Pet sitter : 40 symptômes qui indiquent une sévère addiction

pet sitter : mon quotidien

Si vous suivez un peu mon blog, vous savez que je fais actuellement du pet sitting à Kalamata, pour une durée de trois mois. La fin du séjour approche, et dans quelques jours je partirai retrouver ma famille pour les fêtes de Noël. L’occasion pour moi de dresser un bilan – un peu inquiétant – de ces 90 jours passés en compagnie d’une dizaine de chiens et chats. Voici à quoi mon quotidien de pet sitter a ressemblé, pour le meilleur… et le reste !

Les repas :

  1. Quand tu te promènes en ville, tu glanes toujours des os et du poisson. Tu t’affaires ensuite à partager équitablement ces denrées, ce qui te prend environ deux heures.
  2. Ça ne te dérange plus de changer la litière des chats avant même de boire ton café du matin.
  3. Parfois, tu mates la télé alors que Poilue mate ton assiette dans le micro-ondes. Du coup, tu finis par mater Poilue en pensant qu’elle t’amuse tout de même plus que BFM.
  4. Devenu pet sitter, tu as peu à peu abandonné tous tes principes d’éducation. Par exemple, tu partages dorénavant tous tes repas avec les bêtes, juste parce qu’ils te font des yeux trooooop mignons (non mais vraiment !).
  5. Ton meilleur ustensile de grand chef est désormais un bol d’eau, pour envoyer des gouttelettes aux chats trop gourmands.
  6. Quand tu cuisines, tu gardes aussi près de toi le soufflet pour le feu : le vent, ça marche mieux que l’eau avec les chiens.
devenir pet sitter
Coquine, en pleine sieste sur mes genoux après son repas

L’hygiène de vie :

  1. Tu te demandes toujours pourquoi même dans tes sous-vêtements tu retrouves des poils de chien.
  2. La première chose que tu te dis en sortant de la douche, c’est qu’en fait, ton pyjama sent vraiment le fauve.
  3. D’ailleurs, tu as arrêté de mettre des vêtements propres quand tu restes à la maison, et tu as aujourd’hui oublié à quoi ressemblait ton look d’avant. Je veux dire au temps où tu n’étais ni pet sitter, ni recouvert de poils.
  4. Tu trouves normal de faire pipi en repoussant d’une main le museau de Lucky, et de l’autre la tête Blackie qui est sur ton épaule. Tu regrettes qu’ils aient appris si jeunes à ouvrir les portes. N’empêche, intelligentes ces bêtes…
  5. Tu ne t’étonnes plus de courir après Lucky qui vient de te voler tes vieux mouchoirs, ou mieux tes tampons usagés dans la poubelle.
  6. Quand tu as froid, tu ne te couvres pas avec un pull en plus, mais avec un chat supplémentaire.
devenir cat sitter
J’apprends à lire à Blackie

La vie quotidienne :

  1. Tu passes tellement de temps avec les bêtes qu’à chaque miaulement, tu sais qui c’est et si c’est grave ou non. D’ailleurs, tu vas vite compris que ce n’est jamais grave…
  2. Tu te mets à parler avec les animaux, et même à leur faire des blagues. Du genre, quand tu n’en peux plus : « Lucky, dis-moi je t’en prie, où elle est la SPA ? ? ? ».
  3. Quand on te demande comment tu vas, tu réponds « Oh, les bêtes vont bien merci ».
  4. Tu as progressivement augmenté ta limite d’« accueil de chats sur les genoux » : tu en es à trois, et c’est négociable si bonne humeur.
  5. Tu te surprends à employer des formules de politesse quand tu leur parles : « Oh pardon Argos ! ».
  6. Tu comptes machinalement jusqu’à dix plusieurs fois par jour, pour vérifier que la tribu est complète.
  7. Tu ne t’es pas aperçu que c’est le huitième « lit pour chat » que tu viens de construire. D’un autre côté, ils sont si mimis quand ils sont bien rangés, dans leurs petits lits superposés…
  8. Quand ensuite, tu envoies des photos aux heureux parents, tu te dis toujours qu’ils risquent de trouver leur pet sitter complètement dingue. Ils auraient raison, ah bon ?
  9. Tu ne connais toujours pas les bars sympas du coin, mais tu sais où se trouve le véto et où acheter de la litière.
  10. Quand tu te rends en ville, tu es gêné car toutes les bêtes te reniflent : tu sens le fauve à pleine truffe.
  11. Tu passes l’essentiel de ta journée avec Blackie perchée sur l’épaule, du coup tu as pris l’habitude de marcher au ralenti pour ne pas qu’elle tombe mais ça, tu ne t’en rends plus compte.
  12. Tu as peu à peu redécoré la maison. Par exemple, tu as cloué une planche au milieu de la chatière, pour éviter que Lucky ne saute par ce petit trou situé à 1,80m du sol.
  13. Au passage, tu te demandes toujours par quel miracle ce chien fou ne s’est pas encore cassé une patte. Tu touches du bois : tu ne pars plus que dans quelques jours !
expérience de pet sitter
Il reste un peu de place sur ma jambe droite au cas où…

