Lac de Constance : des retrouvailles avec mon van aménagé

road trip autour du lac de constance

Ce qu’il y a de chouette, lorsque l’on revient au bercail après un long voyage, c’est que toute la famille fête notre arrivée avec joie, petits plats dans les grands. Ce qu’il y a de plus agréable encore, c’est qu’un retour aux sources est souvent l’occasion d’un nouveau départ : pour pouvoir repartir, il faut bien être déjà rentré. Après avoir savouré mes retrouvailles tant attendues avec mes proches, j’ai donc repris la route mais cette fois, je me garderai bien de jouer du pouce : c’est avec mon cher camion aménagé que je viens de rejoindre le Sud de l’Allemagne, afin de passer quelques temps près du lac de Constance (ou Bodensee), sous les premiers rayons de soleil de l’année…

La route, une porte ouverte sur les rêves :

Passer un mois à Orléans fut l’occasion de me ressourcer auprès des miens. Toutefois, étant habituée à vivre sur la route, j’avais hâte de reprendre le fil de ma romance avec l’asphalte. Ainsi, un beau matin, j’ai dépoussiéré le van, vérifié les niveaux, et empaqueté quelques biscottes et pots de confiture : j’étais prête à repartir de plus belle, en direction du lac de Constance.

Dès les premiers kilomètres, je me délectais déjà de ce retour à la vie que procure chez moi le bitume, aiguisant mes sens et décuplant mes pensées. Face à ce défilé ininterrompu de paysages, sur les méandres de ce ruban noir, mes idées s’éveillaient, s’agitaient, et se précisaient à en devenir grotesques : avant même de gagner l’Allemagne, je songeais déjà à un prochain voyage, j’en dessinais les contours et en humais les saveurs. Il faut savoir savourer l’instant présent, m’a-t-on dit, mais comment parvenir à faire taire cette petite voix intérieure, nous poussant au rêve ? Alors, ingurgitant un cocktail anti-fatigue à base de caféine, nicotine et adrénaline, je me tapais d’un trait les 800 bornes me conduisant au Bodensee, tout en m’évadant finalement bien plus loin.

Les idées de voyage jaillissent au cours d’un précédent périple. L’imagination transporte le voyageur loin du guêpier où il s’est empêtré.

Sylvain Tesson, Berezina

road trip autour du bodensee
Arrivée au lac de Constance, avec mon van aménagé

Road trip autour du Bodensee :

Après être arrivée tardivement à Überlingen (sur la rive Nord du lac de Constance), j’ai été accueillie par Nathalie, une amie allemande rencontrée à Kashgar dans le Xinjiang en Chine : il n’y a que les montagnes qui ne se croisent pas, paraît-il. Ce fut pour moi l’opportunité de me promener une dizaine de jours autour du Bodensee, tandis que par la même occasion, Nathalie me dévoilait les quelques secrets bien gardés de sa région natale.

Ainsi, de l’Allemagne à l’Autriche en passant par la Suisse (le lac de Constance se partage entre ces trois états), nous avons pleinement savouré la sérénité des lieux : dans les cœurs historiques des quelques cités de renom (Constance, Lindau, Schaffhouse…) la quiétude était telle que rien n’annonçait la fureur à venir des différents carnavals, alors qu’entre deux villes, dans un mélange d’eau limpide et de ciel azuré, seuls quelques volatiles nous donnaient signe de vie.

À quelques kilomètres seulement d’Überlingen, où j’ai passé le plus clair de mon temps, mon grand coup de cœur restera toutefois Unteruhldingen, un quartier construit à même le Bodensee, où ont été rebâtis quelques palafittes (habitations sur pilotis, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO). Dans cet impressionnant musée de la culture lacustre, en plein air, le promeneur se retrouve transporté dans le passé, et tente d’imaginer ce à quoi devait ressembler cette drôle de vie sur l’eau. À deux pas ou presque, le couvent de Birnau constitue un autre incontournable du lac de Constance : son église baroque est admirablement décorée de fresques, le tout parfaitement conservé.

visiter le lac de constance ou bodensee
Promenade le long des palafittes d’Unteruhldingen

Le carnaval d’Überlingen :

Néanmoins, lors de mon séjour autour du lac de Constance, j’ai été marquée, une fois n’est pas coutume, par les différents carnavals qui explosent littéralement d’une ville à l’autre, à chaque début d’année. Il y a deux ans, j’avais eu la chance d’effectuer un voyage au Liechtenstein, et j’avais déjà goûté aux joies du célèbre Fastnacht (carnaval). Pourtant, je n’en avais pas bien compris les tenants et aboutissants : j’avais donc trouvé cette coutume relativement étrange.

Ce nouveau voyage autour du Bodensee fut donc l’occasion de redécouvrir la tradition du carnaval alémanique sous un nouveau jour, puisque accompagnée de Nathalie, j’ai compris qu’il s’agissait bien plus que de quelques déguisements, aussi beaux soient-ils. En effet, la région du lac a été marquée par l’empreinte des Alamans, qui plus que les Celtes ou les Romains, forment aujourd’hui encore la base de la population. Leur coutume la plus importante, transmise de génération en génération, étant bien évidemment le carnaval.

