10 randonnées mythiques à faire en France

Plus que jamais, nous sommes nombreux à vouloir passer l’été en France cette année. Cela tombe bien, ce ne sont pas les endroits où se mettre au vert qui manquent au sein de l’hexagone ! Si comme moi, vous êtes amoureux de la nature, j’ai sélectionné pour vous et avec l’aide d’une dizaine de blogueurs voyage quelques randonnées mythiques à faire en France. Vous le verrez à travers les photos qui accompagnent ce dossier, ces parcours de grande randonnée comptent parmi les plus beaux sentiers du pays, que je vous laisse découvrir sans plus attendre…

10 randonnées mythiques en France :

Cet article est un peu long : si vous ne souhaitez pas le lire au complet, vous pouvez cliquer directement sur la randonnée que vous voulez découvrir. L’ordre du classement est aléatoire, soyez sûrs que tous ces itinéraires sont superbes :

  1. Mes tongs et moi sur les chemins de Compostelle ;
  2. Mathieu sur le GR10 et la grande traversée des Pyrénées ;
  3. Le GR70 dans les Cévennes avec Élodie et Mathieu, dans les pas de Stevenson ;
  4. Le tour de la Bretagne par le GR34 en suivant Grégory ;
  5. Sarah sur le GR54, ou le tour de l’Oisans et des Écrins ;
  6. Alexandra et les grandes traversées du Vercors ;
  7. Le GR5 en Alsace aux côtés d’Emmanuel ;
  8. Jenny et la Via Garona en Haute-Garonne ;
  9. Le TMB, ou le tour du Mont-Blanc d’Enora et Candie ;
  10. La Loire à pied par mes soins et via le GR3 ;
  11. Et pour finir, quelques informations complémentaires.

Les chemins de Compostelle :

J’ai parcouru le monde pendant six ans, avant de finalement trouver mon petit coin de paradis qui, à ma grande surprise, m’attendait sur le pas de ma porte : le camino de Santiago. Je l’ai suivi une première fois d’Orléans à Saint-Jacques-de-Compostelle, avant d’y prendre goût et de remettre les pieds sur ce sentier légendaire à plusieurs reprises.

Difficile de décrire ce qu’est le chemin (ou plutôt les chemins) aux néophytes mais pour faire court, il s’agit là de poésie. Si comme sur les autres parcours de randonnée mythiques, la marche est un prétexte pour laisser voguer en arrière-plan toutes sortes de pensées, le camino porte en lui ce petit truc en plus, que je ne saurais expliquer. Peut-être est-ce le fait que des millions de pèlerins aient déjà foulé ces pavés, durant des siècles ? Peut-être est-ce le sentiment de bienveillance qui prédomine, d’un bout à l’autre du camino ? Peut-être est-ce encore cette envie partagée d’un retour à une vie plus sobre, plus simple et plus humaine, qui est au cœur des discussions le soir, dans les auberges ?

Quoiqu’il en soit, le chemin de Compostelle n’est pas seulement un itinéraire de grande randonnée : c’est aussi et surtout une expérience à part entière, un puits de vie où venir se ressourcer quelques jours ou semaines, un microcosme – odorant – où grouillent toutes sortes de polaires Quechua et de sandales de marche qui clopinent, bon an, mal an, dans une atmosphère conviviale et fraternelle.

Astrid, du blog Histoires de tongs

randonnée mythique en france

Le GR10, la grande traversée des Pyrénées

Le GR10, c’était la partie sportive de mon itinéraire en France. Ascensions corsées, étapes longues, dénivelés positif et négatif importants… Autant dire que je n’ai pas été déçu du voyage !

Au même titre que le GR20 ou la grande traversée des Alpes, le GR10 est un itinéraire mythique et l’un des sentiers de grande randonnée les plus longs et les plus hauts de France. De Hendaye côté Atlantique jusqu’à Banyuls côté Méditerranée, il déroule ses 1100km de sentiers à travers toute la chaîne des Pyrénées. Il faut 50 jours environ pour en venir à bout.

On passe souvent d’une vallée à l’autre dans la même journée. L’inconvénient : les dénivelés sont importants et l’on dévale souvent l’après-midi ce qu’on a gravi le matin. L’avantage : l’assurance de jouir d’un point de vue nouveau à chaque nouvelle étape et surtout, l’assurance de trouver gîte et couvert (sur le début du parcours en tout cas).

Ce qui est sûr, c’est que chaque arrivée est une victoire et que chaque étape réserve son lot de paysages grandioses, de pentes vertigineuses, de nuages à toucher du bout des doigts… Une traversée magnifique que je compte bien terminer. À savoir également : le GR10 possède un faux jumeau, la Haute Route des Pyrénées pour les adeptes des randonnées solitaires et de l’itinérance en autonomie.

