Voyager en sécurité : conseils et réflexions

« Voyager, ça peut être dangereux, méfie-toi ! »

Voilà ce j’entends souvent lorsque j’évoque mes futurs projets de voyages. Mes parents se reconnaîtront bien évidemment, mais également mes amis, mes voisins, mes collègues… Alors qu’en est-il réellement ? Certes, j’ai parfois connu quelques mésaventures, dont je me souviens aujourd’hui en souriant. Rien de grave donc, mais autant éviter les désagréments, pour profiter au mieux des joies que nous apporte cette grande aventure.

Être prévoyant

S’il y a bien une astuce pour voyager en sécurité, c’est de prévoir son voyage. Bien sûr, cela ne signifie pas de tout planifier à l’avance, ou de ne faire aucun écart au programme prévu, car les meilleurs souvenirs sont souvent liés à des instants imprévisibles et improbables. Toutefois, effectuer quelques démarches simples avant son départ permet de s’assurer un minimum de sérénité.

Ainsi, contactez votre banquier, afin de suivre ses recommandations. Apportez avec vous tous les numéros d’urgence pouvant vous être utiles (ambassade, banque, médecin de famille, proches pouvant vous aider en cas de problème…).

N’oubliez pas de vous renseigner sur le site du ministère des affaires étrangères, rubrique conseils aux voyageurs. Vous y trouverez une multitude d’informations, dont les endroits à proscrire, les conseils à respecter, les choses à ne pas faire… Vous pouvez vous inscrire auprès de l’ambassade de France, et sur le fil d’Ariane, ce qui vous permettra d’être contacté facilement en cas de crise dans le pays où vous vous rendez.

Vous pouvez également consulter la liste des compagnie interdites de survoler l’espace aérien de l’Union Européenne (ou liste noire), il faut savoir que ces compagnies ne sont pas interdites dans d’autres pays du monde, bien qu’elles soient peu recommandables.

Adopter un look passe-partout

Ouguiyas, MauritaniePartons d’un principe simple. Vous souhaitez vous rendre dans un pays où la moitié des gens vit sous le seuil de pauvreté. Vous vous promenez dans les rues de la capitale, munis d’un appareil photo dernier cri, cherchant de la monnaie dans votre sacoche en vous noyant dans votre liasse de billets (souvent, vous aurez réellement une liasse de billet si vous changez ne serait-ce que cent euros en monnaie locale). Et surprise, des petits malins vous ont repéré et vous attendent quelques rues plus loin, pour vous délester…

Vous l’aurez compris, un peu de discrétion vous évitera de nombreux soucis. Pensez à retirer vos bijoux de valeur, ne pas avoir trop d’argent liquide sur vous, être discret avec votre matériel high-tech, ne pas porter de vêtements trop voyants, et respectez les mœurs locales (pas de jupes courtes, de débardeurs… dans certains endroits).

Rangez votre petite monnaie dans un sac accessible, et le reste de votre argent dans une poche intérieure, discrète, que vous ouvrirez peu (j’ai pour ma part une sacoche qui se glisse sous le pantalon, très pratique).

Si vous êtes perdu quelque part, ne sortez pas votre plan grand format dans un endroit trop fréquenté. Cela attirerait l’attention sur vous et vous mettrait dans une posture de fragilité. Préférez vous isoler dans un lieu calme, pourquoi pas dans un café ou dans une rue moins passante, prenez votre temps, et demandez conseil si besoin à quelqu’un qui connaît les environs.

J’ai l’habitude de toujours demander mon chemin à quelqu’un qui ne semble pas me porter beaucoup d’attention, et j’évite au maximum les personnes qui sont trop insistantes, ce qui n’est généralement pas de bon augure.

Être attentif dans les transports en commun

Train, IndeLes meilleurs souvenirs de mes voyages comptent souvent parmi les moments passés dans les transports collectifs, comme les nuits dans les trains en Inde, à regarder par la fenêtre les hommes assis sur le toit, les heures interminables de taxi-brousse en Afrique de l’Ouest, serrés comme des sardines à écouter Baaba Maal à fond, ou encore les trajets dans les bus péruviens, sillonnant la Cordillère des Andes, faisant des rencontres incroyables.

Éviter ce moyen de transport serait dommage, car c’est la meilleure façon de se mélanger à la population et de prendre le temps de vivre au rythme du pays.

Toutefois, cela peut vite devenir le point noir de votre voyage si vous n’appliquez pas quelques règles simples. N’oubliez pas que là encore, vous serez le seul touriste, perdu dans une foule où personne à part vous ne se fait remarquer. Soyez conscient que votre sac à dos fera l’objet de quelques convoitises, et que certains envieux y glisseraient bien une main habile…

Sachant cela, soyez prudent : équipez-vous d’un cadenas et fermez votre sac en bloquant les fermetures éclair ensemble (indispensable). Ne laissez pas les objets de valeur dans votre gros sac, gardez-les sur vous, si possible dans une sacoche qui se porte sous votre t-shirt (passeport, argent…), et mettez le reste dans un petit sac qui ne vous quittera pas (appareil photo, ordinateur, caméra…).

