Mes préjugés suédois : j’avoue, je redoute le grand Nord !

J’ai rencontré Emily lorsque je voyageais en Afrique du Sud. Nous avons depuis parcouru plusieurs milliers de kilomètres ensemble, de la Namibie à la Turquie en passant par le Botswana ou l’Italie.

Le Couchsurfing tout comme le voyage, ça crée des liens. Elle m’a invitée à venir lui rendre visite à Malmö dans deux semaines : sa ville du Sud de la Suède, qui pour moi résonne comme le lointain Pôle Nord.

Je n’ai jamais mis les pieds dans les pays scandinaves, il faut dire que mes tongs ne s’y prêtent pas vraiment, ce sera donc une grande première pour moi. Entre impatience et appréhension, voici mes quelques idées reçues sur le grand Nord [NDLR : une pointe de second degré ne fera de mal à personne].

1) Ça caille !

En Suède, il fait toujours froid, l’été n’existe pas dans ce pays et la neige tombe de janvier à décembre. Les suédois ont donc obligatoirement à portée de main des pelles de toutes sortes, qu’ils manient à la perfection. En plus, comme il fait presque toujours nuit, ils conservent précieusement à leur portée des lampes de poche pour avoir un peu de lumière. Tout cela rend le peuple très froid, les gens peinent sous ce climat difficile et ne sourient jamais.

Ils souffrent un peu comme leurs frères norvégiens, car en somme, la Suède et la Norvège c’est du pareil au même. Heureusement, le reste du monde se mobilise pour leur offrir un peu de chaleur.

2) À moi les beaux gosses !

En Suède, tout le monde est blond, grand, et a de beaux yeux bleus. Et puis les mecs sont tous super musclés et ont des visages d’anges. Moi, ça me va, surtout que là-bas, les gens se baignent tout nus un peu partout. Adieu pudeur et embarras, et bonjour saunas dans la neige où je vivrai de grands frissons.

D’ailleurs, avec un peu de chance, j’y croiserai peut-être Mans Zelmerlow en tenue d’Adam (*croise les doigts*). Moi qui m’étais toujours demandée pourquoi les suédois vénéraient l’Eurovision (et en devenaient les heroes), je viens de comprendre : ce n’est ni pour les chansons, ni pour la mise en scène.

3) La langue est imprononçable

En Suède, le problème de la langue, ce n’est même pas de répéter ce qu’on a entendu, c’est d’entendre correctement ce que l’on voudrait répéter. Écoutez par vous-mêmes un peu de suédois :

Mais bon, j’arrive à dire franska, un bon début non ?

4) La vie quotidienne

En Suède, les maisons sont en bois. D’ailleurs, les gens vivent tous dans des chalets, mais à notre époque, fini le mobilier massif, et place à IKEA.

Le soir, sur de grands écrans, Ibrahimović soulève les foules. Entre amis, on partage alors du poisson frais qu’on mange sur le pouce, avec des Krisprolls. Récemment, on m’a raconté que les boulettes de viande étaient le plat national. Je ne m’en suis toujours pas remise.

Ça doit sûrement être des boulettes de renne d’ailleurs, il y en a tellement là-bas ! Ça devient même un animal de compagnie très tendance chez les hipsters écolos à Stockholm. Il existe même des entraînements spécifiques avant Noël, et ça ressemble à la zumba. Comme le coût de la vie est trop cher en Finlande, le Père Noël a préféré délocaliser les préparatifs.

[Attention, la vidéo qui va suivre est un désastre, à tel point que je n’ai pu résister.]

Je m’en vais donc de ce pas rencontrer cette belle inconnue. En parcourant les carnets de Suède de Cécile et William sur Retour du monde et ceux de Nicolas sur Carnets nordiques, je me dis que la Suède, ça ne ressemble pas vraiment à mes préjugés. Et tant mieux, me direz-vous.

Alors, autant vous prévenir, je ne serai pas à l’affût du moindre indice me permettant de consolider ces idées préconçues. Une maison en bois et hop, une photo souvenir accompagnée de la légende : c’est comme ça en Suède, merci, mais non.

Maintenant, reste à savoir ce qu’imaginent les suédois au sujet des français. J’espère parvenir à leur démontrer que je ne suis ni arrogante, ni malpropre, et ni en grève. À moi également de ne pas sauter sur la première baguette que je verrai, ou sur le premier morceau de fromage.

