Test de la tente Ferrino ATRAX 2

avis tente atrax 2 ferrino

Durant mon voyage de soixante-sept jours sur le Chemin de Compostelle, j’ai eu l’occasion de tester la tente deux places ATRAX 2 de chez Ferrino, précieusement confiée par mon partenaire Baroudeur Altitude. Voici ce qu’il ressort de ce test, ainsi que mon avis complet : un bilan quasiment 100 % positif, pour une tente qui aura tenu le coup jusqu’au bout de l’aventure…

Conditions du test :

Le cadre était simple : 1800km à effectuer à pied, en deux mois et demi, et en bivouaquant la plupart du temps. Nous étions deux à entreprendre cette longue randonnée, et nous souhaitions avant tout trouver un modèle de tente qui puisse allier légèreté et solidité. C’est la marque Ferrino qui a retenu notre attention, et plus particulièrement la tente ATRAX 2, conçue pour pour faire face aux différentes situations climatiques que nous allions trouver en route : avec son utilisation 3 saisons, réputée solide, elle est aussi relativement légère puisqu’elle pèse 1,8 kilos.

Durant tout notre périple le long de la voie de Vézelay, nous avons rencontré de violents orages, accompagnés de fortes bourrasques de vent. Notre passage des Pyrénées a quant à lui été l’occasion de tester la tente sous des températures plus fraîches, puis notre traversée du camino Frances, effectué dans une chaleur étouffante, nous aura permis de compléter notre avis : nous avons toutes deux été séduites.

J’en profite pour ajouter qu’après cinq ans de tour du monde, et quatorze ans de scoutisme, je connais assez bien l’univers du camping sauvage, ayant eu l’occasion de bivouaquer un peu partout, dormant dans des tentes en tous genres, mais ce fut cependant la première fois que je découvrais un modèle un peu plus haut de gamme : un grand changement pour moi !

avis tente atrax 2 ferrino
Mon nouveau petit chez-moi…

Montage & démontage :

Juste avant de partir, j’avais pris le temps de monter la tente une première fois, dans le jardin de mes parents, afin de m’assurer que tout était en ordre. Environ dix minutes plus tard, et m’étant aidée du mode d’emploi assez explicite, j’avais réussi à faire tenir debout mon petit abri.

Après quelques jours sur le camino, il ne me fallait plus que deux minutes montre en main pour installer mon campement : la mono-structure de la tente facilite en effet grandement son montage, puisqu’il suffit de clipper l’arceau principal aux crochets prévus à cet effet, et le tour est joué. Même si l’on est seul à monter la tente, les trois embouts des arceaux (en triangle, deux pour la tête et un pour les pieds) ne sautent pas de leurs emplacements, c’est donc un jeu d’enfant, contrairement à de nombreux modèles avec lesquels planter sa tente en solo n’est pas toujours évident, surtout si le vent souffle.

Il en va de même en ce qui concerne son rangement, rien de compliqué, j’ajouterai que le sac de tente est suffisamment grand pour éviter toute corvée lors du démontage – là encore, c’est malheureusement souvent le cas, il est généralement difficile de faire rentrer la tente dans son sac d’origine. Une fois pliée, la tente tient sans problème dans le sac à dos du pèlerin.

avis tente 2 places ferrino
Vue depuis l’intérieur de la tente

Solidité :

Concernant les parties en toile, le test a été très concluant, la solidité des matériaux a été parfaite. Il faut dire, les coutures sont soudées pour le double-toit et le tapis de sol, et un triple renfort a été prévu au niveau des points exposés à de fortes tensions.

Les arceaux, fabriqués en duraluminium DAC Featherlite, ont été également plutôt robustes, même si ce fut pour moi le petit bémol de l’ATRAX 2. En effet, après avoir un peu malmené la tente lors d’une forte tempête (bon c’était un peu ma faute, alors que nous dormions sous un arbre et que le tonnerre approchait, nous avons dû fuir précipitamment en emportant la tente, sans prendre le temps de la démonter), l’arceau principal s’est quelque peu déformé. Quelques centimètres seulement, ce qui n’a gêné en rien la suite du voyage, mais pour une tente haut de gamme, je m’attendais à une solidité irréprochable.

Je reconnais toutefois qu’il est difficile de concilier les matériaux ultra-légers avec la résistance à tous les types de chocs : finalement, il me semble que ce modèle est un bon compromis. De plus, la tente ne s’écrase pas sous la force du vent, un bon point.

test de tente 2 personnes bivouac
Et qu’on ne nous dérange plus !

Isolation et aérations :

Gros point positif, et belle surprise d’ailleurs, l’isolation de l’ATRAX 2 est proche de la perfection, même par temps de pluie. De toute ma vie nomade, si j’ai souvent retrouvé mes affaires mouillées dans ma tente, cela ne s’est jamais produit avec ce modèle bien pensé. L’espace séparant le double-toit de la toile de tente étant large (on peut même y laisser son sac à dos), les frottements entre les deux tissus sont limités, ce qui empêche l’eau de pénétrer à l’intérieur.

De plus, le double-toit en nylon Ripstop 20D (36g/m²), avec une enduction en silicone et polyuréthane, offre une imperméabilité par tous les temps (3000mm). La toile intérieure et son tissu mesh avec renfort en nylon Ripstop 20D, aussi traité contre le feu mais respirant, permet également de contribuer à la bonne imperméabilité de la tente. La toile du sol préserve encore mieux les dormeurs de l’humidité : le nylon Ripstop 40D (55g/m²) toujours avec une enduction en silicone et polyuréthane, offre une protection maximale (8000mm). Enfin, les différentes toiles sèchent assez vite le matin, ce qui permet de ne pas avoir à les étendre à nouveau plus tard, pour les aérer.