Mathieu, du blog Les voyages de Mat

randonnée mythique en france gr10

Le GR70 en Cévennes, dans les pas de Stevenson :

Et si c’était lui, le premier randonneur de l’Histoire ? Le 22 septembre 1878, sac au dos, l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson quitte Le Monastier, dans le Velay, pour s’en aller au hasard vers le sud, à travers le Gévaudan et surtout les Cévennes. Son but : marcher en pleine nature pour effacer un chagrin d’amour.

Accompagné d’une ânesse (la fameuse Modestine), il s’arrête 195km et 12 jours plus tard, à Saint-Jean-du-Gard. C’est ça, le chemin de Stevenson : un itinéraire de rando, le GR70, tracé une centaine d’années plus tard dans les pas exacts de l’auteur de Voyage avec un âne dans un Cévennes, dans lequel il raconte cette aventure.

Le GR70 n’est sans doute pas le chemin de Grande Randonnée le plus spectaculaire de France (mais certaines étapes sont époustouflantes), ce n’est pas le plus difficile (ni le plus facile, attention : dénivelé positif total, 7900m) mais c’est le seul à permettre cette expérience à la fois physique, paysagère et littéraire. D’autant qu’il est possible et facile, pour se rapprocher plus encore de Stevenson, de la parcourir avec un âne, de nombreux loueurs le proposent en différents points du parcours. On l’a fait ! Et randonner avec un âne, ça change tout.

Gîtes, hôtels ou campings sont nombreux le long du chemin, et beaucoup accueillent les ânes. Il existe aussi un système de malle postale qui permet de se faire acheminer ses effets d’une étape à l’autre, et donc de randonner léger, pour mieux se concentrer sur la beauté des paysages cévenols : ils n’ont quasiment pas changé depuis 1878, lorsque le premier randonneur de l’Histoire y a ouvert la voie.

Élodie et Mathieu, du blog A ticket to ride

parcours de grande randonnée mythique stevenson

Le tour de la Bretagne par le GR34 :

Le GR34, c’est cet ancien chemin des douaniers, qui fait le tour de la Bretagne par son littoral du Mont Saint-Michel à Saint-Nazaire sur plus de 2000km. Aujourd’hui, on est bien loin de l’époque de l’Ancien Régime où les douaniers empruntaient le sentier côtier pour récolter les taxes et lutter contre la contrebande. J’ai pour l’instant marché 39 jours sur le GR34 entre le Mont Saint-Michel et Brest. Je poursuivrai ma randonnée par portion de 8/15 jours dans les années qui vont suivre.

En dehors de randonnée à la montagne, le GR34 est le sentier de Grande Randonnée que je préfère en France. Pourquoi ? J’aime ses ambiances maritimes, ses effluves iodées, ses paysages côtiers, ses petits ports de pêche, ses criques sauvages, ses grandes plages de sable blanc ou de galets, ses crêperies et ses restaurants de poisson. J’aime même son crachin salé et son mauvais temps qui ne dure jamais très longtemps.

Le GR34 est accessible à tous. J’entends par là à tous les niveaux de marcheurs car même si quelques portions ont du dénivelé (si si du côté de Saint-Brieuc), les hébergements sont assez nombreux sur le chemin et il est possible de découper son itinéraire selon ses possibilités. L’autre raison, c’est que le GR34 peut se faire en bivouac (pas partout), en camping, en chambre d’hôtes, en gîtes d’étape et en hôtels. À chacun son confort et son GR34. À écrire ces lignes, j’ai hâte de retourner sur le chemin et de poursuivre au-delà de Brest vers la presqu’île de Crozon.

Grégory, du blog I-trekkings

GR34 sentier de grande randonnée mythique

Le GR54, tour de l’Oisans et des Écrins :

Après avoir sillonné les sentiers du GR20, nous avions besoin d’un autre challenge à la hauteur du précédent. Le GR54 dans les Alpes répondait exactement à nos attentes. Des montagnes, des vallées glaciaires, des lacs, du dénivelé, des passages techniques et de quoi bivouaquer, nous étions conquis avant d’avoir commencé.

L’un des avantages de ce trek, c’est le nombre de variantes possibles. Ainsi, selon le temps dont tu disposes et ton niveau tu pourras moduler ce circuit à ta guise pour le réaliser en 16 jours ou moins. Un autre point non négligeable sur ce sentier si tu souhaites aussi t’y aventurer, c’est le nombre de petites épiceries dans presque chaque village en haute saison. La bière pour récupérer à la fin de la journée, ça n’a (presque) pas de prix !

