En 2015, j’achetais un vieux Transporter T4, et décidais de poursuivre ma vie nomade avec tout le confort que peut offrir un van aménagé. Ensuite, j’ai vadrouillé plusieurs années de part et d’autre de l’Europe, avant de revenir dans l’hexagone, il y a peu. À plusieurs reprises, j’ai eu l’occasion de voyager à travers le pays avec mon T4, et je souhaitais aujourd’hui vous en dire deux mots. Quatre autres blogueurs ont également accepté de nous confier leur retour d’expérience au sujet de la van life en France, et je les en remercie ! Voici donc, sans plus attendre, nos cinq témoignages sur ce mode de voyage qui permet d’avoir énormément de liberté…

4 jours en van dans le Marais Poitevin

Après plusieurs années de vie en van à l’étranger, cet été fût notre première expérience à bord d’un van en France. Au volant de Popo, un beau T3 orange prêté par un proche, notre regard sur ce mode de vie sur les routes françaises était tout neuf et on a été agréablement surpris !

En plein mois de juillet, nous avons échappé aux côtes surpeuplées en se réfugiant dans le Marais Poitevin. La région est bien équipée en petites aires naturelles et gratuites, situées sous la fraîcheur des saules en bord de canal. L’occasion était trop belle pour ne pas sortir le paddle et explorer les labyrinthes du marais. Ou encore découvrir un moyen plus traditionnel de se déplacer : la barque poussée par une pigouille (une longue perche qui sert à faire avancer l’embarcation). C’est avec l’équipe engagée de l’éco-camping de La Frênaie que nous avons ainsi pu naviguer sur les traces des loutres et des rosalies des Alpes.

L’atmosphère estivale et paisible était une vraie bouffée de bonheur après plusieurs mois de confinement. Le seul hic : le manque de réseau dans les coins paumés. Il y a vraiment de quoi se déconnecter pour le coup ! Mais cela peut devenir compliqué quand on vit en van à temps plein et qu’on a besoin de bosser. Mis à part ça, ce petit coin de France nous en a mis plein les yeux. On a même trouvé un spot pour photographier les dernières lueurs de la comète Neowise et se délecter du ciel étoilé de notre joli pays.

Claire et Jérémie, du blog Soundwave on the road

paddle marais poitevin
vanlifer france
van life france
road trip marais poitevin france

1 mois et demi de road-trip (Perros-Guirec & Sud Bretagne)

Alors que nous quittions l’Ardèche en van dans la perspective de passer notre été sur la route, nous avons pris le chemin du nord de la Bretagne. Voilà un coin de France que nous connaissions déjà un peu pour y avoir passé déjà 4 jours en van. Cette fois, pas de durée limite et un seul objectif, longer la côte du nord au sud.

La côte bretonne a ce côté sauvage que l’on adore. Entre les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan, les couleurs sont fortes et la mer si puissante ! Malgré quelques belles pannes mécaniques qui ont ralenti notre avancée, nous sommes retombés sous le charme du Finistère. Il faut avouer que la fin de la Terre a de quoi nous séduire et était particulièrement épargnée par les foules touristiques. On a alors pu profiter de spots seuls au monde et avec une vue magique sur la mer.

Bon et puis il faut bien vous l’avouer que les oiseaux sont nombreux dans le coin, et passionnés de nature, nous avons pu faire de jolies observations (avec notamment une escapade aux 7 îles, oui escapade durant laquelle nous avons abandonné le van…).

Bref, Bretagne, nous reviendrons, 1 mois et demi ne fut pas suffisant pour te découvrir !

Dana et Stéphane, du blog Le monde de Tikal

van life en france
découvrir la france en van
road trip en france
van life en france

Vivre et travailler dans un van

Je vous en parlais dans mon introduction : j’ai investi dans un Transporter T4 il y a maintenant cinq ans, et j’ai depuis passé énormément de temps à sillonner les routes avec. Si le reste de l’Europe m’a énormément séduite, j’aime avant tout prendre le temps de découvrir mon propre pays. D’autant plus qu’il est extrêmement facile de vivre l’aventure de la van life en France : mis à part de rares exceptions, la plupart des régions s’y prêtent parfaitement.

J’apprécie également le fait de me sentir totalement libre d’aller et venir. En effet, il faut savoir que certains pays ne sont pas particulièrement tendres avec les van lifers (je pense par exemple à l’Angleterre, bien que j’ai pris beaucoup de plaisir à y vadrouiller plusieurs mois). En France, voyager en van ne pose pas de problème particulier, et je trouve très agréable le sentiment d’être dépaysée tout en me sentant la bienvenue, surtout lorsque je suis seule. En plus de cela, comme j’ai fait le choix de travailler dans mon van, il est important pour moi de trouver facilement un certain nombre de commodités : réseau, wifi, électricité… Entre deux grands road trips à l’étranger, je ressens donc souvent le besoin de venir passer quelques semaines en France, afin de me ressourcer et de lever le pied : un parfait équilibre pour moi !

