Voyager par grand froid : conseils pratiques

voyage grand froid conseil équipement

S’il y a bien une chose que j’ai retenue après avoir voyagé dans le grand froid à de nombreuses reprises, c’est bien que l’on peut s’adapter à (presque) toutes les températures, à compter que l’on soit bien équipé. Durant mon tour du monde, j’ai ainsi eu l’occasion de travailler au Québec avec des chiens de traîneau par -27°C : la propriétaire des lieux m’avait prêté des vêtements tellement chauds que je devais parfois ouvrir ma veste pour pouvoir respirer ! L’important est donc de bien se préparer pour passer l’hiver dans les pays froids. Voici différentes techniques à connaître, ainsi qu’une liste de matériel indispensable à avoir dans votre sac à dos…

Voyager quand il fait froid :

Le point le plus important pour se protéger des températures extrêmes, est sûrement celui de la technique de l’oignon. Pour faire simple, l’idée est de superposer plusieurs couches de vêtements, qui vous isoleront mieux qu’un unique gros manteau. J’ai testé et approuvé cette technique lors de mes différents voyages dans le grand froid : essayez, vous verrez la différence ! Bien sûr, il faut choisir des vêtements à votre taille (oui car s’il sont trop grands, le froid pénètre). Pensez aussi à protéger impérativement les extrémités de votre corps, par lesquelles votre chaleur naturelle peut facilement s’échapper (tête, mains et pieds).

De même, fuyez l’humidité : prévoyez suffisamment de vêtements de rechange (notamment des chaussettes), surtout si vous ne disposez pas d’un endroit chaud et sec où faire sécher vos affaires quotidiennement. Les différentes matières de vos vêtements doivent également être choisies en conséquence : pratiques et de bonne qualité, comme le tissu thermolactyl ou la laine de mérinos. Si vous comptez passer beaucoup de temps dehors (ski, rando…), mieux vaut ne pas économiser sur le budget équipement, quitte à acheter d’occasion. Des vêtements de mauvaise qualité ne vous protègeront pas suffisamment du froid, et ne vous permettront pas de voyager léger : dommage de gâcher ainsi une partie de votre aventure.

Aussi, il faut savoir que lorsqu’il fait froid, notre peau se dessèche beaucoup plus rapidement. L’hydrater correctement (huile d’argan…) est donc primordial, sans quoi, elle risquerait de craqueler ! Dans le même ordre d’idées, évitez de prendre des bains brûlants qui vous assècheraient la peau encore plus. Pour vous réchauffer, buvez chaud, et adaptez votre alimentation. En plus de cela, le froid nous fatigue plus vite car notre corps doit fournir beaucoup d’énergie pour résister. Pour réactiver votre circulation sanguine, n’hésitez pas à masser votre corps, ou à faire quelques efforts physiques, ce qui en somme, ne fait jamais de mal ! Il m’est arrivé de camper par -10°C, le froid me réveillait tous les quarts d’heure et je faisais alors quelques abdos pour gagner quelques degrés de température corporelle. Pas très reposant, mais diablement efficace ! Mais effectuer quelques pauses dans des endroits chauffés (cafés, musées, restaurants) fonctionne aussi…

conseils de voyage par grand froid
Trois semaines avec des chiens de traîneau au Québec : de quoi découvrir le voyage par grand froid !

Équipement pour un voyage dans le froid :

Il n’y a pas de mauvaises températures, seulement de mauvais équipements. Si vous comptez effectuer un voyage dans un pays froid, mieux vaut faire votre sac à dos avec, au minimum, le matériel suivant :

voyager dans un pays froid
Photo pour ma Maman pour montrer que je me couvre bien à Malmö…

Santé et sécurité :

Dernier point important de cet article, lorsqu’on voyage par grand froid, la vigilance doit être de mise ! Ainsi, avant chaque sortie à l’extérieur, pensez tout d’abord à vérifier la météo. Mieux vaut reporter une visite plutôt que de prendre des risques inutiles. Sachez aussi qu’il existe parfois une grande différence entre la température réelle et celle ressentie par le corps. L’impact du vent et de l’humidité jouent une grande importance : ne vous faites pas piéger.

Lors de ma virée en auto-stop en Islande, alors que je dormais sur un banc par des températures négatives, la police m’a réveillée un beau matin, pensant que j’étais tombée en hypothermie. Par chance, j’étais suffisamment équipée contre le froid, et faisais donc de beaux rêves, sous les étoiles filantes. Cependant, et au vu de l’inquiétude des hommes en uniformes, cela m’a amenée à être par la suite un peu plus prudente, notamment en ce qui concerne les gelures. En effet, le froid nous mord, et le froid nous brûle ! Un petit conseil pour éviter ces dernières, outre le fait de bien se couvrir : ne portez pas de gants ou de chaussures trop serrées, car cela empêche le sang de circuler.

Enfin, dans son livre Conquérant de l’impossible, Mike Horn bivouaque par -62°C (le lisais ce bouquin lorsque je me gelais les fesses en Islande…) : sans descendre jusqu’à cet extrême, c’est une jolie preuve qu’avec un mental d’acier, et un très bon équipement contre le froid, tout est possible !

Après mon tour du monde en suivant la ligne de l’équateur, je décide de m’attaquer au cercle polaire arctique. Certains se demandent comment un Sud-Africain peut survivre sur la banquise, j’ai bien l’intention de le leur montrer.

Mike Horn, Conquérant de l'impossible

Sachez qu’on s’habitue assez vite au froid. Je passe actuellement l’hiver à Malmö en Suède, et alors que je me promène désormais sur la plage en manteau et bonnet, certains se baignent toujours dans la mer glaciale. Comme quoi, tout est affaire d’entraînement… Souvent, les températures sont plus basses lorsque le soleil est au beau fixe : un paradoxe qui vous rassurera peut-être !

Mes carnets de voyage dans le grand froid :

Par le passé, j’ai eu la chance d’effectuer différents voyages dans des pays froids (notamment en Islande, Norvège, Suède et Canada). Voici une petite sélection de mes meilleurs récits d’aventures givrées, à lire sous une grosse couette, avec un bon chocolat chaud :

J’en profite pour remercier Etrias, l’un de mes sponsors spécialisé en équipement aventure, pour m’avoir offert une partie du matériel qui me tient chaud cet hiver, tandis que je parcours la Suède, sous des températures négatives…

Enfin, si vous aussi avez déjà eu l’occasion de voyager dans des pays froids, et que vous avez des conseils à ajouter, je vous invite à les partager avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Cet article est sponsorisé. Je suis restée libre de mes choix d’opinion.


Conseils pour voyager par grand froid, ou comment survivre aux températures glaciales... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.