URBEX Croatie – La villa défendue du dictateur Tito

urbex en croatieloration de la villa izvor de tito

Lors de mon voyage en Croatie, j’ai eu la chance de passer une journée à explorer l’ancienne villégiature de Tito : une session URBEX que je n’oublierai pas.

En 1948, au beau milieu d’une forêt perdue en pleine campagne croate, des prisonniers politiques débutaient le chantier de la Villa Izvor, qui durera cinq ans. L’objectif : construire une luxueuse résidence, maison de repos et lieu de prise de décisions, pour l’exigeant dictateur Yougoslave. Dès 1953, le Président Tito et les hauts gradés de l’armée se réunissaient dans la demeure enfin achevée, également appelée Objekt 99 (tiens, ça me rappelle un autre nom de code, Objekat 505).

Le bâtiment était composé d’un atrium central et de deux grandes ailes. La partie gauche était réservée à l’usage privé de Tito, et offrait la meilleure vue sur l’extérieur. L’aile droite comprenait vingt appartements, accueillant invités de marque et officiels politiques. On y dénombrait également une salle jeu (et entre autres de billard), une piste de bowling, un cinéma, et un tunnel d’évacuation d’urgence situé au sous-sol. Les matériaux furent choisis avec soin : bois comme marbre étaient des plus précieux.

La nuit, aucun employé n’était autorisé à rester sur la propriété, permettant ainsi une totale confidentialité des propos échangés, il est vrai que l’endroit était parfait pour cela. Quelques maisons situées non loin de là permettaient toutefois de loger le personnel à proximité.

Il ne s’agissait que d’une des nombreuses résidences de Josip Broz Tito. D’ailleurs, il n’y a presque jamais séjourné (à cinq reprises uniquement ?). Ses proches en auraient tout de même profité très régulièrement. Depuis, les autres villégiatures ont pour la plupart été transformées en logements de luxe, seule celle-ci reste à l’abandon. J’ai toutefois pu explorer en Croatie un autre lieu abandonné, construit par Tito : un centre d’accueil pour enfants réfugiés hongrois.

Par ailleurs, en 1995, durant la guerre d’indépendance de Croatie, cette demeure servit de base arrière aux troupes serbes.

Aujourd’hui délabrée, pillée, taguée, la Villa Izvor sombre dans l’oubli, et il n’existe aucun projet de rénovation afin de remettre d’aplomb cette structure hors du commun…

Et pour aller plus loin , vous pouvez également lire mes articles sur mon voyage en Croatie et plus généralement dans les Balkans, découvrir ma sélection de livres sur l’URBEX, ou jeter un œil à mes autres articles sur l’URBEX, notamment cet hôtel abandonné en Croatie !

J’en profite également pour adresser un grand merci à Maryse pour sa contribution dans nos différentes recherches !

9 thoughts on “URBEX Croatie – La villa défendue du dictateur Tito”

  1. Ils sont sympas les squats que tu visites. Celui là est un palace! Pas mal de faire de l’Urbex dans du si ‘haut de gamme’ ! ; pour l’anecdote je fais moi aussi de l’exploration urbaine certes moins aventureuse. Je te mets le lien dès que je peux. J’espère que tu vas bien. Antoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge