C’était il y a un an, et j’aurais dû vous conter les merveilles d’Etosha bien plus tôt. Cette réserve perdue au fond de l’Afrique Australe n’a rien à envier à ses grandes sœurs de la région, loin de là.

Durant cette étape de mon tour du monde, je faisais équipe avec Nicolas (français) et Emily (suédoise), deux couchsurfers rencontrés dans le Namaqualand, avec qui j’ai finalement passé plusieurs semaines. À trois, il nous était facile de louer une voiture et de partager les frais. Voici les détails de ce grand road trip et de cette belle aventure.

Quelques majestueux springboks…

Si Etosha mérite tant sa renommée, c’est tout d’abord grâce à sa faune abondante. Si l’on compare ce parc à d’autres pourtant plus connus, on s’aperçoit vite qu’il s’agit là d’un joyau, que l’on touche du bout des doigts. Réparties sur le pan (marais salant), et notamment autour des points d’eau, ce sont des dizaines d’espèces animales qui se mélangent avec la plus grande grâce. Ainsi, gazelles, gnous, zèbres et springboks se retrouvent sous le joug (et les crocs!) des lions, des léopards, des hyènes puis des chacals : à chacun son tour !

De bien jolis zèbres…

Mon road trip en Namibie se poursuit, et le spectacle grandeur nature ne s’arrête pas là : voici à quoi ressemble la suite. Si vous parvenez à éviter de justesse une famille d’éléphants qui vous coupe la route, méfiez-vous des girafes, si grandes, et tout autant imprévisibles. Les rhinocéros noirs compteraient parmi les animaux sauvages les plus dangereux au monde, difficile pourtant de résister à l’envie de toucher cette jolie corne qui les rend si élégants. Enfin, sans compter les nombreuses espèces d’oiseaux (dont le voyageur non-ornithologue n’en reconnaît pas la moitié!), de colossales autruches et de majestueux flamants roses suffisent à rendre ce tableau parfait.

La famille au complet!

Il est assez simple de préparer la visite d’Etosha. Voici toutefois quelques conseils et informations :

  • L’entrée coûtent environ 5€/jour/personne, plus 1€/véhicule
  • Consultez le « livre des visiteurs » à l’arrivée, pour savoir où ont été vus les animaux les heures et jours précédents
  • Il est possible d’être accompagné d’un guide pour ceux qui le souhaitent
  • Apportez à boire, les journées peuvent être chaudes
  • Il y a parfois des moustiques, notamment près des points d’eau
  • Respectez les horaires d’ouverture et de fermeture (qui correspondent au lever et coucher du soleil), sans quoi vous risquez de vous retrouver enfermé à l’intérieur, et de payer une amende
  • Ne nourrissez pas les animaux
  • Soyez silencieux près des lieux de vie des animaux
  • Les animaux de compagnie sont interdits (enfin, faut le faire pour vouloir emmener son caniche à Etosha…)
  • Pour ceux qui souhaitent y dormir, sachez qu’il existe dans le parc d’Etosha une grande offre d’hébergements à tous les prix
  • Vous trouverez par ailleurs toutes les règles du parc en anglais ici
  • Enfin, n’hésitez pas à lire mes différents conseils pour voyager en Afrique en sac à dos.
Carte d'Etosha

Plan d’Etosha National Park – Cliquez pour agrandir

Concernant la circulation automobile dans le parc :

  • Il est préférable d’avoir un 4×4, les routes ne sont pas toujours en excellent état en Namibie, bien qu’elles ne soient pas mauvaises dans ce parc
  • Il vous faudra un permis international
  • Conduisez prudemment, les animaux sont imprévisibles
  • Roulez à gauche
  • Restez dans votre véhicule, et ne sortez que dans les aires de repos prévues à cet effet (elles sont toujours indiquées sur les plans et les panneaux)
Attention aux girafes!

Attention aux girafes!

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site officiel du parc qui possède une version en français, ici, ainsi que le site d’Arroukatchee, lui aussi très complet.

Enfin, pour aller plus loin, n’hésitez pas à retrouver mes photos de Namibie, et mes adieux à mes compagnons de route après nos 3 semaines de voyage à petit budget dans ce pays, ainsi que tous mes récits de voyage et mes vidéos de Namibie, à couper le souffle… Oh, et avant de terminer, j’oubliais… Il y a de vraies licornes à Etosha… Promis juré !

Et vous, quel est votre petit coin de paradis?

Join the discussion 6 Comments

Leave a Reply