Initialement planifié sur 11 jours, il nous aura finalement suffit de 9 jours pour en faire le tour mi-septembre et en autonomie totale, les refuges étant fermés à cette période. Malgré la difficulté, je garde un merveilleux souvenir de chaque jour passé sur les sentiers, motivée par les sifflements d’encouragement des marmottes, émerveillée par ces paysages grandioses, sauvages et minéraux et sublimés par les flamboyantes couleurs automnales.

Si je ne devais retenir que deux étapes, ce serait celle passant par le col d’Arsine, ses paysages lunaires, ses marmottes et ses rivières laiteuses ainsi que celle passant par le col de Vallonpierre et son sentier exceptionnel sur du schiste. Au cours de cette randonnée, j’ai soudainement pris conscience de la beauté de nos montagnes et des paysages complètement dépaysants pas si loin de chez moi, en France, qui n’ont rien à envier aux destinations étrangères. Le slogan « La montagne, ça vous gagne » a pris tout son sens pour moi à ce moment-là.

Sarah, du blog Vents et voyages

randonnée mythique GR54 france

Les grandes traversées du Vercors :

Véritable forteresse minérale, le massif alpin du Vercors est un mythe pour les amoureux de la randonnée : il concentre paysages grandioses, chemins sinueux à l’assaut des falaises, curiosités géologiques et immensités sauvages préservées. La GTV ou Grande Traversée du Vercors permet de faire un tour complet du massif par ses balcons extérieurs, en passant par des endroits aussi grandioses que les gorges d’Omblèze et leurs cascades, Pont-en-Royans et ses maisons suspendues, Choranche et ses grottes, Autrans et Saint-Nizier-du-Moucherotte avec leurs vues spectaculaires sur Grenoble, Gresse et Chichilianne avec leurs panoramas sur une des plus belles montagnes de France, le merveilleux Mont Aiguille, Châtillon-en-Diois avec ses cascades au pied du terrible Mont Glandasse.

Une variante de l’itinéraire monte sur les hauts plateaux, au cœur de la réserve naturelle, et fait gravir le point culminant du Vercors, le Mont Veymont. Sur les hauts plateaux, ce sont d’immenses alpages peuplés de loups, bouquetins et marmottes, des paysages de bout du monde, complètement sauvages et préservés. Parce que le Vercors est parfaitement aménagé pour la grande randonnée, il est possible de choisir ses étapes en fonction de ses envies : faire la GTV complète (410km, 23 étapes) ou seulement des morceaux en un, deux ou trois jours, bivouaquer, dormir en refuge, ou bien (à certains endroits seulement) redescendre vers les villages pour un hébergement plus douillet.

Cela fait cinq ans que j’arpente le Vercors dans tous les sens, et que je fais ma GTV petit bout par petit bout, allant d’émerveillement en émerveillement. Peu de territoires concentrent une telle diversité et tant de visions spectaculaires en si peu de kilomètres. Véritable mille-feuille de crêtes, de combes et de falaises, le Vercors est labyrinthique, inépuisable : je découvre sans cesse de nouveaux chemins que je rêve d’explorer. Mais mon plus beau souvenir reste un bivouac au pied du Grand Veymont, face au Mont Aiguille, avec mon amie Marion qui est née dans ces montagnes : voir au soleil levant la table parfaite du Mont Aiguille émerger d’une mer de nuages dorés reste un des plus beaux souvenirs de ma vie.

Alexandra, du blog Itinera Magica

grandes randonnées de légende en france

Le GR5, en Alsace :

S’il y a une randonnée que j’apprécie tout particulièrement en Alsace, c’est la partie du GR5. Le GR5 commence sur les plages du Pays-Bas pour terminer à Nice. Entre temps, il passe par un maximum de massif montagneux dont le massif des Vosges. C’est une randonnée très accessible et vous pouvez ne faire qu’une partie ou bien les 144km qui traversent les Ballons des Vosges.

Si vous n’avez que quelques jours, je vous conseille de faire la partie de 60km qui passe par Ribeauvillé, le lac Blanc et le Hohneck. Les paysages sont justes incroyables sur cette partie-là.

De Ribeauvillé à Aubure puis d’Aubure au col du Calvaire et enfin jusqu’à Metzeral, vous allez profiter des paysages sur les hauteurs du massif des Vosges. Ce que j’apprécie tout particulièrement sur cette partie, ce sont les nombreux lacs et points de vue magnifiques sur toute la vallée. Vous passerez notamment par le lac Blanc, le lac du Forlet, mais aussi le lac du Schiessrothried avec une vue magnifique sur les pentes du Petit Honeck. Sur l’itinéraire vous pourrez manger dans des fermes auberges. Par contre, il vaut mieux prévoir votre itinéraire et réserver vos repas à l’avance si vous y allez pendant la période « touristique ».

