10 estomacs + 20 yeux + 40 pattes = 3 mois de pet sitting en Grèce

récit de voyage

Je vis actuellement dans un petit village au Sud du Péloponnèse, pas très loin de Kalamata en Grèce. Je fais du pet sitting pendant trois mois, et je suis chargée de m’occuper de dix animaux : deux chiens et huit chats. Une expérience qui me rappelle avec nostalgie mon aventure vécue auprès de quarante-six chiens de traîneau au Québec. Vous l’aurez compris, j’adore nos amis les bêtes.

Annette et Jean-Marie, propriétaires des lieux, m’ont confié leur maison ainsi leurs drôles de boules de poils. Mes journées sont bien remplies, en compagnie de ces dix estomacs qu’il me faut nourrir, ces vingt yeux qui me scrutent du matin au soir, et ces quarante pattes qui ne demandent qu’à me grimper dessus. Les membres de cette joyeuse meute ont décidé d’envoyer une carte postale virtuelle à leurs heureux parents, la voici…

Argos, la force tranquille :

Chère Maman, cher Papa,

Depuis que vous êtes partis, je mène une vie difficile. Astrid ne dort que dix heures par nuit, et m’oblige à quitter notre lit conjugal quand elle se lève. J’ai beau me rendormir à ses pieds immédiatement dans le salon, c’est tout de même bien moins douillet.

Et ce n’est pas tout ! Après seulement deux heures de massage de nuque quotidien, elle a le culot de vaquer à ses propres occupations, c’est dur le pet sitting… J’ai eu beau partager mes puces avec elle pour lui signaler que j’existais toujours, elle a trouvé la parade et m’en a débarrassé. Ne sachant plus quoi faire et étant trop fatigué après nos nuits agitées, j’ai chargé mon copain Lucky de lui rappeler notre présence tout au long de la journée. Pendant ce temps, je me repose, et je me consacre à ma grande passion : gober les mouches.

Bien affectueusement, Argos

faire du dog sitting ou pet sitting
Avec Argos, mon nouveau chéri…

Lucky, ou 99 % du travail de pet sitting :

Chère Maman, cher Papa,

Tout ce qu’écrit Argos est vrai, c’est même pire que cela. Savez-vous qu’Astrid refuse désormais de dormir avec moi ? Elle a bien essayé une dizaine de fois et j’ai fait de mon mieux pour qu’elle ne s’ennuie pas durant son sommeil : léchage d’oreilles et d’orteils ou remuage de queue en pleine tête, pourtant rien n’y fait, cette jeune fille décidément trop précieuse ne semble pas apprécier mes efforts.

Et vous ne connaissez pas la dernière ? Elle s’est même permis de diminuer de moitié le diamètre de la chatière, m’empêchant ainsi de m’enfuir par l’ouverture de la cuisine. Elle m’a juste dit que c’était dangereux de sauter par un trou situé à plus de 1,60m de haut, n’importe quoi !

Par chance, je joue beaucoup avec Prince, mon nouveau voisin de deux mois. Lui me comprend et partage mon désarroi. Il me plaint lorsque je lui explique qu’Astrid m’a forcé à courir près d’une heure sur la plage, afin de lui ramener un stupide bâton qu’elle trouvait très drôle de lancer le plus loin possible. Heureusement, il en faut plus pour me fatiguer, et même après ce supplice je suis toujours en mesure de venir vérifier tout ce qu’Astrid fait, au minimum toutes les dix minutes. Héberger une étrangère dans notre maison : mieux vaut être prudents et la surveiller de près. Lorsqu’elle pose ses mains sur l’un de mes frères et sœurs, je rapplique instantanément, pour les protéger du danger. Même aux toilettes, je m’arrange systématiquement pour ouvrir sa porte : vous pouvez me faire confiance, je garde toujours un œil sur elle.

Vous me manquez. Lucky

devenir dog sitter ou pet sitter
Lucky et moi à la plage

Charlie, Coquine, Hobbit et Trico, le quatuor infernal :

Chère Maman, cher Papa,

Même si nous nous portons bien, nous ne pouvons nier que les journées sans vous sont bien longues. Astrid n’a que deux bras et ne sait parfois plus où donner de la tête. Nous l’aidons donc du mieux que nous pouvons, lui signalant notre soutien en marchant le plus possible ses jambes, afin de lui montrer le chemin. Grâce à nous, elle commence à comprendre ce que signifie vraiment l’expression pet sitting. Comme le froid arrive, nous la réchauffons également en nous allongeant à tour de rôle sur ses genoux sans même qu’elle ne s’en aperçoive.

Nous prétendons par ailleurs ne pas porter attention aux différents tocs qu’elle développe de plus en plus, comme celui de compter régulièrement jusqu’à dix, allez savoir pourquoi. Enfin, Caramel fait son maximum pour vous donner de nouveaux petits enfants, mais nous sommes sérieuses et vous ne devriez pas avoir de nouvelles surprises à votre retour. Quoi que, d’après nos calculs, nous pouvons envisager d’agrandir la famille : Astrid nous a démontré que dans un seul lit, nous tenons tous largement.

À très vite on espère, Charlie, Coquine, Hobbit et Trico

pet sitting c'est quoi
Les joies du pet sitting : on est trop nombreux pour entrer dans le cadre du selfie !

