8 objets multifonctions pour nomade débrouillard

les visas pour un tour du monde

[Cet article est sponsorisé, mais le contenu a été rédigé entièrement et librement par l’auteure de ce blog.]

Voyager en auto-stop, planter sauvagement sa tente, partir sur une longue période : votre sac à dos ne doit comprendre que le nécessaire, afin de ne pas freiner votre liberté.

Sur la route, il faut savoir ruser. C’est d’ailleurs le premier apprentissage qu’on y fait. Réutiliser vos objets à des fins différentes vous permettra de n’emporter que le strict minimum afin de voyager léger. Voici une liste de huit objets multifonctions, utiles à tout nomade un tant soit peu débrouillard…

Les accessoires :

1- Chargeur portable universel USB, fonction lampe de poche

Pratique, ce petit chargeur de poche vous permettra de recharger votre téléphone ou votre appareil photo où que vous soyez.

Finies les pannes de batterie, vous serez paré à vous couper du monde durant plusieurs jours, tout en continuant d’utiliser vos appareils électroniques.

Par ailleurs, ce gadget comprend une lampe de poche d’appoint, qui malgré sa petite taille éclairera parfaitement une tente ou un lieu sombre.

Le mien ? Celui que m’a offert mon couchsurfer à Durban : merci Paulo !

Je l’utilise tous les jours, afin de recharger mon téléphone ou mon appareil photo. Enfin, quand mes compagnons de voyage ne me le réquisitionnent pas !

Détails techniques :

  • Sortie 4,5A (la plus puissante vendue sur le marché, suffisant pour recharger deux appareils en même temps grâce à ses deux ports USB)
  • Technologie iSmart (détecte automatiquement le courant de charge le plus adapté à votre appareil)
  • Grosse capacité de charge (par exemple, il peut charger un Iphone 6 à six reprises !)
  • Prix : 28,99€

Acheter ce chargeur portable universel sur Amazon

2- La Spork (ou spoon-fork : cuillère-fourchette)

J’ai toujours pensé que cet objet était ridicule… jusqu’à ce que j’ai l’occasion de l’essayer. Incassable, ultralégère, et pratique pour manger sur le pouce tout ce qui ne se pioche pas avec les doigts, cette cuillère-fourchette ne me quitte plus.

Depuis, lorsque j’emmène un pique-nique quelque part, je ne me refuse plus les lentilles, salades, et plats cuisinés. Des petits plaisirs qui changent du morceau de pain et des gâteaux secs !

Seul bémol : la partie couteau, quelques dents en plastique sur le côté qui ne sont pas d’une grande utilité. J’ai donc toujours un autre couteau avec moi (voir ci-après).

La mienne ? Après mon aventure à l’italienne, fatiguée de m’entendre demander à chaque repas : « tu me prêtes ta cuillère steuuuuplait ? », mon amie suédoise a investi et m’a offert ma première Spork, merci Emily !

Détails techniques :

  • Résiste à la chaleur
  • Convient au lave-vaisselle
  • Pèse seulement 9g
  • Prix du lot de 4 : 8,99€

Acheter cet ensemble de 4 fourchettes/cuillères Spork colorées sur Amazon

3- Le couteau suisse

Impossible d’écrire un article sur les objets multifonctions utiles en voyage, sans citer ce grand classique. Pour choisir votre couteau suisse, prenez en compte ses options. Certaines ne vous seront pas utiles, rien ne sert d’opter pour le plus complet. Préférez au casse-noix ou à la loupe des accessoires plus fonctionnels, comme des ciseaux ou un petit tournevis.

Mieux vaut un petit couteau de bonne qualité, plutôt qu’un plus gros dont les lames seront mauvaises.

Le mien ? Celui que m’a offert mon Papa pour mon tour du monde : merci à lui ! C’est exactement celui qui apparait sur la photo, je l’utilise depuis trois ans et je le trouve parfait pour voyager. Il ne lui manque rien, mais il n’a rien de trop !

Détails techniques :

  • Comprend une grande et petite lame, une scie, une lime, des ciseaux, un ouvre-boîte et deux tournevis
  • Également : un poinçon, un crochet, et un tire-bouchon
  • Et enfin : une pince à épiler, un cure-dents et un stylo
  • Prix : 51€

Acheter le couteau Victorinox Mountaineer Lite sur Amazon

Conseils d'entretien

Un couteau suisse, ça se nettoie ! Prenez soin de cet objet, afin d’éviter que les lames ne rouillent ou que la saleté ne se colle à l’intérieur du mécanisme.

Un peu d’eau tiède, un petit coton-tige pour nettoyer les recoins, et votre couteau sera débarrassé de ses impuretés. Pensez à le laisser sécher les lames ouvertes. N’hésitez pas à ajouter une goutte d’huile près des ressorts pour sa lubrification.

Les vêtements :

4- Le foulard

C’est le morceau de tissu le plus utile que vous pourrez avoir dans votre sac à dos. Je ne le quitte jamais et il m’est utile tous les jours. J’en ai d’ailleurs offert plusieurs à des proches grands voyageurs qui ne s’en séparent plus !

Choisissez-le grand, et transformez-le à votre guise : jupe de secours si votre lessive ne sèche pas, couvre-tête pour pénétrer les lieux de prière, oreiller, couverture d’appoint ou masque de sommeil, baluchon, serviette de toilette ou de plage, et éventuellement vous pouvez l’utiliser comme foulard, aussi.

Le mien ? Celui ramené de Mauritanie, lors de mon premier voyage, alors que j’avais tout juste dix-huit ans. Mon haouli a depuis fait le tour du monde, et c’est devenu mon objet fétiche, auquel j’accorde d’ailleurs de la valeur sentimentale.

Détails techniques :

  • 100 % coton
  • Couleur : noir
  • Dimensions : 300 x 100 cm
  • Prix : 14,80€

Acheter ce chèche noir de 3m en coton sur Amazon

5- L’ensemble de sous-vêtements de sport / maillot de bain

Brassière et boxer FITmePour la marche, les randos, mais aussi pour les sports aquatiques, optez pour le tout en un. Il existe des sous-vêtements de sport confortables, résistants, et adaptés aux activités terrestres comme nautiques. Permettant un séchage ultra-rapide, vous n’aurez plus à attendre des heures pour remettre vos dessous après une lessive ou une baignade imprévue.

C’est l’équipement idéal pour toute voyageuse qui ne souhaite pas toujours prévoir ses activités du jour, sans pour autant prendre de la place dans le sac à dos.

Le mien ? Un modèle de la ligne Zip, qui permet un maintien impeccable et qui assure confort et liberté de mouvements. Son coût : 70€ (brassière 45€, boxer 25€) auprès de la boutique en ligne FITme.

Les petits plus multi-usages :

6- La couverture de survie

Ce rectangle de polyester métallisé ne pèse qu’une cinquantaine de grammes, et c’est bien peu comparé à l’usage qu’on peut en faire. La couverture isothermique peut bien sûr s’utiliser en cas d’urgence, pour éviter au corps humain de tomber en hypothermie. En avoir une au fond du sac rassurera les plus stressés. Évidemment, pour les treks en haute montagne, elle est indispensable. Pourtant, il existe de multiples usages détournés, relativement méconnus.

La couverture de survie a des propriétés isolantes très importantes. En camping par exemple, si le manque de confort ne vous rebute pas, elle remplacera à la perfection un tapis de sol classique. De quoi économiser du poids et de la place ! Parfait coupe-vent, elle vous mettra à l’abri si de grosses bourrasques se lèvent, et croyez-moi, sous certaines contrées, cela peut arriver plus vite que prévu ! Enfin, imperméable, elle vous protègera de la pluie ou épargnera votre sac d’une bonne douche.

Sachez que vous éviter l’hypothermie, le côté doré doit être à l’extérieur, cela conserve la chaleur du corps. En la mettant de l’autre côté, face argentée, elle vous protègera à l’inverse des rayons du soleil. Ne vous en servez ni en cas d’orage, ni en cas d’utilisation d’un défibrillateur.

Détails techniques :

  • Dimensions : 220 x 140 cm
  • Couverture imperméable qui protège également des variations de température
  • Prix : 4€

Acheter cette couverture de survie sur Amazon

7- Les sacs congélation

Usage sac congélation voyageC’est souvent le petit détail qu’on oublie d’emporter en voyage, et pourtant son utilité n’est plus à démontrer !

Pour protéger vos trésors de l’humidité, ranger vos affaires sans vous encombrer de trousses diverses (j’en utilise pour remettre mon savon dans mon sac après usage par exemple), ou emballer votre sandwich avant votre promenade : vous serez toujours content d’en avoir quelques uns avec vous.

Sachez qu’en cherchant un peu, on en trouve sans phtalates ni bisphénol, composés essentiellement de matières végétales, et fabriqués en France.

De quoi allier le côté pratique à l’écologie : deux préceptes importants pour tout grand voyageur !

J’ai économisé sou par sou et soudain j’ai tout dépensé dans un grand et merveilleux voyage en Europe, et autres lieux ; et alors je me suis senti léger… et gai.

Jack Kerouac, Grand voyage en Europe

8- Le savon de Marseille

Savon de MarseilleIl lave les mains, le visage et le corps, et ne comporte aucun ingrédient allergisant. Il sert de liquide vaisselle à ses heures perdues grâce à ses propriétés antibactériennes. Il nettoie même le linge à l’aide d’un peu d’huile de coude et on aime son parfum et ses vertus antimites : c’est toute la magie du savon de Marseille.