Cette année, j’ai passé encore plus de temps en France que d’habitude, en grande partie à cause de la crise sanitaire liée au covid. Je profite donc de cette période de vie au ralenti pour explorer des régions que je connaissais mal, et notamment le Doubs qui me surprend jour après jour. Pas besoin d’aller bien loin pour vivre une grande aventure, et je n’ose compter les jolis recoins de France où mon van et moi aimerions aller nous perdre quelques semaines, un jour prochain…

Rien derrière et tout devant, comme toujours sur la route.

Jack KerouacSur la route
visiter la france
vanlifer français
vivre en van en france
van lifers france
randonnée en france
van life france
saut du doubs

Un week-end à Belle-Île en combi vintage

Disons le d’entrée de jeu, nous n’y connaissons pas grand-chose à la van life. Pour autant, comme beaucoup nous sommes attirés par ce mode de vie et les images qui lui collent à la peau. Mais qu’en est-il en famille, avec un jeune enfant ? Car si les vans nous attirent, ce n’est pas le cas des camping cars.

Alors nous nous sommes essayés le temps d’un week-end, en louant un combi des années 70 à Belle-Île-en-mer. Une destination parfaite pour ce format en courte durée : des spots sublimes pour se poser, de multiples endroits à visiter en faisant des sauts de puce et la douceur d’un climat printanier.

Si le temps d’un week-end, nous avons adoré l’expérience, nous ne nous verrions pas du tout adopter le combi pour un long séjour (plus d’un mois disons). Il faut dire que nous avions un combi certes charmant, mais aux standards des années 70, qui ont depuis bien évolué en terme de confort. Nous serions vraiment ravis de retenter l’expérience sur une durée un peu plus longue, en faisant des distances plus importantes. Mais la contrainte de devoir aménager l’espace chaque soir pour dormir, de ne pas avoir ni douche, ni toilettes serait rédhibitoire pour nous sur une longue période de plusieurs mois.

Peut être un entre deux ? Un fourgon aménagé plus spacieux, sans pour autant avoir un gros camping car disgracieux serait notre idéal à trois sur du long terme ? À creuser ! En tout cas, pour une première expérience en van, Belle-Île nous a semblé l’endroit parfait. (Retrouvez le récit et infos pratique de notre week-end à Belle-Île-en-Mer en combi).

Seb, du blog Les Globe Blogueurs

road trip en france en famille
road trip à belle ile
road trip france vacances
road trip france van

Tour de France de 2 mois avec un enfant de 2 ans

C’est toujours avec plaisir et un brin de nostalgie que je reviens sur ce Tour de France en van réalisé avec mon fils de 2 ans. Ce fut une aventure unique non seulement par la beauté et la diversité des paysages traversés, mais aussi par le plaisir de pouvoir partager ces moments privilégiés avec mon fils dans une petite maison sur roues qu’il a très vite adoptée.

Les avantages d’un voyage en van que sont le confort, la liberté dans le choix de l’itinéraire ainsi que la possibilité de s’arrêter quand et où bon nous semble sont exacerbés lorsqu’on voyage avec un enfant, encore trop jeune pour barouder avec son sac à dos mais déjà trop lourd pour être porté.

Pour répondre aux questions les plus souvent entendues à l’issue de ce Tour de France, je partage sur mon blog quelques conseils pour voyager en van avec un enfant. En réalité, le plaisir ressenti à voyager de façon itinérante en m’émerveillant devant les beautés de la nature, où que je sois, semble être contagieux et mon fils, encore plus curieux et insouciant que les adultes (la magie de l’enfance), a très vite adhéré à ce mode de vie. Et si c’était à refaire ? Sans aucune hésitation… J’ai d’ailleurs re-signé pour un Tour de Suisse en van l’année suivante avant de partir vivre en Guyane, le seul département de France, hélas, où le « van life » n’a pas sa place !

Céline, du blog Globetrekkeuse

voyage france van aménagé
tour de france en van
tour de france en famille

Avant de conclure, je tenais à adresser un grand merci à tous mes amis van lifers français qui ont accepté d’apporter leur témoignage dans cette article, que ce soit en solo ou à deux, et avec ou sans enfant ! Cela m’a donné de belles idées d’escapades à faire prochainement au sein de l’hexagone, où les jolis coins à découvrir ne manquent décidément pas…

J’espère que ces cinq retours d’expérience vous auront donné envie de tenter à votre tour l’aventure d’un road trip en van aménagé en France. Si c’est un mode de voyage que vous connaissez déjà, n’hésitez pas à m’en dire deux mots dans les commentaires ci-dessous ! Et si vous avez des questions, je suis à votre disposition. Enfin, pour aller plus loin, je vous invite à retrouver l’intégralité des articles de mon blog sur la van life, vous y trouverez tous mes carnets de route en France et en Europe, ainsi que des conseils pratiques, notamment toutes mes astuces pour préparer un road trip en France ou à l’étranger

Découvrez 5 témoignages inspirants de van lifers français qui ont voyagé au sein de l'hexagone, dans leur van aménagé... | Histoires de tongs, l'aventure en solo et au féminin

Épinglez cet article sur Pinterest !

Join the discussion One Comment

Leave a Reply