans Sud de la France pour effectuer une étape au Puy-En-Velay, avant de remonter tranquillement sur Clermont-Ferrand déjeuner avec de la famille : la France et les miens m’avait décidément manqués, et je fus ravie de passer ces instants précieux avec mes proches.

road trip en France dans le sud
Rue déserte du Puy-En-Velay, aux aurores

Vacances entre filles, en Sologne :

Trêve de plaisanterie, après avoir pris autant de bon temps, il me fallait remettre un peu de sérieux dans ma vie nomade, qui a souvent tendance s’éparpiller. Et moi, quand il s’agit d’être raisonnable, je ne blague pas : au programme, trois jours de camping sauvage avec mes deux meilleures amies, près d’un petit étang, perdu en pleine Sologne.

Cette parenthèse de vacances, toutes trois coupées du monde, m’a fait le plus grand bien. Pas d’ordinateur, de réveil, ou de contraintes ; seulement un bon roman, quelques bières et un hamac accroché au bord de l’eau : la vraie vie, quand on y pense.

Moins elle avait de but et plus sa vie prenait de sens.

Pierre Drieu la Rochelle, Gilles

Mon Papi n’habitant pas loin (vous savez, celui qui laisse toujours un petit commentaire sur mon blog voyage), ce fut donc aussi l’occasion pour moi de passer du temps avec lui, d’autant plus qu’il a mis à notre disposition ses talents d’ornithologue en nous faisant découvrir les oiseaux du coin à l’aide de jumelles : magique !

road trip en France en van
Dans mon hamac, je mène la vie dure !

Conférence sur la Route de la Soie, en Vendée :

Puis, direction le bord de l’Atlantique, afin de piquer un somme sur la plage. J’étais en effet conviée à animer une conférence sur mon voyage le long de la Route de la Soie, à Chaillé-sous-les-Ormeaux, un joli petit village vendéen.

Invitée par la directrice de la Maison des Libellules, j’ai passé en compagnie du public un excellent moment, riche en émotions. S’il n’est pas toujours facile de se livrer face à des inconnus, cette soirée a marqué pour moi un véritable tournant, car pour la première fois j’ai su trouver les mots justes, pour partager avec d’autres un peu de mon voyage et de mon ressenti. Moments heureux, mais aussi moments difficiles, j’ai longuement évoqué ce sentiment de montagnes russes que procure la vie sur la route, avant de poursuivre l’échange de façon plus intime avec les quelques couche-tard encore présents après minuit, avides de discussion. De plus, j’ai pu y présenter mon expo photo, une occasion de m’ouvrir aux critiques, tout en vendant mon premier cliché : champagne !

La semaine suivante, je redécouvrais Bordeaux, attirée dans les filets d’une jolie rencontre, pour ma plus grande joie. De Carcans Plage aux rives de la Garonne, les journées filèrent vite et furent bien remplies. C’est aussi cela, que j’aime en France : passer du temps avec des personnes qui me sont chères, qui partagent la même culture et la même langue que moi, et avec qui le temps de quelques nuits, je peux avoir l’impression d’être plongée dans une petite bulle, hors du reste du monde, avant de reprendre la route la tête pleine de souvenirs.

road trip en france en van aménagé
Carcans Plage sous un grand soleil !

Festival d’auto-stop, dans le Haut-Rhin :

Depuis le Sud-Ouest, j’ai dû traverser la totalité de la France, afin de me rendre à Oberlarg, petit village situé à la frontière suisse. En effet, l’association étudiante Stop & Go y organisait un festival mettant à l’honneur la pratique de l’auto-stop, et avait souhaité que j’y anime une table-ronde sur le voyage alternatif. Ayant bien sûr accepté avec joie, je fus émue d’y retrouver près de 250 jeunes auto-stoppeurs avec qui refaire le monde, le temps de quelques jours.

Accompagnée d’Anouk et de Pierre-Élie, deux amis qui voyagent actuellement en France sans argent (Voyagez-nous), nous avons ainsi discuté du stop et des pratiques alternatives, entre deux concerts et activités de plein air. Un chouette moment !

J’ai eu la chance que mes deux compères souhaitent ensuite se rendre en région Centre (dans mon fief donc), où je devais retourner. Tous les trois bien installés dans mon van aménagé, nous avons ainsi passé quelques jours ensemble, faisant étape à Vézelay chez un couple de musiciens hors pair, avant de séjourner une nuit chez ma maman, près d’Orléans. Depuis, cette dernière ne me parle que d’eux : une magnifique rencontre pour elle comme pour moi.

faire un road trip en France en van
Panc’Art réalisé par les auto-stoppeurs du festival Hit the road

Pet-sitting à Paris :

Peu après, c’est à Paris que je me suis rendue, afin d’y passer deux semaines. Je m’étais en effet engagée à y faire du pet-sitting (il s’agissait de garder le chat d’un proche), et j’en ai profité pour renouer avec quelques amis tout en rattrapant un peu le retard sur mon blog, avant l’été.

J’ai vu José à plusieurs reprises, ce dernier travaillant en semaine sur Paris. D’une anecdote à une autre, c’est avec des étoiles dans les yeux que nous nous sommes longuement rappelés nos vieilles aventures vécues en van ou en auto-stop, d’un bout à l’autre de la planète.

Si j’aime Paris, c’est cependant toujours un peu compliqué pour moi d’être plongée dans la foule, n’y étant plus habituée. J’étais donc heureuse de rester quelques temps dans la capitale, mais également contente de repartir ensuite vers de nouveaux horizons…

road trip en van en france
Promenade autour de la belle Notre-Dame

À venir cet été :

Pour la suite, je donnerai à nouveau une conférence à Paris le 16 juin, lors du festival Partir Autrement organisé par l’association Aventures du Bout du Monde. En même temps, j’accueillerai Gina, une amie grecque (si vous suivez mon blog depuis longtemps, vous la connaissez déjà), avec qui je voyagerai ensuite jusqu’à septembre. Je vous en dirai plus très vite, mais sachez que quelques indices ont déjà été glissés dans cet article (mais motus et bouche cousue hein…).

Depuis Paris, nous nous rendrons ensemble à Châlons-En-Champagne, où j’interviendrai dans un quartier afin de partager avec les habitants mon expérience le long de la Route de la Soie. Enfin, je retrouverai mes proches à Orléans, ville depuis laquelle Gina et moi entreprendrons dès la dernière quinzaine de juin un voyage différent de tous ceux que j’ai eu la chance de réaliser jusqu’à présent. Affaire à suivre…

Conseils pour faire un road trip en van en France :

Avant toute chose, et bien que je ne sois restée que dans la moitié Sud du pays, sachez que les deux mois et demi de mon aventure sont passés bien vite… Si vous disposez de plus de temps, cela sera tant mieux ! Aussi, voici quelques autres informations, qui vous seront peut-être utiles pour préparer ce type d’aventure :

  • Mon camion aménagé : pour les plus curieux d’entre vous, j’avais rédigé un article complet pour vous présenter mon véhicule et mon voyage en van aménagé (un T4 Volkswagen), n’hésitez pas à le découvrir afin de connaître tous les détails concernant ma petite maison roulante ;
  • Le coût : le prix du carburant évoluant constamment, difficile de vous donner un budget précis. Vous pouvez toutefois faire une estimation, sachant que mon van consomme sur route nationale environ 6,9L/100km. Pour le reste, je suis bien tombée car je possède mon camion depuis 2015, et je n’ai jamais eu de frais à faire dessus.
  • L’itinéraire : si vous souhaitez également faire un road trip en van en France, difficile de trancher au sujet de l’itinéraire, toutes nos régions regorgent de petits joyaux naturels ou architecturaux. Prévoyez suffisamment de temps dans tous les cas ! Quant au GPS, j’utilise toujours Here Maps, gratuit, hors ligne, fiable et très intuitif.
  • Dormir dans un van en France : il est autorisé par la loi de séjourner 7 jours dans son van, au même endroit. Déplacez-vous un peu si vous souhaitez rester plus longtemps. De façon générale, vu le petit gabarit de ce type de véhicule, vous pourrez vous garer un peu partout, dans les villes comme dans les villages. Toutefois, vous rencontrerez quelques exceptions (lieux très touristiques durant l’été, zones classées ou protégées…). Dans tous les cas, renseignez-vous si besoin, et appliquez les quelques règles de bon sens comme respecter la nature et les habitants, être discret…
  • Le matériel : pas besoin d’énormément d’équipement spécifique, dans nos contrées… J’utilise toutefois quotidiennement un convertisseur de courant afin de pouvoir brancher sur l’allume-cigare mes appareils électriques (PC…), car l’aménagement de mon van est très basique – je n’ai pas l’eau ni l’électricité. Une glacière électrique peut également servir, notamment l’été. Pour le reste, une couverture, quelques affaires et une réserve d’eau devraient vous suffire à passer de bonnes vacances !
  • Dossier van aménagé : pour finir, vous pouvez retrouver mon dossier complet sur mes road trips et van life, vous y trouverez une multitude d’informations et de jolis carnets de route.

Et pour aller plus loin, je vous invite à retrouver mes autres récits de voyage, ainsi que mon dossier conseils aux voyageurs, et tous les articles relatant mon tour du monde.

Enfin, si vous avez également eu l’occasion d’effectuer un road trip en van en France, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous, dans les commentaires ci-dessous !


road trip en france en van aménagé
Épinglez cet article sur Pinterest !

6 thoughts on “Road trip en France, des rencontres et de l’émotion”

  1. Et oui notre pays est beau ! Et les belles rencontres peuvent se faire n’importe où, pourvu que l’on soit prêt à les accueillir. Un nouvel article qui ne fait qu’attiser une envie que j’ai depuis tant d’année !!! Merci Astrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.