Conduire en Suède : toutes les infos à connaître

conseils pour conduire en suède

Depuis que j’ai décidé de vivre en Suède, on m’a posé plusieurs fois les questions suivantes : conduire en Suède est-il facile ? Un permis de conduire français suffit-il et quel âge faut-il avoir ? Quelles sont les spécificités du code de la route suédois ? Faut-il prévoir un équipement particulier, notamment si l’on veut conduire en hiver ? Y a-t-il des péages en Suède et qu’est ce que les congestion taxes et infrastructure charges ? Et enfin, peut-on garer sa voiture partout ? Voici toutes les réponses dans le dossier qui suit, en espérant vous aider à conduire votre voiture en Suède en toute sécurité…

Permis de conduire et documents obligatoires :

Il est tout à fait possible de conduire en Suède avec un permis français, à condition que ce dernier soit en cours de validité. Un permis international n’est donc pas nécessaire. Pensez toutefois à garder une copie de vos documents, car en cas de perte ou de vol de vos papiers, cela peut faciliter grandement la procédure.

Dans le cas d’une d’expatriation, rien ne vous oblige à posséder un permis suédois, c’est cependant conseillé puisque cela simplifiera vos éventuelles démarches. La demande est à effectuer directement auprès des autorités locales (Transport Styrelsen) et coûte environ 70€.

Bien sûr, l’âge pour conduire en Suède est de 18 ans, comme partout en Europe. Pour le reste, vous devez être en possession d’une assurance en cours de validation ainsi que d’une carte grise. Le code de la route suédois indique que le pays d’immatriculation de votre véhicule doit être identifiable à l’arrière, pensez à ajouter un autocollant si la nationalité n’est pas mentionnée directement sur votre plaque d’immatriculation. Enfin, si vous conduisez une voiture en Suède qui ne vous appartient pas, mieux vaut alors posséder une autorisation écrite de son propriétaire (modèle gratuit ici).

code de la route suédois
Arrivée à Malmö par l’autoroute suédoise E22

Résumé du code de la route suédois :

Je ne vais pas recopier ici l’intégralité du code de la route suédois, mais simplement en souligner ses principales règles et spécificités. Tout d’abord, voici la limitation de vitesse autorisée, sauf exception : 50km/h en ville, 70km/h sur les routes nationales, et 110km/h sur autoroutes.

Sauf signalées, les priorités à droite sont rares, ce qui peut surprendre si l’on a passé son permis de conduire en France. Autre point qui peut surprendre, en cas de dépassement, il est fortement conseillé de se déporter sur le côté le plus possible afin de faciliter le passage du véhicule le plus rapide. Dans certaines conditions, il est d’ailleurs autorisé de dépasser par la droite, il faut donc être très vigilant lorsque l’on se rabat.

Les feux de croisement sont obligatoires partout et tout le temps. Le taux d’alcool limite dans le sang est de 0,02 %, ce qui signifie que vous ne pouvez pas boire du tout si vous comptez ensuite conduire. Il est par contre autorisé d’utiliser un kit mains-libres. Aussi, même si conduire en Suède se fait à droite, il est recommandé de se placer au milieu des voies lorsque l’on circule seul en forêt, afin d’éviter de heurter les animaux sauvages.

conseils pour conduire une voiture en suède
Découverte de la Scanie en van

Les péages en Suède :

Les péages en Suède ne sont pas nombreux puisque les autoroutes sont gratuites. Il faut cependant savoir qu’à Stockholm et à Göteborg (et dans ces deux villes suédoises uniquement) existent ce que l’on appelle les congestion taxes, afin de dissuader les véhicules de circuler dans les centre-villes et ainsi de désengorger le trafic. Ces taxes sont effectives du lundi au vendredi, de 6h à 18h30 (sauf au mois de juillet et les journées précédents les jours fériés). S’élevant généralement à hauteur de quelques euros, elles varient en fonction des heures de pointe et peuvent atteindre au maximum 60 SEK à Göteborg et 105 SEK à Stockholm. Le prix s’affichera en grand sur un écran digital de la route lors de votre passage.

À l’exception des motos, ces taxes s’appliquent aussi bien aux véhicules suédois qu’étrangers. Dans le premier cas, la facture est directement envoyée aux propriétaires des voitures en question. Si la plaque d’immatriculation est étrangère, le conducteur devra alors se rendre sur le site Epass24 afin de payer la somme due. Attention, les retards de paiement peuvent coûter cher, et peuvent même conduire à une interdiction de votre véhicule en Suède…

Il existe également ce que l’on appelle les infrastructure charges. Elles fonctionnent et sont réglables de la même façon que les congestion taxes, mais servent à payer le coût de la création d’une nouvelle route ou d’un tunnel. Il en existe deux, qui se trouvent respectivement à Motala et à Sundsvall, et le tarif dépend du véhicule qui emprunte ces portions.