Célébré généralement entre l’Épiphanie et le mercredi des Cendres, le Fastnacht comporte plusieurs rendez-vous, comme le Narrenbäume (un immense arbre est planté au centre-ville), le Schmotziger Donnerstag (festin  traditionnel du jeudi gras), les différentes parades (diurnes et nocturnes) qui sont souvent impressionnantes, et le mercredi des Cendres qui marque la fin officielle de l’évènement – bien que les sorcières en bois soient brûlées le dimanche suivant. Un vaste programme, pour des festivités hautes en couleurs !

fastacht ou carnaval en allemagne
Le costume d’Hänsele, porté par les hommes d’Überlingen, lors du Fastnacht

Dans cette ambiance bon enfant, j’ai aimé voir les bretzels et gobelets de schnaps distribués aux badauds, ainsi que quelques bonbons pour les plus petits. Entre deux démonstrations de Karbatschen-Schnellen (les participants font claquer de grands fouets pour chasser l’hiver), j’ai été surprise de voir défiler un à un les dirigeants politiques de la municipalité – poussant loin l’auto-dérision, dans leurs costumes d’hommes décapités – accompagnés d’une foule de licornes, d’aviateurs, de super Mario, de diables, de moines et d’animaux en tous genres. J’étais pour ma part habillée en charmant mouton noir, tandis que Nathalie, d’une créativité sans borne, avait revêtu son plus beau costume de « pelouse interdite »

C’est sur cette note joyeuse qu’il me fallait déjà repartir, un peu plus au Sud. Ayant eu la chance de visiter la Suisse il y a quelques années, je me faisais une joie d’y remettre les pieds, même si cela signifiait de manquer, à mon plus grand regret, le lundi-pyjama d’Überlingen : il me faudra donc revenir l’an prochain, ce qui me laisse le temps d’imaginer un nouveau déguisement (si vous avez des idées originales, je suis preneuse).

carnaval d'uberlingen en allemagne
Les Überlingen Löwen, les femmes lionnes de la ville

Visite du lac de Constance et itinéraire :

Si vous souhaitez effectuer un voyage autour du Bodensee, voici quelques conseils pratiques, qui je l’espère, vous seront utiles.

  • Autres lieux d’intérêt : Nombreux sont les sites intéressants à visiter sur les berges du lac de Constance, entre autres Meersburg, Friedrichshafen (et son musée Zeppelin), Lindau, St-Gall, Constance, l’Île de Mainau, Stein-Am-Rhein et Schaffouse, bien que cette énumération soit loin d’être exhaustive. Aussi, le Pfänder, sommet culminant à 1064m, offre une jolie vue sur le lac, vous trouverez plus de détails sur l’article complet d’Itinera Magica.
  • Budget : Tout dépend bien sûr de vous, un road trip autour du lac de Constance peut vous coûter cher, comme l’inverse. Si vous disposez d’un petit budget, je vous recommande vivement d’effectuer vos quelques achats de nourriture (et de produits taxés) du côté autrichien, voire en Allemagne. Vous l’aurez compris, c’est en Suisse que vous risquez de dépenser le plus !
  • Où dormir : Si vous planifiez actuellement un voyage autour du lac de Constance, n’oubliez pas de réserver à l’avance votre hôtel afin de bénéficier du meilleur prix, ou de vous rendre sur le site AirBnB afin d’obtenir une réduction de 25€ pour toute première réservation, en passant par mon lien). Sur place, vous trouverez également quelques campings (mais fermés l’hiver), rien de vous empêche non plus de bivouaquer en forêt, ce ne sont pas les coins reculés qui manquent.
  • Se déplacer : Au cas où vous seriez, comme moi, l’heureux propriétaire d’un van aménagé, vous aurez peu de souci pour trouver où vous garer sur place. Si ce n’est pas votre cas, et que vous recherchez un billet pour l’Allemagne, n’hésitez pas à jeter un œil à ce comparateur, qui propose souvent des tarifs intéressants. Sachez également que le parcours autour du Bodensee est relativement praticable à vélo, bien qu’il comprenne des espaces partagés avec les véhicules motorisés. Pour plus d’informations, vous pouvez lire le retour d’expérience de la famille à vélo.

Enfin, pour aller plus loin, n’hésitez pas à retrouver tous mes récits de voyage, ainsi que l’intégralité des écrits relatant mon tour du monde, et la philosophie de ma vie nomade.

Et vous, le lac de Constance, vous connaissez ? Si oui, je vous encourage à partager vos bons plans avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Cet article est sponsorisé. Je suis restée libre de mes choix d’opinion.


itinéraire lac de constance bodensee
Épinglez cet article sur Pinterest !

8 thoughts on “Lac de Constance : des retrouvailles avec mon van aménagé”

  1. Merci pour la mention qui me fait très plaisir ! Le lac de COnstance est un endroit magique, qui me fait complètement craquer à chaque fois… et chaque fois je me dis que je devrais passer à Unteruhldingen, tu me confortes dans cette envie ! superbes photos 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.