Visiter Compostelle : mes bonnes adresses

que voir et que faire à compostelle

Je viens tout juste de rentrer de Saint-Jacques-de-Compostelle, après avoir marché tout l’été sur le camino portugais, et bonne nouvelle, lors de mon séjour sur place, j’ai pris le temps de noter pour vous tous mes bons plans et mes bonnes adresses. Les voici, ainsi que quelques conseils pratiques pour visiter Compostelle, en Galice (Nord-Ouest de l’Espagne). Que vous soyez un pèlerin fatigué ou un vacancier curieux, je suis absolument certaine que cette ville magique saura vous faire vibrer autant qu’elle m’a séduite…

Visiter Compostelle, une ville à part :

Tout d’abord, il faut savoir que Compostelle n’est pas une ville comme les autres : des millions de pèlerins ont foulé ses pavés à travers les siècles, et aujourd’hui encore, ils continuent d’arriver émus sur le parvis de la cathédrale – après un long périple le long du camino Frances, pour la plupart. Que vous ayez marché des centaines de kilomètres ou non, vous serez forcément touché par cette ambiance indescriptible que l’on ne rencontre qu’à Santiago de Compostela.

Comme d’autres, vous vous étendrez probablement sur le sol de la Praza do Obradoiro, et admirerez la cathédrale, gagné par l’émotion. Autour de vous, certains pleureront de joie d’être arrivés, d’autres laisseront s’échapper quelques larmes de tristesse, voyant leur chemin se terminer ici. D’ailleurs, je porte aujourd’hui tendrement sur mon bras un tatouage évoquant cette place, c’est vous dire si elle compte à mes yeux ! Et puis, une autre chose que j’adore à Compostelle, c’est que plus l’on est mal habillé, plus on a l’air cool : une ville parfaite pour les amateurs de polaires Quechua ! Par ailleurs, on retrouve toujours dans les rues de Compostelle les pèlerins avec qui l’on a cheminé, mais que l’on a perdu de vue, c’est magique !

Les gens arrivent toujours à l’heure exacte là où ils sont attendus.

Paolo Coelho, Le pèlerin de Compostelle

S’il y a bien une chose à faire à Compostelle, c’est assister à la messe internationale des pèlerins (en espagnol), qui a lieu tous les jours, à midi. D’habitude, elle est dite dans la cathédrale, et avec un peu de chance on peut admirer en même temps le célèbre botafumeiro – un encensoir géant – répandre son parfum. Malheureusement, cette année, la cathédrale est en travaux et c’est donc dans l’église San Francisco qu’a lieu quotidiennement cette messe. Pour information, si vous souhaitez y assister dans une autre langue, d’autres horaires sont possibles (renseignements au bureau des pèlerins).

musique de rue compostelle
On ne peut visiter Compostelle sans écouter les musiciens de rue, qui jouent ici un rôle très important…

Que voir à Compostelle ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous demandez sûrement que faire à Compostelle, et que visiter sur place ? Voici quelques idées, en commençant bien évidemment par la cathédrale qui, bien qu’étant en travaux, mérite qu’on prenne le temps d’y entrer. Une fois à l’intérieur, vous pourrez vous recueillir face au tombeau de l’apôtre Jacques, puis embrasser le manteau de la statue représentant ce dernier. Comme dans toutes les villes touristiques du monde, mieux vaut arriver tôt, sinon vous risquez fort de devoir faire la queue une heure ou deux. Il est également possible de monter sur le toit, la visite coûte 10€ (ou 8€ en tarif réduit).

À deux pas seulement de la cathédrale se trouve le monastère bénédictin San Martiño Pinario, qui est d’ailleurs le second plus grand monastère d’Espagne. Allez y jeter un œil si vous le pouvez ! De même, Compostelle compte plusieurs musées qui valent le détour, et notamment le musée de la cathédrale, celui du peuple galicien, et celui du pèlerinage (je n’ai visité que ce dernier, j’ai adoré et je vous le recommande fortement).

En plus de cela, lors de ma dernière visite à Compostelle, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir deux expositions photos, gratuites et superbes. La première se trouve Pazo de Fonseca et retrace en images un peu du chemin de Compostelle, c’est celle que j’ai préférée. La seconde met en valeur la Galice, et se situe juste derrière la cathédrale, près du musée du pèlerinage. Enfin, vous ne pouvez visiter Compostelle sans vous rendre au mercado de Abastos, l’adorable marché couvert de Santiago de Compostela, où vous pourrez goûter à une multitude de produits locaux, et manger des huîtres fraîches en dégustant un verre de vin blanc (ouvert 7h à 15h, mais attention il y a  beaucoup de monde le samedi matin).

mercado de abastos compostelle
Le mercado de Abastos, à Saint-Jacques-de-Compostelle

Où manger ?

Tout cela vous aura sûrement ouvert l’appétit, et c’est tant mieux, les spécialités culinaires ne manquent pas en Galice ! Le poulpe, bien sûr, fait figure de référence et à juste titre : moi qui pensais que je n’allais pas aimer, j’ai trouvé ça délicieux et j’ai été très surprise que cela ne soit pas caoutchouteux. On trouve aussi de nombreux fruits de mer à déguster sans modération ! Mais à Compostelle, la viande est souvent un incontournable, et voyager végétarien n’est pas évident : chorizo aux pommes de terre, grillades, cocido gallego (pot-au-feu)… Les amateurs de soupe commanderont quant à eux un caldo gallego (bouillon galicien) ou une caldeirada (soupe de poisson), tandis que les férus de fromage pourront tester le queixo de San Simón, avec sa drôle de forme pyramidale. Les petits piments de Padrón sont à goûter également (ils ne piquent pas), ainsi que l’immanquable tarte de Santiago, aux amandes, sur laquelle est dessinée la fameuse croix de Santiago.