Enfin, si vous entrez en Suède par l’Öresundsbron – le pont séparant Copenhague de Malmö, en photo ci-dessous – comptez une cinquantaine d’euros pour un véhicule allant jusqu’à 6m de long, et une centaine pour un camping car de 6 à 10m (voir les prix officiels). Les péages en Suède sont rares, et heureusement pour le porte-monnaie !

L’équipement à prévoir :

Si vous avez l’intention de conduire en Suède, n’oubliez pas de préparer votre road trip avant votre départ, afin de vous assurer d’avoir dans votre véhicule les quelques objets suivants, qui vous serviront à coup sûr :

âge permis de conduire en suède
Road trip dans le Bohuslän, ou le plaisir de conduire en Suède…

Conduire en Suède en hiver :

En hiver, au Nord comme bien souvent dans le Sud du pays, les conditions météorologiques peuvent être difficiles. C’est pourquoi, afin de prévenir tout danger, le code de la route suédois oblige à équiper son véhicule de pneus d’hiver durant la période qui s’étend du 1er décembre au 31 mars. Cette obligation s’applique lors des conditions hivernales, qui sont la neige, la glace, ainsi que la neige fondue ou gelée, sur une partie de la route. En cas de contrôle, c’est la police qui décidera si les conditions sont hivernales ou non : ne jouez pas avec le feu, l’amende peut coûter (très) cher et le danger est réel ! Par ailleurs, assurez-vous que vos pneus neige soient bien homologués, et que les meilleurs d’entre eux soient installés sur les roues arrière.

Les axes principaux sont généralement très bien déneigés. Le réseau secondaire est quant à lui un peu plus difficile d’accès, surtout si vous n’avez pas l’habitude de conduire votre voiture par de telles conditions. Pour information, il existe des stages d’entraînement à la conduite sur neige, si vous en ressentez le besoin. Dans tous les cas, faites preuve de beaucoup de souplesse notamment lors du freinage, roulez lentement, et soyez vigilants tout au long de votre trajet (car par exemple, vous rencontrerez beaucoup d’animaux sauvages, ce d’ailleurs durant toutes les saisons). Voyager par grand froid ne s’improvise pas, soyez prudent, et si vous êtes frileux… attendez l’été !

limitation de vitesse en suède et code de la route
Conduire en Suède en hiver c’est chouette, mais le faire l’été n’est pas mal non plus…

Garer sa voiture en Suède :

Il est un peu compliqué de savoir où garer sa voiture en Suède, et surtout dans les grandes villes, du moins lorsque l’on vient d’arriver dans le pays. De façon générale, il faut savoir que le code de la route suédois concernant les parkings est très strict (et surveillée de près par des agents), mieux vaut donc en connaître les règles et les respecter. Si vous ne voulez pas vous compliquer la vie, rendez-vous dans des parkings souterrains ou dans des parcs à voiture. Vous paierez un peu plus cher qu’à l’extérieur, mais au moins vous serez certain de votre bon droit. Dans les rues, préférez les emplacements marqués en blanc, et n’oubliez pas d’acheter un ticket à l’horodateur (dans certaines villes, il est désormais possible de payer directement son parking via l’application EasyPark).

Trouver une place pour sa voiture n’est pas si difficile qu’on le croit. Comptez le nombre de personnes qui ont réussi à le faire avant vous.

Robert Rocca

Les zones payantes sont signalées par le panneau Avgift P-Biljett, vous devrez généralement acheter un ticket entre 9h et 18h en semaine, mais tout dépend du quartier et de la rue où vous vous situez ! Pour savoir quand payer, il vous suffit de lire le panneau indiquant les horaires : les heures inscrites en blanc sont valables du lundi au vendredi, celles entre parenthèses le samedi, et celles en rouge le dimanche et les jours fériés. Si l’emplacement de parking est gratuit mais implique l’utilisation d’un disque de stationnement (panneaux P-skiva ou 2 tim, 4 tim…), placez ce dernier à droite du parebrise, et vérifiez bien le nombre d’heures dont vous disposez avant de quitter votre véhicule.

Par ailleurs, il existe énormément de restrictions, qu’il vous faudra bien sûr respecter. Par exemple, il est interdit de stationner à moins de 10m d’une intersection, d’un passage piétons ou d’une traversée pour cyclistes. Avant un arrêt de bus, c’est une distance de 20m qui est interdite au stationnement (et 5m après l’arrêt). Quant aux passages à niveau et traversées de voies de tram, vous devrez vous garer au minimum à plus de 30m de ces derniers. Aussi, il est formellement interdit de stationner le long d’une ligne jaune (même discontinue), sur une zone de passage (panneau M), ou si l’on cache une partie de la signalisation routière. Attention, sur les emplacements publics gratuits, vous ne pouvez rester plus de 24h (hors week-ends et jours fériés). Il vous faudra donc déplacer votre véhicule quotidiennement, même d’une distance d’un mètre, sans quoi vous risquez une amende plutôt salée : conduire votre voiture en Suède pourrait alors vous coûter bien plus cher que prévu ! Hors agglomérations, et hors indications ou zones particulières (parcs nationaux…), vous pourrez vous garer où bon vous semble, sans difficulté.