Emmanuel, du blog Voyage avec nous

sentiers grande randonnée de légende en france

Le GR861, la via Garona en Haute-Garonne :

La randonnée Via Garona (GR861) a été inaugurée en 2017 et j’ai eu la chance de faire partie de l’équipe pour ce premier itinéraire en groupe. Elle se trouve en Haute-Garonne avec au total 170km qui relient Toulouse à Saint-Bertrand-de-Comminges en passant par les petits villages de Muret, Noé, Rieux-Volvestre, Martres-Tolosane, Castillon-de-Saint-Martory et Saint-Gaudens. C’était ma première randonnée en itinérance, un joli petit défi quand c’est la première fois qu’on marche autant.

Cette randonnée est vraiment parfaite si vous souhaitez vous retrouver avec la nature. Je garde un beau souvenir de l’étape entre Martres-Tolosane et Castillon-de-Saint-Martory, car tout doucement on aperçoit les Pyrénées au loin si le ciel est bien dégagé, c’est l’une de mes étapes préférées. L’arrivée à Saint-Bertrand-de-Comminges est aussi marquante, cette cathédrale qui surplombe le village, c’est absolument magnifique et l’intérieur de la cathédrale est juste incroyable !

Si vous décidez de faire Compostelle, la Via Garona en partant de Toulouse est l’itinéraire idéal, car une fois à Saint-Bertrand-de-Comminges, vous rejoignez la voie des Piémonts. L’itinéraire est relativement plat avec quelques dénivelés, mais rien de compliqué. Vous pouvez parfaitement faire cette randonnée en solo, à deux ou en famille.

Jenny, du blog JDroadtrip

randonnée mythique en itinérance

9 jours de marche sur le Tour du Mont-Blanc :

Nous avons fait le Tour du Mont-Blanc en Juin 2017. Nous avons favorisé le début de saison, certains refuges ouvraient tout juste alors que nous nous lancions sur le trek le premier jour, ce qui nous a permis de découvrir cette superbe randonnée dans la tranquillité. Il y avait peu de monde sur les sentiers et les quelques randonneurs que nous croisions, nous les retrouvions souvent le soir dans les refuges pour partager nos repas et expériences communes sur ce superbe GR, dans une ambiance bon enfant.

Le Tour du Mont-Blanc était pour nous deux une première en termes de randonnée pédestre en itinérance. Et malgré quelques difficultés physiques en ce qui concerne les genoux d’Enora, nous gardons un souvenir incroyable de ce trek. Les paysages que nous avons traversés que ce soit en France, en Italie ou encore en Suisse sont vraiment incroyables et nous ont vraiment permis de nous évader pendant ces 9 jours. Les personnes rencontrées quotidiennement étaient adorables. La plupart des refuges étaient géniaux et nous gardons un très bon souvenir des repas dans les refuges italiens où nous avons logé.

Le TMB, même si très populaire, n’en reste pas moins un trek d’une beauté inouïe et relativement accessible à quiconque aurait vraiment envie de se lancer pour une première randonnée itinérante. Enora, qui n’était pas montagnarde ou randonneuse pour un sou avant ça, pourra vous le confirmer. Elle a été piquée par le virus du trekking sur le Tour du Mont-Blanc !

Enora et Candie, du blog Les Géonautrices

randonnée de légende en france

La Loire à pied par le GR3 :

Dernier parcours de grande randonnée mythique à faire en France : le GR3, un long sentier qui suit la Loire de sa source au Mont Gerbier-de-Jonc, à Saint-Nazaire son estuaire. Je connais par cœur les différentes étapes qui traversent le Loiret, le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire, ayant usé bon nombre de mes semelles sur le chemin de halage entre Orléans et Tours, durant mon adolescence. Si vous n’avez jamais mis les pieds dans le Val de Loire, je ne peux que vous conseiller de nous rendre visite : vignes à perte de vue, gastronomie d’excellence et châteaux de la Loire sauront à coup sûr vous séduire !

Aujourd’hui, je ressens pour ma part le besoin de découvrir la Loire dans sa globalité, en parcourant à pied chacun des kilomètres séparant l’Ardèche de la Loire-Atlantique. Je profite donc de la publication de cet article sur les GR légendaires pour vous annoncer qu’au vu des évènements récents, j’ai pris la décision de modifier mon projet estival (qui devait être de marcher tout au long de la Via Francigena), afin de rester au sein de nos frontières pour quelque temps encore.