Petite information, les dix premiers pèlerins qui retirent chaque jour leur Compostela au bureau des pèlerins se voient offrir un repas gratuit au Parador de Santiago, un établissement de luxe dont le propriétaire souhaite faire un geste généreux envers les pèlerins, et ce depuis des années. Un cadeau qui fait chaud au cœur, tout en régalant les papilles…

Mais à part cet endroit un peu fou, où manger à Compostelle, et quelles sont les bonnes adresses à connaître ? Durant mes différents séjours à Santiago j’ai pu tester différents restaurants, et voici mes préférés :

  • Lusco & Fusco : pour prendre un petit-déjeuner au calme, ou manger une part de carrot cake ;
  • Café Tertulia : pour y dévorer un petit-déjeuner copieux avant de partir sur le Camino Fisterra ;
  • La Tita : pour goûter la meilleure tortilla de la ville tout en sirotant une sangria ;
  • El Paradiso : pour les voyageurs à petit budget qui veulent manger un bocadillo (sandwich) dans un décor à l’ancienne ;
  • Fogar de Galicia : pour y manger un burger 100 % local et bio, ou y boire de la queimada (un alcool traditionnel qui nécessite une vraie cérémonie). Une formule végane est aussi proposée, et le burger aux pois chiches est excellent. Ce restaurant est mon grand coup de cœur !
où manger à compostelle
Dégustation de fromage (queixo de San Simón) à Compostelle

Où dormir pas cher ?

Autre point important si vous pensez visiter Compostelle prochainement et que vous êtes en plein préparatifs : l’hébergement. Tout d’abord, il faut savoir que Santiago de Compostela est la 5ème ville la plus visitée d’Espagne. Autrement dit, elle est extrêmement touristique, et assez petite qui plus est. Mieux vaut donc réserver à l’avance votre logement, sans quoi vous risquez d’avoir quelques soucis ! La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a pour tous les goûts, et pour tous les budgets.

J’ai sélectionné pour vous deux endroits où vous pouvez vous rendre les yeux fermés, et je commence avec l’albergue Seminario Menor, une véritable institution à Compostelle, et une expérience à part entière ! Si vous terminez votre pèlerinage, cet ancien séminaire est vraiment un incontournable (et très abordable, qu’il s’agisse du dortoir ou des petites chambres privatives). Tout y est fonctionnel et bien pensé, et la propreté est impeccable. Dans une autre gamme de prix, et pour un peu plus de tranquillité, vous pouvez réserver une chambre à l’Hospedería San Martín Pinario, de plus cet ancien monastère est parfaitement bien situé, l’endroit est idéal pour terminer un camino en beauté !

Sinon, pourquoi ne pas tenter l’expérience Airbnb ? Si vous n’avez jamais sauté le pas, je vous offre jusqu’à 34€ de crédit pour toute première réservation ! Le choix est vaste mais attention, il faudra vraiment vous y prendre à l’avance. Une dernière chose, l’auberge de jeunesse El Colchón del Apóstol est à bannir ! J’ai séjourné dans cet hostel la dernière fois, et ce fut digne d’un gag… Punaises de lit, chambres surpeuplées, saleté manifeste dans les sanitaires, pas de fenêtres dans la plupart des chambres (ni air, ni lumière naturelle), pas de prise électriques suffisantes pour chaque lit, bref, j’avais tiré le gros lot ! Il existe suffisamment d’autres lieux où loger pour pas cher à Compostelle, El Colchón del Apóstol est donc à éviter.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Histoires de tongs ▶Blogvoyage (@astrid.histoiresdetongs) le

Autres conseils pour visiter Compostelle :

Avant de conclure cet article, voici quelques informations supplémentaires afin de vous permettre de visiter Compostelle au mieux, et sans ne rien louper :

  • Renseignements : L’office des pèlerins se trouve 33 Rúa Carretas, ce bureau dispose désormais d’un système de tickets qui dispense de faire la queue plusieurs heures avant de récupérer votre Compostela (attestation du pèlerinage). L’office du tourisme se trouve quant à lui 63 rúa do Vilar, le personnel parle plusieurs langues et est très sympathique.
  • Un peu de lecture : J’ai sélectionné les meilleurs livres sur le chemin de Compostelle pour celles et ceux qui souhaiteraient se plonger dans l’univers du camino avant leur départ.
  • Camino de Santiago : J’ai regroupé dans un dossier spécial tous mes articles sur le chemin de Compostelle, notamment mes conseils pour préparer son équipement pour Compostelle et pour choisir ses chaussures de marche. Je vous laisse découvrir tout cela si vous souhaitez en savoir plus !

J’espère que ces quelques conseils et bonnes adresses vous aideront à visiter Compostelle en profitant au maximum de cette ville magique. D’ailleurs, si vous connaissez d’autres bons plans, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous, je serais heureuse de découvrir de nouvelles pépites lors de mon prochain séjour à Santiago !


Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !
Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Visiter Compostelle en Galice : où manger et où dormir ? Retrouvez mes meilleures adresses et tous mes bons plans... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif

2 thoughts on “Visiter Compostelle : mes bonnes adresses”

  1. Bon vent pour votre futur périple, vous qui allez vers la comédia del arte puis vers ces magnifiques temples grecs que zeus vous protège du haut de l’acropole, merci d’avance pour vos récits, faites attention à votre vacombi en Italie ils adorent ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.