Bien gérer le choc culturel en voyage

comment éviter choc culturel

En voyage, notamment lorsque l’on part à l’étranger, il est fréquent d’être confronté à ce que l’on appelle couramment le choc culturel, autrement dit un ensemble d’émotions associées à l’immersion dans une nouvelle culture. Ce choc peut durer seulement quelques jours, ou beaucoup plus (jusqu’à quelques mois), selon la personne et la situation. Il peut survenir brutalement ou non, et frappe aussi bien les voyageurs en herbe que les baroudeurs les plus confirmés. Évidemment, il est plus difficile de s’adapter dans certains pays où les différences avec la France sont grandes (l’Inde par exemple, avec son syndrome du voyageur, est connue pour en avoir déconcerté plus d’un). S’il est souvent impossible d’éviter ce choc culturel, ce qui d’ailleurs ne serait pas forcément une bonne chose, certaines astuces permettent toutefois d’en limiter les effets néfastes. Après des années de tour du monde, voici tous mes conseils pour savoir comment gérer le choc culturel en voyage, afin de profiter au mieux de votre aventure…

Comment éviter le choc culturel ?

Tout d’abord, être au courant de l’existence de ce processus aide à mieux en interpréter les symptômes, ce qui peut parfois suffire à l’éviter, du moins à l’accepter et à bien le vivre. En effet, lors d’une immersion dans une culture différente, il est courant de ressentir une grande fatigue ou une lassitude, un état de stress, d’énervement ou d’irritabilité, des troubles de la concentration, des petits soucis médicaux, un manque d’appétit, le spleen ou le mal du pays, voire un sentiment général de déception et de déprime. Si cela vous arrive, détendez-vous, soyez patient et donnez-vous du temps pour trouver de nouveaux repères, en gardant à l’esprit que tout devrait prochainement rentrer dans l’ordre. S’il n’est parfois pas possible d’éviter le choc culturel, il faut savoir que celui-ci dure rarement très longtemps.

De plus, si vous avez pris le temps de préparer votre voyage, vous avez sûrement glané de nombreuses informations pratiques, qui vous permettront de vous adapter au mieux une fois sur place. Avant de partir, renseignez-vous sur les différences culturelles (religions, traditions, règles de savoir-vivre à respecter…) et de façon plus générale ayez une idée du climat, de l’histoire, du système politique, des habitudes alimentaires, etc. Attention, ne tombez pas pour autant dans le piège des stéréotypes !

N’hésitez pas à rencontrer au préalable d’autres voyageurs connaissant bien votre destination, ou directement des gens du pays, et pensez à apprendre quelques mots dans la langue locale, cela fera toujours plaisir aux habitants et facilitera la communication entre vous. Si vous êtes bilingue, gardez à l’esprit que jamais vous ne pourrez intégrer les milliers de petites subtilités qui subsistent d’une langue à l’autre, ce qui peut être parfois frustrant.

gérer le choc culturel
Volontariat avec les enfants de l’ONG Asmita, à Varanasi en Inde

Gérer le choc culturel en voyage :

La différence, il vous faudra l’accepter, mais aussi la souhaiter. Partir, pour trouver ce que vous auriez rencontré autour de chez vous, ne vous apporterait pas grand chose : c’est en se confrontant à l’autre que tout individu grandit. Aussi, faites des efforts pour accélérer votre processus d’acculturation, car c’est bien à vous de vous adapter, et non aux locaux qui vous accueillent chez eux, d’autant plus si vous décidez de voyager hors sentiers battus. Je le concède, c’est loin d’être toujours évident, notamment lorsque l’on est confronté à des pratiques allant à l’encontre de nos valeurs les plus chères. Là, le malaise persistera probablement, et il vous faudra faire avec. Verbaliser et partager ses émotions avec d’autres peut vous aider à surmonter cette difficulté.

Apprenez également à porter un regard différent sur votre propre culture. Bien sûr, il ne s’agit pas de tout remettre en question, mais aucune société n’est parfaite, et il est toujours positif de comparer nos points de vues et nos façons de faire à ceux des autres, dans un état d’esprit ouvert et respectueux. Vivre son voyage de façon enrichissante, c’est aussi rentrer chez soi en ayant pu apporter des critiques constructives sur son propre mode de pensée. N’hésitez pas à questionner les habitants sur les petites choses qui vous échappent, la curiosité sera votre meilleure alliée. Sachez pour autant accepter que jamais vous ne serez en mesure de tout comprendre : vous rapporterez dans votre sac à dos de grands mystères, que vous ne percerez probablement jamais !

Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’autrui.

Montaigne

Il existe quelques autres conseils pour mieux gérer le choc culturel, que je vous glisse discrètement : gardez le contact avec vos proches et faites-vous de nouveaux amis sur place, prenez soin de vous quotidiennement (nourriture saine, sommeil suffisant, activité physique régulière, et surtout faites des choses que vous aimez faire), suivez l’actualité locale afin de mieux en comprendre les rouages, et conservez quelques petits rituels qui vous rappellent votre chez-vous.

Enfin, sachez que le choc culturel peut également être ressenti lors de votre retour à la maison, c’est d’ailleurs ce qui est le plus difficile à gérer pour moi, n’oubliez pas de vous préparer mentalement à ce nouveau changement d’environnement, souvent brutal !

Autres conseils pour gérer le choc culturel :

Pour aller plus loin et gérer le choc culturel du mieux possible, je vous invite à lire les articles suivants qui complèteront ces quelques conseils pratiques :

  • Rencontrer des habitants : J’ai toujours aimé faire du Couchsurfing afin d’être au plus proche des cultures locales. Cela peut-être une excellente façon de mieux appréhender la rencontre avec l’autre et de gérer le choc interculturel. Sinon, l’option AirBnB est un bon compromis (et je vous offre 25€ si vous passez par mon lien, pour toute première inscription).
  • À lire : L’un de mes articles sur le voyage en Afrique en mode backpack (rédigé avec un collectif de blogueurs), résume assez bien ce que peut-être le choc culturel, vous pouvez y jeter un œil.
  • Autres ressources : Enfin, j’ai regroupé dans un dossier complet l’ensemble de mes conseils aux voyageurs, que je vous laisse découvrir !

J’espère que cet article vous aidera à éviter le choc culturel lors de votre prochain voyage ! C’est un sentiment qui est souvent difficile à appréhender, et je vous encourage à y réfléchir un peu avant votre départ, afin que les choses se passent en douceur.

Par ailleurs, si vous avez déjà ressenti ce mal-être et que vous souhaitez partager avec nous votre expérience ou vos astuces pour gérer le choc culturel, n’hésitez pas à écrire un petit commentaire ci-dessous, cela aidera sûrement d’autres voyageurs qui lisent cet article…


Bien gérer le choc culturel en voyage : tous mes conseils pratiques après 6 ans de tour du monde... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.