Préparer un TDM #3 : financer le projet de voyage

Après avoir sauté le pas et pris la décision de partir, vous avez défini le mois dernier votre itinéraire de tour du monde et la thématique centrale de votre projet. Voici maintenant comment financer votre tour du monde.

Sur la route, vous apprendrez vite à vivre avec peu d’argent. Toutefois, si vous comptez prendre l’avion, bénéficier d’une assurance voyage ou pouvoir payer vos visas, avoir quelques économies vous sera toujours utile.

Après avoir travaillé six ans dans un centre social où j’accompagnais des projets jeunes, puis avoir passé près de deux ans sur les routes du monde, voici tous mes conseils pour financer votre aventure.

Vendez vos biens :

La quantité d’objets inutiles que nous pouvons accumuler en quelques années de vie active est incroyable. Commencez par faire un grand tri, entre ce que vous souhaitez conserver pour votre retour, et ce dont vous n’aurez plus réellement besoin. Une fois votre choix effectué, recommencez : êtes-vous certain qu’il soit nécessaire de conserver ces dix paires de chaussures ou cette collection de bandes dessinées que vous n’avez jamais lues ?

Pour vendre vos objets, deux options sont faciles, efficaces et rapides. Les brocantes sont le premier moyen pour écouler votre stock. D’avril à septembre, il y en a beaucoup, et un peu partout.

Conseils pour les brocantes :

Les brocantes ont financé environ 10 % de mon tour du monde, c’est un revenu potentiel à ne pas négliger. Voici ce qu’il faut savoir :

  • Légalement, vous êtes autorisé à exposer trois dates par an, carte d’identité à l’appui. Partagez votre stand avec des proches, vous pourrez vendre ainsi plus régulièrement.
  • Ne vous inscrivez pas en fonction du coût de l’emplacement, mais en fonction de la fréquentation et de la localisation. Une brocante importante dans un beau quartier sera bien plus intéressante.
  • Le matériel hi-fi, la téléphonie et l’électroménager sont les objets qui se vendent le mieux.
  • Prévoyez une bâche en plastique transparente en cas de pluie.
  • N’hésitez pas à faire un panneau pour expliquer votre projet, cela attirera les curieux et ouvrira la discussion.
  • Rangez vos invendus correctement, cela sera beaucoup plus facile pour exposer à nouveau.

La seconde option est la vente en ligne, sur les sites spécialisés d’objets de seconde main. J’estime qu’entre 15 et 20 % de mon tour du monde a été financé ainsi. Ne négligez pas l’envoi postal, tenez-vous au courant des frais de port, vous multiplierez ainsi les ventes.

Les points positifs : rapide, efficace, et vos objets auront une seconde vie. Les points négatifs : chronophage, et beaucoup d’échanges inutiles.

Lorsque je préparais mon voyage, mes proches ont souhaité soutenir mon projet. Ne pouvant y contribuer financièrement, beaucoup m’ont donné des biens qu’ils n’utilisaient plus, afin que je prenne le temps de les revendre. Cela m’a pris énormément de temps, mais sans tous ces dons je n’aurais pas pu m’offrir mes billets d’avion.

Brocante Orléans 45
Une brocante à Bout de Villain, ça le fait non ?

Soyez malin :

Il n’y a pas de petites économies, faites preuve d’endurance, de motivation et de persévérance : comme beaucoup, vous parviendrez à réunir le budget. J’ai travaillé à mi-temps toute ma vie passée et j’ai réussi mon pari, pourquoi pas vous ?

Soyez pragmatique et organisé :

  • Déménagez dans un logement moins cher dès aujourd’hui, un petit studio par exemple. Vous êtes en couple ? Si vous ne supportez pas le studio, vous ne terminerez jamais un tour du monde à deux : autant faire le test dès maintenant !
  • Vendez votre voiture et trouvez-vous un vélo, vous pourrez ainsi vous déplacer jusqu’au moment de votre départ tout en faisant des économies (assurance, carburant).
  • Quittez votre dernier logement AVANT votre emploi : vous économiserez pleinement quelques salaires. Logez chez des proches, vous commencerez à vous habituer à la vie nomade en douceur !
  • Pour votre anniversaire ou à Noël, restez concentré sur votre projet. Si vos proches souhaitent vous faire plaisir, un vaccin sera le cadeau parfait. Aïe !
  • Changez vos habitudes de consommation et surveillez toute dépense inutile. Vous trouverez toujours des concerts gratuits pour passer une bonne soirée, du matériel d’occasion pour vous équiper…
  • Faites de l’intérim ou des extras, c’est souvent pénible, mais ça paie.
Départ tour du monde
Photo symbolique, le jour du départ pour mon tour du monde !

Les financements possibles :

Si votre projet est axé sur la solidarité, la culture, ou l’environnement, je vous recommande de lire mon article sur les financements spécifiques.

Si la visée est plus personnelle, les sponsors seront plus adaptés. Place à l’expert, car je ne vous l’expliquerai pas mieux : Romain World Tour nous apprend comment trouver des sponsors, et son dossier de sponsoring est disponible ici, c’est un très bon exemple.

Ne vous laissez pas décourager, oui c’est du boulot, mais vous voulez faire le tour du monde, ça se mérite non ?

Il est vrai que tout a un prix, mais ce prix est relatif. Quand nous suivons nos rêves, nous pouvons donner l’impression que nous sommes misérables et malheureux. Mais ce que les autres pensent n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est la joie dans notre cœur.

Tiré de Maktub, un livre de Paolo Coelho

Cordillère des Andes, Pérou
La Cordillère des Andes, au Pérou

Le mois prochain, nous verrons comment établir votre budget prévisionnel. Pour aller plus loin, vous pouvez également lire mes quelques conseils pour gérer votre argent en voyage, et retrouver tous mes articles pour préparer un tour du monde.

Enfin, si vous avez des astuces pour financer ce type de projet, n’hésitez pas à les partager avec nous ci-dessous !

6 thoughts on “Préparer un TDM #3 : financer le projet de voyage”

  1. Je te rejoins globalement dans tes astuces. Ici on a fait pas mal d’économies en diminuant drastiquement le budget sorties (les bières dans les bars, ça chiffre vite…) et shopping (je me défoule en demandant des cartes cadeau shopping pour mon anniversaire… ;-)). Les quelques restos, on les paye en tickets resto comme toutes nos courses, et le midi on s’emporte de quoi déjeuner.
    Last but not least, j’ai fait beaucoup, beaucoup d’heures sup… C’est comme ça qu’on a financé notre premier TDM, et toujours comme ça que l’on finance actuellement notre 2è prévu pour janvier 2016 ! C’est parfois pénible, mais c’est tellement cool de pouvoir (re)partir…
    Aurélie Article récent : D’Oslo à Bergen, voyage sur une ligne ferroviaire mythique…My Profile

    1. Coucou Aurélie,

      Haha, le budget « bières », toute une affaire! Il faudrait apprendre à brasser par nous-mêmes, ça ferait de sacrées économies! Super pour votre second projet de voyage, hâte de suivre vos aventures!!! Bonne route à tous les deux 🙂

  2. OK ! je t’offre tes vaccins à renouveler
    bisous

    PS dans la panoplie du parfait préparateur de TMD on trouve quelquefois
    un papi cool . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.