Fabriqué à base d’huiles végétales, notamment l’huile d’olive, ce condensé d’acides gras reste une alternative économique et écologique aux détergents usuels, et aux savons cosmétiques souvent agressifs. Polyvalent, il vous fera gagner beaucoup de place au fond de votre sac à dos. D’ailleurs, certains se lavent même les dents avec !

Le mien ? Artisanal et local, 100 % naturel et végétal, sans huile de palme et bio-dégradable. Sachez-le, la plupart sont des faux, l’appellation n’étant pas contrôlée. Graisses animales, huile de palme, ingrédients chimiques : pensez à lire les étiquettes si vous passez à l’achat. Le mieux : le faire par vous-même, d’ailleurs, certains ont-ils des conseils à partager ? (Je suis preneuse ! ! !).

Certains objets cités dans cet article comportent des liens d’affiliation. Cela permet de faire vivre le blog et de m’offrir un café de temps à autres, sans pour autant augmenter le prix de vente de ces derniers.

Pour aller plus loin, retrouvez la liste complète de mon matériel pour un tour du monde, des conseils pour voyager léger, et l’équipement high-tech indispensable à tout voyageur connecté.

Enfin, si vous utilisez d’autres objets multifonctions et que vous les trouvez utiles, n’hésitez pas à nous en faire part !

10 thoughts on “8 objets multifonctions pour nomade débrouillard”

  1. -J’aime bien la prise double usb à brancher sur un allume cigare : permet de charger son smartphone tout en laissant branché celui du conducteur.
    – j’aime bien aussi prendre un smartphone, on peut prendre en photo le réseau de stations autoroutes Vinci, aller sur le web grâce à la wifi des stations services, trouver un couchsurfing, suivre la route avec le GPS hors ligne (Osmand sur android), le charger dans la voiture, ‘fin bref on connaît.
    – Je prends aussi souvent un hamac en toile de parachute, qui me sert de foulard, serviette, oreiller, tapis de sol, cheche mais qui permet de passer de bonnes nuits à l’abri des prédateurs. De plus les cordelettes sont utiles parfois.

  2. Salut Astrid. Truc pour les artistes graphiques: le Bic 4 couleurs. Ajouter une feuilles ou deux format A4 plier la pile de feuilles en 4. Le tout tient dans la poche. Vous êtes alors prêt pour croquer les paysages urbains notamment. Pour le jaune? Juxtaposez du rouge et du vert, c’est pas exactement jaune mais ça équilibre comme tel. Une fois scanné et agrandi sur écran d’ordinateur il se peut que votre crobar fasse chef d’oeuvre. Astrid je t’envoie quelques unes de mes oeuvres par mail car j’ai pas (fait) de versions filigranées. En espérant te convaincre.

  3. J’ai trouvé dans un surplus militaire un merveilleux foulard esthétique de surcroît (camouflage orange et bleu turquoise) qui sert à tout, en coton extrêmement fin, on peut donc se voiler le visage (tempête de poussière) tout en voyant parfaitement, on peut lui donner aussi toutes les fonctions que tu as déjà citées … (et les buff me restent indispensables …)
    La pierre d’alun a plusieurs usages aussi: pour la transpiration (aisselles mais aussi plis sous les seins, plis de l’aine) et pour les petits bobos de la peau … un petit bloc dure des années …
    Il y a des savons qui font aussi shampoing.
    Flowerpower Article récent : Joy around the worldMy Profile

  4. Je remplacerais aussi la couverture de survie par le Buff, mais je dois avouer que je ne suis pas campeuse et que j’ai la coupe de cheveux paresseuse. Je n’ai utilisé la couverture de survie qu’une fois, en Cappadoce, lors d’une retraite de quelques jours dans une cave/chapelle… Tandis que le Buff m’a dépannée en permanence et est tout à fait multifonction!
    Anick-Marie Article récent : J’ai toujours un préservatif sur moi quand je fais de l’auto-stopMy Profile

    1. Salut! Effectivement j’en ai un aussi, trouvé par terre en Italie et c’est bien pratique. La couverture de survie par contre, c’est utile aussi, surtout pour ses propriétés isolantes, et c’est tellement léger! Tout dépend si on prévoit de dormir dehors ou pas… mais ça arrive parfois plus vite que prévu hihi 🙂 Bises

  5. Moi j’aime aussi les foulards microfibre BUFF. Ils attachent les cheveux, peuvent servir de bandeau, bonnet, cache-col, bref plus pratiques qu’un grand foulard pour se protéger contre le soleil mais moins pour s’habiller, j’emmène les deux désormais 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge