160km de trek sur la côte Sud-Ouest suédoise : l’Öresund trail

L’été dernier, j’ai eu la chance de marcher longuement sur le Chemin de Compostelle, ce qui a été l’un des moments les plus forts de ma vie. Une fois ce voyage terminé et mon expatriation en Suède effectuée, la pratique de la randonnée a commencé à me manquer sérieusement. Je me suis donc adaptée à mon nouvel environnement scandinave, et j’ai entendu parler il y a quelques semaines de la Skåneleden, un réseau de cinq grands treks traversant la Scanie. Je me suis récemment lancée sur l’un d’entre eux, l’Öresund trail (ou SL5 : Öresundsleden) : le sentier qui longe le bord de mer de la côte Sud-Ouest suédoise, reliant Malmö à Utvälinge…

Malmö, la Suède au bord de l’eau :

J’ai fait le choix d’effectuer ce trek par étapes car lors de mes débuts à pied sur la côte Ouest, les températures étaient encore glaciales (j’ai commencé l’aventure en hiver). Depuis Malmö, c’est en direction du Nord et de Lomma que se dirige l’Öresund trail, traversant des champs gorgés d’eau. Tout un bataillon d’oiseaux y pataugent, ces derniers accompagneront d’ailleurs mes pas sur la grande majorité de ce chemin de randonnée, et ce jusqu’à Utvälinge : la Suède, une destination nature par excellence.

La piste mène ensuite à Bjärred, village côtier huppé que je découvre sous la brume matinale. En foulant le bord de mer sous la grisaille, je sais déjà qu’il me faudra revenir ici au printemps, afin d’y trouver un paysage totalement transformé. J’atteins ensuite Löddeköpinge mais ne m’y arrête guère, je préfère poursuivre l’aventure et gagner le petit port de Barsbäck, charmant comme tout. Comme dans beaucoup de bourgades suédoises, on peut y découvrir d’une maison à l’autre toute une gamme de couleurs, et même y admirer certains toits en chaume dont les lucarnes, en forme de lune, doivent appeler à rêver plus d’un locataire.

J’effectue l’étape suivante sous une pluie battante, continue, et accompagnée d’averses de grêle. La météo assurait pourtant un grand soleil, mais le vent souffle tellement sur la côte Ouest qu’il est bien souvent difficile de prévoir à l’avance à quelle sauce le ciel nous mangera. Tant pis, revêtant avec majesté ma plus belle cape de pluie, je décide de ne pas rebrousser chemin et atteindrai la citadelle de Landskrona après une longue journée d’efforts : une jolie récompense ! Un peu plus tard, il me faudra prendre le ferry puisque c’est sur les hauteurs de l’île de Ven que l’Öresund trail se déploie : premier dénivelé, et surtout premier vrai coup de cœur…

Voyage en Suède sur la côte Ouest
Les balises oranges de la Skåneleden (l’Öresundsleden ou SL5 longe le bord de mer sur la côte Ouest)

Landskrona, entre mer et forêt :

Si depuis Malmö, j’ai effectué la première partie de cette longue randonnée en plusieurs étapes, j’ai fait le choix de relier Landskrona à Utvälinge d’une seule traite. Je prévois donc de partir trois journées complètes, qui ne seront pas de trop pour effectuer ces 102km de marche le long de la côte Ouest. Mon sac sur le dos et mes chaussures bien attachées, je sais que mes mollets risquent vite de me maudire.

Abandonnant Landskrona derrière moi, mes débuts sur le sentier ressemblent plus à une balade du dimanche qu’à un trek de niveau difficile, comme l’annonçait pourtant l’office du tourisme. Mais cette apparence trompeuse n’est là que pour piéger le badaud qui s’aventurerait plus loin que Borstahusen, le nez en l’air et les tongs aux pieds. En effet, cette promenade de plaisance se transforme soudain en une sacrée entreprise, qui consiste à s’élancer de colline en colline, tout en évitant de trébucher de la falaise colossale qui sépare le randonneur du bord de l’eau. Décor sublime, instant solennel.