Vous pouvez protéger votre gros sac avec une housse de pluie, plus il sera difficile à ouvrir, plus il découragera les personnes mal intentionnées. Si vous êtes deux, vous pouvez aussi les attacher ensemble (dur de voler deux sacs pesant au total plus d’une vingtaine de kilos sans se faire remarquer…).

Évitez dans la mesure du possible de placer votre sac en soute, sauf si vous n’avez pas le choix (je négocie souvent avec les conducteurs, qui me laissent monter avec mon sac la plupart du temps, préférant voyager avec mon bagage sous les pieds plutôt que hors de portée). Il est vrai que je voyage souvent très léger, c’est donc plus facile d’insister un peu. Si votre sac est en soute, surveillez-le lors des arrêts.

Dans les trains, ne vous endormez pas si votre sac n’est pas attaché avec une chaîne. Pour éviter les problèmes, je m’endors dessus, pas très confortable, mais imparable !

Dormir en sécurité

Le sommeil vous met dans une position de fragilité, puisque c’est par définition le moment où vous relâchez votre attention. Pour limiter les problèmes, choisissez toujours une chambre qui ferme à clef, avec si possible un verrou interne. Si vous êtes au rez-de-chaussée, ne dormez pas avec la fenêtre grande ouverte : mieux vaut avoir un peu (ou très) chaud, que se retrouver avec un invité surprise au beau milieu de la nuit (histoire vécue à Nouakchott, j’en cauchemarde toujours sept ans après…).

Par ailleurs, vous pouvez être amené à dormir chez l’habitant, où vous vivrez sans aucun doute des moments inoubliables. Dans ce cas, la règle d’or à appliquer est : si vous ne vous sentez pas en confiance, ou si vous êtes mal à l’aise, passez votre chemin. Soit votre intuition est bonne et vous éviterez les ennuis, soit vous vous trompez mais vous passerez quand même une mauvaise nuit, étant suspicieux ou inquiet.

En résumé :
  • Prévoyez correctement votre voyage
  • Adoptez une tenue simple et respectueuse des mœurs
  • Conservez votre argent discrètement
  • Restez sur vos gardes dans les transports en commun
  • Dormez dans un lieu sécurisé
  • Et… Restez fun !

Alors, faut-il être méfiant ou ouvert aux rencontres ?

Nouakchott, MauritanieSi vous appliquez ces quelques règles nécessaires à votre sécurité, vous n’avez aucune raison de vous méfier d’avantage. Un peu de bon sens, d’intuition et de simplicité suffiront à vous éviter la majorité des soucis.

Rester ouvert aux rencontres doit être primordial lors de votre voyage, sans quoi ce dernier perdrait l’essentiel de sa valeur.

La plupart du temps, vous rencontrerez sur votre route des gens généreux, prêts à vous aider, à vous indiquer votre chemin, à vous héberger même. Voyager en étant paranoïaque ne vous apportera rien, autant rester chez vous !

Si vous êtes une fille, vous pouvez lire mon article « Girls only ! », où vous trouverez des conseils écrits spécialement pour nous, les femmes… Si vous êtes pouceux, je vous invite à lire mon point de vue concernant le danger de l’auto-stop. Et si vous avez également quelques astuces, n’hésitez pas à nous les faire partager ! Alors ? À quand le grand départ ? ? ?

2 thoughts on “Voyager en sécurité : conseils et réflexions”

  1. Un petit bonjour d’Orléans ou nous habitons depuis 1987 dans le quartier Dunois.
    Cela fait deux fois que je regarde votre blog qui est très bien fait et qui donne envie de partir.
    Nous préparons ma femme et moi un voyage en Tanzanie ( safari et Zanzibar) en septembre alors vos conseils sont précieux.
    Je n’ai pas vu sur votre blog l’itinéraire exact de votre voyage depuis le début ou alors il faut que je change de lunettes.

    Bon tour du monde

    Amicalement

    Jean-Charles

    1. Bonjour Jean-Charles,

      Merci beaucoup pour votre message, je suis contente de lire que mes conseils sont lus et sont utiles pour certains! Waou, la Tanzanie, ça fait rêver! Je vous souhaite à tous les deux un incroyable voyage, plein de découvertes et d’aventures (et je n’en doute pas!).

      Concernant mon itinéraire, j’ai changé 50x d’avis et l’avais publié et re-publié, avant de décider de l’enlever de mon blog puisque du coup je le modifiais tout le temps. Les grandes lignes sont l’Europe (automne dernier), Amérique du Nord (janvier et février dernier), Amérique du Sud (suis actuellement au Brésil), Asie, Océanie, puis Afrique. Vaste programme 🙂

      Vous partez en septembre et je ne serai pas rentrée, c’est dommage nous aurions pu boire un café ensemble avant votre départ… Pourquoi pas lorsque nous serons tous rentrés si cela vous tente avec votre femme? J’aime rencontrer des voyageurs et échanger avec eux sur leur expérience, ce sont toujours des rencontres sympas…

      Je vous souhaite à tous les deux un excellent voyage, profitez bien! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.