La Poilue, Arsène Lupin des fourneaux :

Chère Maman, cher Papa,

Je trouve Astrid très étrange. Soyez sûrs que je fais ce que je peux pour l’accueillir convenablement dans notre foyer, mais vous auriez tout de même pu trouver quelqu’un ayant une meilleure conversation. Elle nous parle d’une façon bizarre, mêlant les « Hooolalaaaaaaa c’est un bôooooooo chaaaaaaat » aux « Oust, oust, mais oust je t’ai dit ! ! ! ». Je lui propose pourtant mille sujets de discussion différents, miaulant parfois à en perdre la voix, mais elle semble perdue dans ses pensées.

Lorsqu’elle cuisine, je m’assure qu’elle se nourrisse correctement et je veille assidûment à goûter tous ses plats. Elle n’a même pas la politesse de m’en remercier. De plus, elle invite toutes sortes d’amis qui souhaitent découvrir le pet sitting, et qui n’ont de cesse de me caresser sous tous les angles. Je fais l’effort de ronronner car vous m’avez donné une bonne éducation, mais je vous en prie, revenez vite.

Gros bisous. La Poilue

faire du pet sitting ou cat sitting
La Poilue fait un gros câlin à Blackie, c’est pas mimi ?

Blackie et Blanco, les bébés de la tribu :

Cher Maman, cher Papa,

Heureusement que nous sommes jumeaux, nous nous entraidons pour surmonter cette épreuve difficile que nous vivons actuellement. Astrid refuse d’avoir plus de deux animaux à la fois sur ses genoux, et les places sont chères et souvent déjà prises. Alors, pour tromper l’ennui, nous continuons de découvrir la maison que nous ne connaissons que depuis deux mois. Après les hauteurs vertigineuses des meubles de la cuisine, nous explorons désormais les poutres du plafond du salon. Sensibles à l’idée qu’Astrid puisse se sentir inutile, nous pleurons ensuite bruyamment afin qu’elle nous aide à redescendre.

Nous sommes très attentifs à son bien-être et nous nous chargeons mutuellement de masser longuement chacune de ses deux épaules, sur lesquelles nous restons perchés des heures. Nous faisons de même lorsqu’elle accepte de dormir avec nous, et ne manquons pas d’user de nos griffes pour lui procurer plus de plaisir. Vous le voyez, nous faisons tout notre possible pour lui apporter l’attention qu’elle réclame.

Avec tout notre amour, Blackie et Blanco

garder des animaux ou faire du pet sitting
Blanco, dans son panier préféré

Caramel, le mâle du harem :

Chère Maman, cher Papa,

Vous l’aurez compris à travers les lignes de mes frères et sœurs, c’est une période terrible que nous traversons. Et ils sont loin de vous avoir tout dit, ne voulant pas vous inquiéter. Mais en tant que mâle dominant, je dois vous dire la triste vérité.

Astrid semble de plus en plus attachée à nous tous, et nous avons très peur qu’elle finisse par ne jamais rentrer chez elle. Ou pire : qu’elle nous kidnappe et nous emmène tous avec elle dans son van. Cela n’arrive pas qu’aux autres, alors promettez-moi de revenir bientôt. D’ici là, nous feindrons toujours d’adorer Astrid et continuerons à nous relayer afin de la surveiller. Nous avons donc passé un pacte secret entre nous : ne jamais la laisser seule plus de trois minutes, et nous vous promettons de tenir jusqu’au bout…

Bises, Caramel

être pet sitter
Caramel, en pleine mission de surveillance

La rédaction de cet article a été entrecoupée d’une dizaine de pauses câlins, avec sept des dix animaux venus tour à tour me faire un gros bisou. Annette et Jean-Marie, sachez que votre tribu est entre de bonnes mains ! Je vous remercie encore de me permettre de vivre cette expérience de pet sitting dans votre maison, et je vous souhaite de profiter au mieux de vos vacances.

Pour les lecteurs qui souhaiteraient en lire davantage, n’hésitez pas à découvrir de plus près mon expérience en tant que pet sitter (40 symptômes qui indiquent une sévère addiction), ainsi que tous mes articles relatant mon voyage en Grèce comme ce joli reportage sur les olives de Kalamata ou ma traversée de la Grèce en auto-stop, et tous mes différents carnets de route écrits durant mon tour du monde.

Enfin, dites nous si vous avez déjà expérimenté le pet sitting, et si oui, quel souvenir en avez-vous gardé ?


faire du pet sitting
Épinglez cet article sur Pinterest !

12 thoughts on “10 estomacs + 20 yeux + 40 pattes = 3 mois de pet sitting en Grèce”

  1. Génial ! J’adore ton article et l’idée de faire des cartes postales avec le ressenti des animaux est au top 😀
    ça a du être une expérience géniale et surtout tu n’as pas du t’ennuyer. Je vois déjà comme ça m’occupe de gérer les deux chiens de ma sœur (pour mon plus grand plaisir), alors dix belles bêtes comme ça ! Olala !

  2. Impossible de s’ennuyer avec tous ces copains à poils ! Je suis fan de leurs lettres ^^
    On fait pas mal de house & pet sitting, c’est juste le moyen parfait pour se poser et se sentir un peu chez soi. Jamais eu autant de loulous à s’occuper mais on en garde de très bons souvenirs 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.