Le départ est prévu pour demain. Déjà! Depuis deux ans, j’attends ce jour avec impatience, comptant les semaines et les mois qui passent, sans trop réaliser que le temps défile à une vitesse folle.

Nombreuses sont les raisons qui m’ont poussée à faire ce voyage, tout prend enfin vie et mes pensées se mélangent dans mon esprit… C’est donc demain le grand jour, demain que je prends mon premier vol pour New York, et demain que ma vie change du tout au tout.

Entre excitation, impatience et une pointe d’angoisse, le sommeil s’évapore… Les images fantasmées de ce que sera mon voyage me tiennent en haleine lors de ma dernière nuit en France, dans mon bon vieux lit, si douillet…

Les questions pièges

Ma dernière journée en France n’aura pas été de tout repos, les questions défilant dans ma tête à toute vitesse, de peur d’avoir oublié quelque chose d’important.

Qu’est-ce que j’ai bien pu oublier?

Ai-je mis mon chargeur dans mon sac ou est-il toujours dans la prise?

J’ai pris combien de paires de chaussettes déjà?

J’ai toujours mon sandwich au frigo, il faudra que j’y pense!

Il s’appelle comment au fait le couchsurfer chez qui je dors demain?

J’espère que le post-it « brosse à dent » posé sur mon sac n’est pas tombé!

J’ai pas oublié mon réveil au moins?

Ces questions, j’y ai répondu des centaines de fois, me lançant dans l’organisation de ce voyage depuis deux ans. Pourtant, j’ai beau m’être projetée à de nombreuses reprises jusqu’au jour J, j’ai l’impression que j’ai oublié le principal, quelque chose de super important (d’ailleurs, je vais aller vérifier que j’ai pris mon passeport entre ces deux lignes…).

De nature peu angoissée à l’ordinaire, me lancer seule dans cette grande aventure est donc un peu stressant, et je me demande bien si je serai à la hauteur du défi

Un parfum d’irréel

Henné, Varansai, IndeMon projet de tour du monde a toujours été un rêve ancré au plus profond de moi.

J’ai toujours eu le sentiment qu’un jour, je partirai loin, vivre une grande aventure.

Cette idée me semblait tellement ambitieuse, qu’elle restait lointaine, presque infaisable.

J’ai tout quitté, tout vendu, et tout organisé. Je suis désormais plus que prête, et pourtant j’ai toujours en moi cette pensée bizarre, qui me dit que c’est impossible d’avoir réussi à tout mettre en place pour vivre cette aventure.

En d’autres termes, j’ai du mal à croire que mon projet va prendre vie demain, tellement il m’a toujours paru distant et irréalisable.

C’est en quelque sorte un peu incrédule que je m’apprête à partir à l’aéroport, comme un enfant que l’on emmènerait dans un parc d’attraction pour la première fois.

Les bonnes choses de la France

Portrait - Tour EiffelJ’ai déjà eu la chance de beaucoup voyager auparavant, et bien qu’ayant toujours adoré mes aventures, je sais qu’au bout d’un certain temps la France me manque, et que je suis tiraillée entre l’envie de rester et celle de rentrer à la maison.

C’est en m’éloignant quelques mois de mon quotidien et de mon entourage que j’ai réappris à apprécier les richesses de mon pays, à savourer les petits plats de maman, et à profiter pleinement des moments passés avec mes amis.

Ma dernière soirée française a donc un petit côté nostalgique, sachant déjà que mes proches vont me manquer, et que lors des coups durs je regretterai amèrement certains aspects de ma vie d’avant, à laquelle je reprochais une trop grande routine (mais elle est jamais contente celle-là?!?).

Mais surtout… L’excitation!!!

Tour du monde J-1S’il devait y avoir un sentiment résumant mon état d’esprit d’aujourd’hui, veille du départ pour ma grande aventure, ce serait bien sûr l’état d’excitation incroyable dans lequel je suis.

Plus que jamais, j’ai hâte que les heures passent et que mon projet prenne forme pour de vrai.

Je regarde ma montre toutes les dix minutes, vérifie et re-vérifie mon sac, tourne en rond et imagine toutes les choses folles que me réserve cette nouvelle année.

Bref, je suis heureuse d’avoir fait tous ces sacrifices pour atteindre mon rêve qui prendra vie demain. Que l’aventure commence!!!

Join the discussion 16 Comments

Leave a Reply