La tente ne permet pas cependant de bénéficier d’une totale obscurité pour dormir, certains s’en accommoderont facilement, d’autres feront comme moi, et passeront la nuit avec une petite écharpe sur les yeux – voire une chaussette, faute de foulard !

Les différentes aérations de la tente sont modulables, l’air circule assez facilement, et la tente possède deux entrées : ça, c’est le bonheur. Pourtant, là encore, petit bémol : je ne suis pas une grande adepte des portes façon moustiquaire. En effet, l’été, les moustiques se font une joie de piquer par les petits trous les bras ou jambes sortis du duvet, que l’on laisse traîner trop près des portes, ce qui est presque inévitable lorsque l’on dort à deux (l’espace n’est pas bien grand). Cela n’a pas dérangé ma partenaire de voyage, quant à moi, je me suis souvent réveillée avec quelques piqûres dont je me serais bien passée.

test tente ferrino atrax 2
Aussi, si je laisse les portes ouvertes, c’est sûr que les moustiques…

Quel poids pour quelle taille ?

Avant d’opter pour l’ATRAX 2 (qui pèse 1,8 kilos), j’avais repéré un modèle bien plus léger (500 grammes). Pourtant, mon partenaire Baroudeur Altitude m’a incitée à porter quelques centaines de grammes supplémentaires, afin de m’assurer une meilleure solidité. Sur le long terme, l’autre n’aurait probablement pas tenu le coup. Comme nous étions deux à voyager ensemble, nous avons divisé le poids de la tente dans deux petits sacs, et portions chacune environ 700 grammes dans notre sac : un très bon compromis. En effet, nous avions en plus, afin de gagner quelques grammes, enlevé plusieurs sardines, quelques ficelles et n’avions pas emporté le kit de réparation.

La tente est suffisamment grande pour abriter deux personnes, mais les voyageurs à fort gabarit risquent de se retrouver un peu à l’étroit, surtout en largeur (1,30m au niveau de la tête contre 1,10m pour les pieds). La longueur de 2,10m est quant à elle largement suffisante.

La tente est conçue pour que les sacs soient rangés de préférence sous le double-toit, ils y tiennent sans aucun problème. Toutefois, et notamment dans les zones urbaines, je me méfie toujours, n’ayant pas envie de découvrir au réveil une mauvaise surprise. Nous avons donc gardé nos sacs entre nous au niveau des pieds, l’espace restant fut donc un peu juste. Heureusement, nous n’avions pas apporté beaucoup d’affaires avec nous.

Quand je pars en expédition, je ne suis plus le même homme. Le voyage exige de se défaire de tout ce qui encombre la marche. Réduire la complexité est la condition de survie : plus on s’encombre, plus on se leste, plus on a du mal à avancer.

Mike Horn, Vouloir toucher les étoiles

test tente 2 places trekking
La tente s’aère facilement, c’est pratique le matin

Les petits plus :

Avant de clôturer ce test de la tente, voici quelques petits détails supplémentaires. Tout d’abord, les deux poches situées près des têtes sont pratiques, tout comme le crochet qui permet d’attacher une lampe de poche ou tout autre objet en hauteur dans la tente.

Concernant le kit de réparation mentionné plus haut, je n’ai pas encore eu l’occasion de l’utiliser mais je le conserve précieusement, sait-on jamais. Enfin, j’ai aimé le côté esthétique de cette tente, la couleur vert foncé permet au campeur de passer plus ou moins inaperçu en ville, tandis qu’elle se fond parfaitement dans l’environnement en pleine nature.

Rapport qualité / prix :

La tente n’est pas donnée : elle coûte 339€, nous sommes effectivement dans une gamme un peu plus élevée, qui s’éloigne des premiers prix. Son coût se justifie par l’équilibre solidité/légèreté, et j’ai été convaincue.

Je ne recommanderai cependant pas ce modèle pour pratiquer le bivouac de façon occasionnelle, cela ne vaudrait pas le coup d’investir. Pour des voyages au long cours et en campant régulièrement, c’est l’inverse : la tente ATRAX 2 tient le choc, et si l’on divise le prix de la tente par le nombre de nuitées en auberge de jeunesse que l’on pourrait s’offrir à la place, on est gagnant à partir d’un mois environ.

Infos pratiques :

Je dois mentionner un point, concernant le camping sauvage sur les Chemins de Compostelle : sachez que le bivouac est autorisé en France, mais interdit en Espagne. En pratique, c’est tout de même envisageable, mais mieux vaut rester discret. Aussi, pour aller plus loin en ce qui concerne le camping et la randonnée, je vous invite à consulter les articles suivants :

J’en profite pour remercier mon partenaire Baroudeur Altitude pour sa confiance et son soutien à mon projet de marche vers Compostelle.

Enfin, je vous invite à retrouver l’intégralité de mes conseils aux voyageurs pour poursuivre l’aventure un peu plus loin, et notamment mon article pour choisir ses chaussures de marche pour Compostelle, ainsi que mon recueil de témoignages sur ce pèlerinage. Buen camino à tous !


Ferrino Atrax 2
Épinglez cet article sur Pinterest !

4 thoughts on “Test de la tente Ferrino ATRAX 2”

  1. Salut!
    Effectivement c’est pas donné!
    Pour le même poids et deux fois moins cher je me trimballe ma tente Quickhiker 2 personnes depuis 2 ans et elle fait le boulot sans sourciller^^

    1. Cool ! J’ai eu d’autres tentes également, qui ont aussi tenu le coup sur la durée, après il y avait toujours un souci, soit trop humide, soit trop lourd… Celle-ci est pas mal tout de même, mis à part les quelques bémols cités dans l’article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.