Je pénètre ensuite dans la vallée du fleuve Råå, où de drôles de tombes bombées et disséminées à travers champs me rappelleraient presque les mégalithes d’Ales Stenar en contemplant la mer, leur vue éternelle sur l’horizon. Mais il me faut quitter un moment le bord de l’eau, et le ruban de graviers sur lequel je chemine s’aplanit peu à peu, à mesure que j’entre en forêt. Protégée par une armée d’arbres centenaires, j’oscille alors au fil des sinuosités de la Landborgspromenaden, qui me mènent – non sans émotion – en plein cœur d’Helsinborg.

voyage au bord de mer en suède
Vue sur Helsinborg, depuis l’Öresund trail

Helsinborg, escalade sur la côte Ouest :

J’ai déjà une trentaine de kilomètres dans les guibolles, je me hâte donc de traverser Helsinborg sans trop perdre de temps : je préfère revenir visiter la ville un autre jour, plus tranquillement. C’est donc en fin de journée que je lui tourne les talons et pour tout dire, je me serais bien passée de l’ultime séance de grimpette, menant à Laröd. Mais je viens d’entrer sur la Kullaleden (70km de trail qui séparent Helsinborg de Utvälinge), célèbre pour son charme mais aussi pour ses escarpements : heureusement, j’ai fait le choix de voyager léger, sachant quelque peu à quoi m’attendre.

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, je reprends le fil de mon aventure sur un sentier cette fois très plat. Domsten, Viken, puis Höganäs : je m’émerveille un peu plus à chaque pas, trottant le long de la plage, reliant un à un les différents ports de pêche du bord de mer. Mais aujourd’hui, j’ai pour objectif d’atteindre Mölle, qui sera mon point de départ du lendemain pour grimper sur les hauteurs du Kullaberg. Je l’aperçois avec joie une fois Strandbaden passé, et ne le quitterai plus des yeux.

D’une réserve naturelle à une autre, je crapahute alors dans l’une des plus belles régions de la côte Ouest de la Suède, notamment dans les alentours de Nyhamnsläge et Lerhamn. Si malheureusement, mes connaissances ornithologiques se limitent à reconnaître canards et mouettes – avec une marge d’erreur acceptable – je n’en suis pas moins stupéfaite de rencontrer en chemin toute une diversité d’oiseaux, ajoutant leur patte à ce tableau parfait. Face au soleil couchant et au bord de l’eau, la Suède m’offre alors une large part de bonheur, sur un plateau d’herbe grasse.

Le Kullaberg et la fin de l’Öresund trail :

Il est 5h du matin et j’ai déjà les yeux grands ouverts, excitée de terminer ma longue randonnée de 160km par la montagne du Kullaberg, cerise sur le gâteau. Le hasard a fait que j’ai gardé le meilleur pour la fin, et cela suffit à me tirer du duvet avec le plus grand des sourires. Une fois n’est pas coutume, c’est seule que je cheminerai toute la journée. À croire que je suis me perdue dans le grand Nord scandinave mais non : je suis bel et bien sur la côte Ouest de la Suède, un bord de mer que je pensais plus peuplé.

Une montagne, pour moi, est comme un Bouddha. Pense à leur patience. Il y a des centaines de milliers d’années qu’elles sont là, parfaitement silencieuses, comme si elles priaient pour tous les êtres vivants, dans le silence, attendant que nous mettions un terme à notre agitation et à nos stupidités.

Jack Kerouac, Les clochards célestes

Derrière moi, en guise de souvenir : Mölle qui, de plus en plus petite, disparaît finalement au détour d’un rocher. Face à moi, en ligne de mire : le phare de Kullen qui, comme un point final à la péninsule du même nom, laisse place à l’immensité des eaux. Je vis là mes plus beaux instants sur la totalité de l’Öresund trail. La forêt que j’arpente embrasse avec harmonie chaque recoin de la langue de terre qui, sous ses airs pourtant tranchants et acérés, abrite avec bienveillance toute une biodiversité. C’est également pour ses grottes, mais aussi pour Nimis (terre de la micro-nation de Ladonia, je vous en parlerai prochainement dans un article dédié), qu’est connu le Kullaberg. Cependant, il est déjà temps pour moi de redescendre sur l’autre versant, en direction de Josefinelust. Le sentier surplombe alors le bord de mer avec tant d’élégance que durant quelques secondes, un sentiment de pénétrer dans un monde irréel, et presque interdit, me gagne.

Après avoir arpenté les mille raidillons du Kullaberg, je dois bien avouer que les muscles de mes jambes commencent à picoter un peu. Je marche donc plus lentement, et abandonne un dernier soupçon d’énergie sur les immenses plages rocheuses d’Arild, puis de Svanshall. Mes pensées vagabondent, et je franchis sans trop m’en apercevoir Jonstorp pour arriver aux portes de Farhult, après avoir suivi durant quelques kilomètres un sentier se perdant dans les terres. Mais le crépuscule pointe déjà son nez et je dois faire du stop afin de rentrer avant la nuit noire : je tire donc ma révérence à 9km d’Utvälinge, de sacrés souvenirs en tête, sous les dernières salutations des oiseaux.

Öresund trail
Derniers pas sur l’Öresund trail, et je quitte le bord de mer

Pour information, il existe une dernière section officielle de cette voie de la Skåneleden (SL5), qui passe par Skanör et Falsterbo. Longue de 35km, elle peut s’effectuer en une ou deux journées de marche, je vous en parlerai plus en détail dans un prochain article complet sur le sujet. Il s’agit de l’un de mes endroits préférés sur la côte Sud-Ouest de la Suède, que je vous encourage vivement à visiter si vous en avez l’occasion. Plages de sable blanc, petites cabanes de pêcheurs colorées et cafés où boire un verre en terrasse : en somme, un petit paradis.

Visiter la côte Sud-Ouest de la Suède :

Si vous souhaitez voyager prochainement en Suède, et plus précisément en Scanie, voici quelques informations pratiques supplémentaires qui je l’espère pourront vous être utiles :

  • Vous êtes à pied : Si comme moi, vous souhaitez visiter la côte Sud-Ouest de la Suède en prenant le temps de la marche, n’hésitez pas à jeter un œil à mon dossier complet pour préparer votre randonnée. De plus, sachez que vous trouverez tous les itinéraires (et tracés GPS à télécharger gratuitement) sur le site officiel Skåneleden (en anglais).
  • Vous êtes en voiture : Vous préférez visiter les environs avec votre véhicule ? Assurez-vous de bien connaître le code de la route suédois avant votre départ.
  • Où manger : Vous trouverez dans chaque ville-étape de quoi vous restaurer sans difficulté (restaurants ou mini-marchés). Sachez que les prix sont assez élevés en Suède, si votre budget est serré mieux vaut prévoir d’apporter votre pique-nique.
  • Où dormir : Si vous planifiez actuellement un voyage sur la côte Sud-Ouest de la Suède et que vous ne souhaitez pas camper, n’oubliez pas de réserver à l’avance votre hôtel afin de bénéficier du meilleur prix, ou jetez un œil au site AirBnB et obtenez une réduction de 25€ pour toute première réservation en passant par mon lien.
  • Visiter la Scanie : Si vous comptez visiter cette magnifique région du Sud de la Suède, je vous encourage à vous rendre sur le site de l’office de tourisme Visit Skåne (en anglais), qui fourmille d’idées et de conseils pratiques.

J’espère que ce retour d’expérience sur ma randonnée au bord de l’eau, le long de la côte Ouest de la Suède, vous aura donné envie de venir découvrir à votre tour l’Öresund trail ! D’ailleurs, si vous connaissez déjà la Scanie et que vous avez en tête d’autres jolis endroits à me recommander, n’hésitez pas à me laisser un petit message dans les commentaires ci-dessous !

Et pour aller plus loin, je vous invite à retrouver le meilleur de mon blog voyage, ainsi que l’intégralité des récits relatant mes cinq ans de tour du monde. Enfin, si vous projetez de visiter prochainement la Scandinavie, vous pouvez également retrouver tous les articles de mon blog voyage sur la Suède, et notamment mes conseils pour visiter Malmö


160km de randonnée au bord de mer, le long de la côte-Sud-Ouest en Suède : récit de voyage et conseils pratiques... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Épinglez cet article sur Pinterest !
160km de randonnée au bord de mer, le long de la côte-Sud-Ouest en Suède : récit de voyage et conseils pratiques... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Voyage en Suède au bord de l’eau
160km de randonnée au bord de mer, le long de la côte-Sud-Ouest en Suède : récit de voyage et conseils pratiques... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Helsinborg et la côte Ouest de la Suède
160km de randonnée au bord de mer, le long de la côte-Sud-Ouest en Suède : récit de voyage et conseils pratiques... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Voyage en Suède sur la côte Sud-Ouest
160km de randonnée au bord de mer, le long de la côte-Sud-Ouest en Suède : récit de voyage et conseils pratiques... | Histoires de tongs, le blog voyage passionnément alternatif
Voyage en Suède sur la côte Sud-Ouest

4 thoughts on “160km de trek sur la côte Sud-Ouest suédoise : l’Öresund trail”

Répondre à Anais Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.