Les coups de stress du pet sitter :

  1. Quand tu tapes un texte sur ton PC, Blackie n’oublie jamais de corriger ton orthographe : azeasqeqaszqeqsa.
  2. Même dans les pires endroits où tu as voyagé, tu n’as jamais autant protégé tes objets de valeur : « Nooooooon ! Ne joue pas avec mon téléphone qui charge ! ! ! ».
  3. Tu établis une liste des objets cassés que tu donneras penaud aux propriétaires, tu la mets à jour quotidiennement : la moindre des politesses.
  4. La phrase que tu as le plus prononcée ces derniers temps est – et de loin : « Lucky arrête ! ! ! ».
  5. Tu as en permanence au moins trois griffures sur le visage et dix sur les mains. Nouveau look pour une nouvelle vie, merci Blackie.
  6. La pire frayeur de ta vie ? La fois où ils se sont tous jetés sur une gamelle en verre pleine de pâtée. Évidemment, elle a éclaté sur le sol en mille morceaux, et tous ont bondi pour dévorer les éclats : qui sauveras-tu en premier ?
  7. Tu viens de comprendre que tu ne seras jamais ô grand jamais parent de famille nombreuse.
  8. Tu dis dis tout de même que si tu survis à ça, tu devrais te débrouiller pour gérer au moins deux gosses.
expérience de pet sitting
Blanco, bien au chaud dans son lit…

Une belle love-story :

  1. Tu as troqué ton réveil contre le nez mouillé de Blanco. C’est froid, mais tellement chou…
  2. Quand tu câlines Lucky la nuit, tu as l’impression de tromper Argos. Entre les deux, ton cœur balance et pour simplifier ce ménage à trois, tu dors désormais « en sandwich ».
  3. Ton téléphone a plus de 200 selfies avec des chiens et des chats. Plus que le total des photos de tous tes ex.
  4. Quand tu n’as pas Blackie ou Blanco sur les genoux, tu te sens bizarre. D’un autre côté, tu te rends maintenant compte que ça faisait trois heures que tu étais ankylosé.
  5. Le jour où pour la première fois, Lucky a mis ses quatre pattes dans l’eau à la plage, tu as été aussi fier que s’il avait remporté les championnats du monde de natation : « Il l’a fait ! Il l’a fait ! ! ! ».
  6. Tu verses une larme rien qu’en pensant qu’ils vont te manquer énormément.
  7. Du coup, tu espères secrètement que les propriétaires repartiront en vacances l’an prochain, car les trois mois sont passés bien vite…
être pet sitter en grèce
Le truc avec les selfies, c’est qu’ils bougent tout le temps…

J’en profite pour remercier à nouveau Annette et Jean-Marie, qui doivent être bien contents de retrouver très vite leur adorable petite meute. J’ai eu beaucoup de chance de séjourner chez ce couple de français très sympathiques, qui m’ont fait confiance dès le début. Toujours disponibles en cas de problème, et pourtant me donnant entière carte blanche, ils m’ont permis de trouver mes marques en tant que pet sitter très rapidement : j’ai passé grâce à eux trois mois formidables, et je quitte la Grèce heureuse de retrouver ma famille, mais triste de me séparer de ces adorables boules de poils.

Il faut toujours savoir quand une étape arrive à son terme. Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres – peu importe comment nous appelons cela, l’important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés.

Tiré de Le Zahir, un livre de Paolo Coelho

Si ce texte vous a plu, vous pouvez lire les 40 symptômes qui indiquent une sévère addiction à la vie en van !

Retrouvez également mon guide pour visiter Kalamata, un photo-reportage sur les olives de Kalamata, mon guide pour faire de l’auto-stop en Grèce, et tous mes articles sur mon voyage en Grèce. Et vous, devenir pet sitter, ça vous tenterait ?


devenir pet sitter
Épinglez cet article sur Pinterest !

6 thoughts on “Pet sitter : 40 symptômes qui indiquent une sévère addiction”

  1. C’est vrai qu’ils ont l’air tellement mignons ces petites bêtes. c’est tout plein d’amour. On les prendrait en compagnie bien tous et toi avec ! 😉 En tout cas si j’en juge la photo, le chien lui, il t’aime! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.