Girls only : 7 conseils de voyage pour nous, les femmes !

J’ai souvent entendu dire qu’il était plus difficile de voyager lorsque l’on est une femme, et seule, qui plus est. Pour ma part, et ce après avoir fait le tour du monde, je suis convaincue du contraire.

Mesdames, sachez qu’il est au contraire souvent plus facile d’être une femme lorsque l’on arpente les routes du monde. Toutefois, voici quelques conseils afin de vous permettre de voyager en toute sérénité.

1 – Portez des vêtements adaptés

Gange, Varanasi, IndeUn conseil qui tombe sous le sens… Et pourtant… J’ai souvent aperçu en voyage des femmes en vacances, portant des tenues sexy. Si l’on imagine ma surprise à la vue de bimbos en mini-jupes assistant à la crémation d’un corps sur les rives du Gange, on réalise aisément celle que doit ressentir un indien endeuillé au même moment, et ces exemples sont nombreux…

Sans compter le fait qu’une tenue trop courte attire évidemment les problèmes, respecter les mœurs et coutumes tombe (devrait tomber ?) sous le sens. Un t-shirt pas trop décolleté, qui couvre le haut des fesses et qui n’est pas trop moulant, un pantalon ou une jupe descendant sous les genoux, et des bijoux discrets seront la tenue parfaite si vous souhaitez rester simple et respecter les populations locales.

2 – Mieux vaut parfois être accompagnée :

Même si l’on aime voyager en solo, et se sentir libre de nos choix, il est parfois préférable dans certains quartiers, et à la nuit tombée de se faire accompagner lorsque l’on souhaite sortir. Il y aura toujours un groupe de jeunes, un voisin, un voyageur à qui nous joindre, et avec qui passer une bonne soirée par la même occasion.

Les habitants savent bien nous indiquer les lieux à éviter et sont souvent attentifs à notre sécurité : à nous d’être à l’écoute, ils connaissent toujours mieux les environs qu’une touriste de passage !

3 – Sachez dire non !

Nombreuses sont les propositions en tout genre pour une femme qui voyage seule. Être à l’aise avec le fait de dire non, poliment certes, mais non, évite souvent bien des malentendus.

En tant que femmes, qu’occidentales, que jeunes (et jolies, merci), nous devons être conscientes que nous ferons toujours notre petit effet. Charge à nous de le prendre comme un compliment et de ne pas nous offusquez à la moindre petite réflexion, cela fait partie intégrante de l’aventure.

4 – Serrer la main ou pas ?

Nouakchott, Mauritanie

Question que je continue toujours à me poser… Selon les lieux, les personnes, il nous faut parfois serrer la main aux hommes pour les saluer, ou bien nous abstenir (problème qui ne se pose pas lorsqu’on rencontre une femme bien évidemment). Dans le doute, mieux vaut sourire, saluer, et attendre que l’on nous tende la main. Si notre interlocuteur ne bouge pas, il est plus sage de nous contenter des salutations verbales.

Lors de mon premier voyage en Mauritanie, j’ai tendu la main à un Maure assez âgé, qui est presque parti en courant de peur que je parvienne à le toucher. Je me suis excusée, mais ça m’a refroidie !

5 – Accro à la nicotine ?

Attention, on ne l’entend pas souvent, mais dans beaucoup de pays, voir une femme fumer en public peut énormément choquer. Autant éviter d’avoir un comportement déplacé : lorsque l’on fume (bouh !), mieux vaut trouver un endroit discret et mâcher un chewing-gum. Ou plus simple, arrêter de fumer, mais ça…

6 – Soyez mariée !

Que l’on soit réellement en couple ou non, une solution facile pour esquiver adroitement les demandes un peu lourdes peut être de s’inventer un mari. Et tant qu’à faire, on le choisit grand, beau, musclé, brésilien ou italien, ça dépend des envies du moment…

Pour que l’astuce fonctionne, une simple bague placée à l’annulaire suffit. Cela évitera à votre charmant papa de recevoir des coups de téléphone pour échanger votre main contre une vache, un chameau, un 4×4… Enfin après tout, s’il aime les voitures…

7 – Fréquentez d’autres femmes

Baptême, Nouakchott, Mauritanie
Il est toujours intéressant de rencontrer d’autres femmes lorsque l’on voyage. En effet, nous avons la chance de voyager et de vivre dans un pays développé. Nous connaissons une vie relativement facile, ou du moins nous avons un accès à l’éducation, au travail, à la propriété, et plus généralement aux droits.

En discutant avec d’autres femmes, nous nous apercevons vite que ce n’est pas le cas partout, et bien qu’en le sachant déjà, le voir de nos propres yeux et l’entendre de nos deux oreilles modifie notre vision des choses.

Cela peut-être l’occasion de nouer de belles amitiés tout en prenant conscience de notre grande liberté.

Alors, mesdames, suivez ces quelques conseils et n’hésitez plus à sauter le pas, je vous le redis : c’est un avantage d’être une fille lorsque l’on voyage seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.