Quant au french kiss, si l’occasion se présente, je ferai par contre tout mon possible pour faire honneur à mes origines.

Pour aller plus loin, la suite de mon aventure suédoise se trouve ici. Et surtout, un an plus tard, j’emménagerai finalement à Malmö, je vous raconte tout ici !

Et vous qui aimez voyager, des conseils particuliers à partager pour explorer le grand Nord ?

10 thoughts on “Mes préjugés suédois : j’avoue, je redoute le grand Nord !”

  1. courage ma poule, et abandonne tes préjugés sur les pays nordiques
    je me souviens d’un 14 juillet sur un glacier en Norvège… il faisait un beau
    soleil et 15 ° Alors ?
    bisous
    PS: mais le soir, il gelait !!!

  2. Tu m’as fait rire (et cette vidéo dis-donc!) 🙂
    J’ai à peu près les mêmes clichés que toi, après je ne connais pas la Suède, un peu le Danemark: j’y suis allée une dizaine de fois pour le boulot. Je ne sais pas si c’est pareil en Suède mais au Danemark j’ai trouvé les gens sympas et très francs/direct. Beaucoup plus qu’en France où on est déjà très direct, ça fait drôle au départ mais on s’habitue. Et ils ont de la pâtisserie pas mal du tout dans le nord, à condition d’aimer la cannelle 🙂
    lucie Article récent : Ce que j’aime vs ce que je n’aime pas à LondresMy Profile

    1. Salut Lucie,

      Haha oui, après ce sont des idées reçues un peu exagérées hein… J’ai suffisamment voyagé pour savoir que les gros clichés se vérifient rarement, à moins que l’on fasse tout notre possible pour confirmer nos idées reçues 🙂

      Quoi qu’il en soit, j’aime la cannelle, ça tombe bien apparemment 🙂 Merci pour tes quelques conseils et bon vent à toi!

  3. Je trouve ton billet bien marrant ! Je ne connais pas la Suède mais j’ai vécu 6 mois à Copenhague version printemps-été. C’est déjà la Scandinavie là-bas, et j’ai adoré ! J’ai trouvé que les gens étaient fort sympathiques. C’est très lumineux en été, je me souviens de m’être réveillée à 4h du mat’ en panique une fois : le jour s’était levé par la fenêtre, je croyais qu’il était tard et que je n’avais pas entendu mon réveil … Y seras-tu pour la Saint Jean ? Je ne sais pas trop pour la Suède, mais c’était une belle fête à Copenhague… Et la qualité de vie est au top ! Je n’ai pas pu aller en Suède mais je me réserve un petit passage par là-bas le jour où je reviens sur Copenhague … Par ailleurs le blog « keep calm & have a Krispoll » est chouette à lire si tu cherches des infos 😉
    Perrine Article récent : Tasman, petites surprises à la néo-zélandaiseMy Profile

    1. Salut Perrine, merci pour ces petits conseils, je prends note 🙂 Haha tu m’as fait rire aussi avec ton anecdote matinale, c’est vrai qu’on est pas vraiment habitués à de telles différences de climat en France. Je n’y serai pas pour la St Jean, j’ai d’autres impératifs, tant pis! Par contre, je ferai un détour par Copenhague, ça a l’air bien sympa aussi comme ville. Bon vent à toi! 🙂

  4. je commencerai par dire que Malmö c’est pas le grand nord… que si tu pars dans 2 semaines tu louperas de peu midsommar (la fête de l’été donc dommage pour la neige, qui d’ailleurs même à 200 km au dessus du cercle polaire n’y est pas à cette période)
    Sinon si tu veux le french kiss, sache qu’en Suède ce sont les femmes qui prennent l’initiative donc n’attends pas qu’on te drague.
    Et dernier conseil : sauve toi de Malmö 🙂 file vers Göteberg, Stockholm et encore plus en haut

    1. Coucou,

      D’un point de vue orléanais, Malmö, c’est un peu le grand nord quand même 🙂 Mais j’ai bien sûr l’intention de monter un peu plus haut par la suite… Je savais que j’allais louper la fête de l’été, c’est vraiment dommage mais j’ai un impératif ici le 24, ça ne colle pas niveau dates du coup. Quant au french kiss, on verra bien ce que réserve l’avenir 🙂 Merci pour tes conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.