Début juillet, je rejoindrai donc le cœur du Massif Central, sac sur le dos et chaussures aux pieds, pour commencer cette nouvelle aventure placée sous le signe d’un véritable retour aux sources : fouler le sable des rives ligériennes, pas à pas, pour mon plus grand bonheur. Observation d’oiseaux et de toute une faune sauvage, découverte du patrimoine Français, rencontres authentiques et enrichissantes, et paysages à couper le souffle seront je l’espère au rendez-vous ! Au rythme de quatre kilomètres par heure, je compte bien traverser la France à pied en prenant le temps de renouer avec mes racines, qui me sont chères…

Astrid, du blog Histoires de tongs

les plus belles randonnées de france


Prendre son temps, est une subversion du quotidien. Anachronique dans un monde privilégiant la vitesse, la marche est un acte de résistance célébrant la lenteur, la disponibilité, le silence, la curiosité, l’inutile autant de valeurs opposées aux sensibilités néolibérales qui conditionnent nos vies. Le marcheur est celui qui prend son temps et ne laisse pas le temps le prendre.

David Le Breton

Randonnées mythiques en France, plus d’infos :

Si vous souhaitez vous aventurer sur certains de ces parcours de grande randonnée mythiques, voici quelques conseils supplémentaires qui vous aideront sûrement dans vos préparatifs :

  • Avant de partir : J’ai regroupé pour vous toutes mes astuces pour bien préparer une randonnée, afin de partir marcher sur les entiers en toute sérénité.
  • Matériel : Pour limiter l’effort et les désagréments (mal aux dos, aux pieds…), mieux vaut s’équiper correctement. Je vous recommande donc de bien choisir vos chaussures de marche, et de voyager léger le plus possible.
  • Bivouac : Si vous appréhendez votre première nuit sous tente rassurez-vous, faire du camping n’est pas si compliqué quand on connait les quelques conseils de base.
  • À lire : Vous pouvez vous plonger dans les ouvrages suivants pour connaître tous les secrets des longs voyages à pied. Le guide des randonnées du Petit Futé, ainsi que la liste non-exhaustive (mais combien inspirante) de 1000 randos en France, sont en effet à glisser dans votre bibliothèque !
  • Aller plus loin : Enfin, je vous invite à retrouver le dossier complet de mon blog sur la randonnée et de l’outdoor, vous y trouverez une multitude de renseignements.

J’espère que cet article sur les randonnées mythiques à faire en France vous auront donné envie d’enfiler vos chaussures de marche cet été, et de vous lancer à la découverte de nos magnifiques sentiers ! D’ailleurs, si vous connaissez déjà certains de ces itinéraires légendaires (ou d’autres) et que vous souhaitez partager votre expérience avec nous, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci dessous.

Enfin, je tenais à remercier vivement les différents blogueurs voyage qui ont participé à cet article, pour leurs témoignages inspirants : en lisant leurs récits, je suis d’autant plus heureuse d’avoir la possibilité de passer du temps en France – un si beau pays, dont une vie entière ne suffirait pas à en découvrir tous les joyaux cachés…


Top 10 des randonnées mythiques en France ! Lancez-vous en itinérance sur les plus beaux GR du pays : Compostelle, Stevenson, GR10, tour du Mont-Blanc, sentier des douaniers et bien d'autres... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !

8 thoughts on “10 randonnées mythiques à faire en France”

  1. J’en ai plein en tête et en attente du moment adéquat pour partir (en fait, il faut surtout que je m’organise correctement « à l’avance, » alors que j’ai souvent tendance à partir sur un coup de tête = le Chemin de Compostelle depuis Orthez, à côté de Pau en septembre 2016 > absolument génial!)
    Inspirée par ceux que tu as cité dans cet article, j’ai également arpenté le Chemin de Stevenson (juillet 2018) et fait le tour de la Péninsule de Crozon sur le GR34 (août 2018) mais rien depuis malheureusement… Je voulais tenter le GR20 ou le TMB cet été, mais j’ai l’impression que je vais passer à travers… à moins que…

    Le GR10la Via Garona, le GR3 et la Via Francigena restent dans un coin de ma tête…
    Merci pour le regroupement des meilleurs endroits où partir…
    Je risque fort de me prendre à mon propre jeu cet été… 😉

    Bons chemins!
    Jul’

  2. quel beau programme !
    j’ai hâte de découvrir La Loire à pied par le GR 3 …
    alors, bon courage !
    PS j’ai bien aimé ta nouvelle page de présentation du blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.