liste des péages en Suède
L’Öresundsbron, pont qui sépare Copenhague de Malmö

J’ajouterai, avant de conclure ce dossier sur les règles du code de la route suédois, que les cyclistes sont toujours prioritaires (tout comme les piétons). Attention, cette habitude ne nous est pas vraiment familière : il faut donc rester vigilant dans les villes, et notamment à Malmö où les vélos sont partout. Par ailleurs, les suédois sont extrêmement  respectueux des règles de conduite et très courtois au volant, il faut dire que la conduite en Suède est dite défensive, c’est à dire qu’elle se base sur la bienveillance des usagers de la route pour minimiser les risques et faire preuve d’un état d’esprit positif en toutes circonstances, un bel exemple à suivre !

Conduire en Suède, autres ressources :

Si vous comptez prochainement conduire en Suède et que c’est la première fois pour vous, voici quelques informations et conseils supplémentaires, qui je l’espère vous seront utiles :

  • Numéro d’urgence européen : en cas d’accident de la route composez le 112 ;
  • Démarches administratives : sur le site suédois Transport Styrelsen, vous pouvez effectuer toutes vos démarches (demande de permis suédois, vol de papiers, importation d’une voiture en Suède…) ;
  • Code de la route suédois : lisez son résumé en anglais sur le site Korkortonline ;
  • Où dormir en route : si vous planifiez actuellement un voyage en Suède et que vous ne souhaitez pas camper, n’oubliez pas de réserver à l’avance votre hôtel afin de bénéficier du meilleur prix, ou jetez un œil au site AirBnB et obtenez une réduction de 25€ pour toute première réservation en passant par mon lien ;
  • Autres infos : retrouvez mes nombreux conseils aux voyageurs.

Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion de conduire votre voiture en Suède ? Si oui, quelles ont été vos impressions ? Vous pouvez partager votre retour d’expérience dans les commentaires ci-dessous, je vous lirai avec plaisir ! Par ailleurs, si certaines des informations décrites dans ce dossier deviennent obsolètes, n’hésitez pas à m’en informer, je mettrai à jour l’article…

Enfin, pour aller plus loin, n’hésitez pas à découvrir tous mes carnets de voyage en van aménagé, ainsi que l’intégralité des articles de mon blog voyage sur la Suède !


Conduire en Suède, l'essentiel du code de la route suédois : limitations de vitesse, âge du permis, parkings, péages, équipement obligatoire, conditions hivernales, et de façon générale tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec sa voiture en Suède... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !
Conduire en Suède, l'essentiel du code de la route suédois : limitations de vitesse, âge du permis, parkings, péages, équipement obligatoire, conditions hivernales, et de façon générale tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec sa voiture en Suède... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Conduire en Suède, l'essentiel du code de la route suédois : limitations de vitesse, âge du permis, parkings, péages, équipement obligatoire, conditions hivernales, et de façon générale tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec sa voiture en Suède... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Conduire en Suède, l'essentiel du code de la route suédois : limitations de vitesse, âge du permis, parkings, péages, équipement obligatoire, conditions hivernales, et de façon générale tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec sa voiture en Suède... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Conduire en Suède, l'essentiel du code de la route suédois : limitations de vitesse, âge du permis, parkings, péages, équipement obligatoire, conditions hivernales, et de façon générale tout ce qu'il faut savoir pour rouler avec sa voiture en Suède... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif

4 thoughts on “Conduire en Suède : toutes les infos à connaître”

  1. Bonjour,
    Il n’y a que des dans les grandes villes que les places sont payantes ou c’est de partout en Suéde?

    Combien coûte en moyenne un parking souterrain par heure?

    Merci de votre réponse,

    Chloé

    1. Bonjour, non les places sont payantes dans les centre-villes des petites villes aussi, après il suffit de se garer en périphérie et marcher quelques centaines de mètres pour trouver une place gratuite. Je ne connais pas les prix des parkings, je ne paie jamais pour me garer, préférant marcher même dans les grandes villes. Bon voyage à toi et bienvenue en Suède !

  2. je vois qu’après sa révision et sa cure de jouvence mon petit protégé est en pleine forme pour affronter les routes suédoises !
    bravo pour ce dossier très complet concernant la circulation en ce pays
    à propos, lors de mes pérégrinations en GB durant les années cinquante, je crois me souvenir que les suédois roulaient à gauche…
    peux-tu me dire depuis quand la circulation se fait à droite ? et pourquoi
    j’ai ressorti les photos de ma Saab 900 de 1987 et je pense à toi ………….
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.